Économie

08 juillet 2020

La Ville de Mont-Saint-Hilaire dépose ses états financiers 2019

La Ville de Mont-Saint-Hilaire dépose ses états financiers 2019

Mont-Saint-Hilaire, le 7 juillet 2020 – Le rapport financier 2019 de la Ville de Mont-Saint-Hilaire a été déposé lors de la séance ordinaire du conseil municipal du 6 juillet 2020. Ce rapport présenté conformément à l’exigence de la Loi sur les cités et villes affiche un excédent de fonctionnement consolidé de 4 115 300 $. Plusieurs éléments expliquent ce surplus, notamment la vente de terrains pour 683 600 $, la vente du camion incendie à la Régie intermunicipale de sécurité incendie de la Vallée-du-Richelieu (RISIVR) au montant de 579 400 $, la redistribution de surplus de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) et de la Régie intermunicipale de l’eau de la Vallée du Richelieu (RIEVR) de 86 600 $, des droits de mutation de 2,3 M$ reliés principalement à des transactions dans le parc immobilier au niveau du commercial, des revenus d’intérêts plus élevés de 269 500 $, ainsi qu’un excédent de 258 700 $ pour les organismes contrôlés. « Nous sommes satisfaits du bilan financier 2019. Nous avons travaillé avec énergie tout au long de l’année pour préserver une saine gestion des ressources financières tout en maintenant les services aux citoyens au cœur de nos préoccupations. Encore une fois cette année, la dette à l’ensemble a diminué de 3 M$. Depuis 2017, nous sommes passés d’une dette de 46,06 M$ à 39,4 M$. Cette rigueur budgétaire dont le conseil fait preuve sera essentielle pour l’année en cours et soyez assurés que nous surveillons de près les effets financiers de la pandémie sur les finances municipales », mentionne le maire de la Ville de Mont-Saint-Hilaire, Yves Corriveau. Contrôle des dépensesTout au long de l’année, le conseil municipal a exercé un contrôle des dépenses organisationnelles, notamment au niveau de la masse salariale. Cette gestion sous contrôle a permis l’octroi d’une subvention supplémentaire de 197 700 $ au Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire, ainsi que le financement de certaines acquisitions d’immobilisation au comptant. Utilisation du surplusTel que prévu par la Politique de gestion des réserves financières et des surplus affectés, la situation financière favorable de l’année 2019 va permettre à la Ville de consacrer le surplus annuel pour créer et affecter 3 695 685 $ à des fins spécifiques. De ce surplus, les membres du conseil municipal ont réservé 1,16 M$ à des fins de projets d’investissements structurants. Un montant de 1,16 M$ sera également affecté au remboursement anticipé de la dette à l’ensemble. Une somme de 0,58 M$ servira à rembourser le prêt sur le camion incendie vendu à la RISIVR. L’argent attribuable à la vente de terrains servira à différents projets spécifiques d’un montant de 0,68 M$. Contrôle de la detteLes stratégies financières implantées par le conseil municipal dans les dernières années, comme la taxe spéciale sur le pavage, ont contribué à alléger la dette à l’ensemble pour l’année 2019. L’endettement de l’ensemble des contribuables est passé de 42,4 M$ en 2018 à 39,4 M$ en 2019, ce qui constitue une diminution de 3 M$. Dans les deux dernières années, la Ville a réduit l’emprunt à l’ensemble de plus de 6,6 M$. Cette réduction importante de la dette permettra éventuellement à la Ville de se dégager une marge pour financer des projets d’investissements structurants, comme les rénovations du Centre aquatique et de l’hôtel de ville. Les états financiers et la présentation peuvent être consultés sur le site Internet de la Ville au villemsh.ca. À propos de la Ville de Mont-Saint-HilaireMont-Saint-Hilaire est une ville de plus de 19 000 citoyens. Ville de nature, d’art et de patrimoine, elle est fière de ses valeurs de développement durable, qu’elle manifeste notamment en protégeant et en préservant ses milieux naturels. Mont-Saint-Hilaire est aussi un lieu incontournable de l’activité artistique et touristique de la Vallée-du-Richelieu et possède un riche patrimoine historique et culturel.

02 juillet 2020

Les coûts associés aux nouvelles mesures sanitaires pèsent très lourd sur les épaules déjà fragilisées des PME des soins de santé

 Les coûts associés aux nouvelles mesures sanitaires pèsent très lourd sur les épaules déjà fragilisées des PME des soins de santé

Un nouveau sondage de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) révèle que les professionnels de la santé du secteur privé, comme les dentistes, optométristes, naturopathes et bien d’autres encore, sont très inquiets concernant l’avenir de leur entreprise. « Nous l’avons dit et répété : la situation est inquiétante lorsqu’on sait que les propriétaires de ces petites entreprises sont nettement plus nombreux à être préoccupés par le coût et l’accès à de l’équipement de protection individuelle que dans les autres secteurs d’activité économique. Mais, les gouvernements peuvent jouer un rôle clé en offrant l’aide nécessaire à ces PME afin qu’elles puissent survivre et assumer pleinement leur mandat auprès de leurs patients », déclare François Vincent, vice-président à la FCEI. Un sondage de la FCEI mené spécifiquement auprès des membres de ce secteur démontre que : 88 % des propriétaires de PME ont peur que l’équipement de protection individuelle (ÉPI) finisse par coûter cher à leur entreprise et près de la moitié (49 %) s’inquiètent de l’accès à de l’ÉPI.75 % des propriétaires de PME craignent que la « nouvelle normalité » ne soit pas un modèle viable pour leur entreprise et 16 % envisagent de déclarer faillite.54 % des professionnels de la santé du secteur privé pensent que cette « nouvelle normalité » aura une incidence sur l’augmentation des prix, puisqu’elle limite leur capacité à opérer et leur impose des exigences additionnelles.35 % des petites entreprises de soins de santé sont complètement ouvertes et la moitié demeure partiellement fermées.« Les résultats de notre sondage sont très clairs : ces professionnels des soins de santé veulent aider leurs patients. Ils souhaitent leur procurer les soins nécessaires dans un environnement sécuritaire et accueillant. C’est pourquoi, l’adaptation de leur cabinet aux nouvelles mesures est importante aussi bien que l’accès à de l’ÉPI, comme les blouses, visières, masques N95, etc. Ces entreprises ont besoin d’appui. Pour aider les Canadiennes et Canadiens à être en santé, les gouvernements doivent offrir le soutien nécessaire aux entreprises de ce secteur, » explique M. Vincent. Dans l’optique de bien accompagner ces petites entreprises et de favoriser l’accès aux services de santé essentiels pour tous, la FCEI recommande aux gouvernements les mesures suivantes : Permettre et garantir l’accès à de l’ÉPI via les chaînes d’approvisionnement des gouvernements provinciaux.Ne pas augmenter les taxes et les impôts, en particulier les taxes sur la masse salariale.Prolonger le programme d’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC) jusqu’en septembre et abaisser considérablement le critère le critère d’éligibilité de la baisse des revenus.Augmenter le montant du prêt du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC) à 60 000 $ et augmenter à 50 % la portion pouvant être transformée en subvention.Communiquer les nouvelles règles d’admissibilité à la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) pour juillet et août. De plus, il serait important d’élargir l’accès à ce programme à un plus grand nombre de PME en réduisant le critère de la baisse des revenus. À propos de la FCEI La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

08 juillet 2020

CAE Capital Rive-Sud a annoncé ses résultats 2019-2020 lors de son Assemblée générale annuelle le 18 juin dernier de façon virtuelle.

CAE Capital Rive-Sud a annoncé ses résultats 2019-2020 lors de son Assemblée générale annuelle le 18 juin dernier de façon virtuelle.

Ensemble gardons le cap ! Bien avant la pandémie qui a touché la fin de notreannée financière qui se terminait le 31 mars 2020, cette devise, sans avoir étéclairement énoncée, a dicté chacun de nos gestes, pensées et stratégies. Annéed’encrage, de stabilisation tant dans le marché en pleine tempête, qu’au sein denotre équipe, ENSEMBLE NOUS AVONS GARDÉ LE CAP.Nos actions de l’année sous deux grands axes !1- Le Financement au CAE Capital Rive-SudEnsemble en 2019-2020, notre équipe a livré près de 7.5 millions $ de prêts dans 43projets, où 484 emplois ont été maintenus et/ou créés. Nos actions ont généré pourleur part, des Investissements de plus de 15 MILLIONS $. Depuis notre fondation, c’est136.3 millions $ que CAE a investis dans les entreprises.Le financement de commande devient un outil de premier plan et un véritable moteurpour les entrepreneurs du CAE Capital Rive-Sud avec plus de 4,5 millions $ definancement octroyé. Ce phénomène est expliqué par la rareté sur le marché, d’unproduit financier aussi innovateur et qui répond de façon exhaustive au besoin desentreprises en croissance du territoire. Bonne nouvelle ! Le secteur manufacturier estencore bon premier avec 57 % des interventions, suivi par 41 % dans les servicesspécialisés et 2 % dans d’autres domaines. Ce qui constitue une importante croissancedepuis les dernières années.Depuis sa fondation en 1985, CAE Capital Rive-Sud a financé 975 projets, investi plusde 136 300 000 $ engendrant des retombées de près de 354 millions $. En raison de sesinterventions, CAE Capital Rive-Sud a permis de créer ou de maintenir près de 9449emplois !« Edu-Performance est une compagnie de développement technologique quiproduit des logiciels, dont le cycle de développement peut-être très long. Nos clientssont pour la plupart corporatifs et gouvernementaux, et il nous faut souvent adapternos plateformes aux besoins personnalisés de ces organisations. Cela occasionnesouvent un débalancement de trésorerie crucial, et nous sommes heureux de pouvoirtoujours compter sur le CAERS qui, depuis 20 ans, a toujours été là pour nousseconder. Je tiens également à souligner l’extraordinaire professionnalisme et lagentillesse de ses membres avec qui il fait toujours plaisir de faire affaire. Et, quellesque soient nos problématiques, ils sont toujours là pour trouver la solution qui nouspermettra d’avancer. Bravo à l’équipe du CAERS. »ANDRÉ GOLI Président, Edu-Performance2- L’accompagnement au CAE Capital Rive-SudPour réaliser son mandat d’accompagnement, l’organisme a priorisé deux mesures :Les Cercles d’entraide Rive-Sud et la mesure Soutien au travail autonome. Cetteannée, 147 clients ont participé aux ateliers des Cercles d’entraide Rive-Sud, quisupporte le service de prédémarrage d’entreprise pour entrepreneurs. En plus, 2 000heures d’accompagnement individuel ont aussi été offertes et ceci équivaut à 45heures de suivi personnalisé par client. La clientèle majoritairement féminine est lenouveau visage de l’entrepreneuriat et affiche une progression constante.Porteur depuis juillet 2015, la mesure Soutien au travail autonome vise à fournir l’aideaux personnes admissible afin qu’elles atteignent l’autonomie sur le marché du travailen créant ou en développant une entreprise ou en devenant travailleur autonome.27 entreprises ont été accompagnées, créant ainsi 28 emplois. Ces entrepreneurs ontégalement pu profiter de 35 formations d’appoint, notamment; sur les aspectsjuridiques, la finance, le marketing, les réseaux sociaux, etc. « Quelle expérience extraordinaire. Une équipe dévouée, généreuse et déterminéeà la réussite des entrepreneurs. Grâce au CAE, mon projet est beaucoup plus solide,clair, concret, réfléchi et je suis prête à lancer mon entreprise. L'équipe du CAE a faitune grande différence dans mon démarrage d'entreprise, tant au niveau de laproduction, élaboration et rédaction de mon plan d'affaire avec la formation sur 10semaines, tant le volet STA; être guidée dans la bonne direction, les conseils et l'aidepour la réussite de nos entreprises. Sérieusement CAE Merci pour tout vousêtes extraordinaire. »Cybelle Biard Présidente, Nature & GratitudeParticipante au volet Cercle d’entraide Rive-Sud et STA« CAE Capital a encore une fois cette année su nous accompagner et noussupporter dans nos projets locaux et d’envergure internationales. Leur rapidité definancement et leurs précieux conseils sont des atouts majeurs pour TherioInnovation. Ils nous offrent un service hors pair qu’aucune banque ne serait capablede nous offrir. De plus, chaque conseil que nous recevons d’eux font de nous demeilleurs entrepreneurs pour l’avenir qui s’annonce des plus challengeant etpalpitant. Merci »Luc Dorion, ing. VP finance et Admin + ingénierie, Therio Innovation inc.« Je suis particulièrement fière en cette fin d’année, de la résilience et de la créativitédes membres de l’équipe dans cette crise sans précédent de la COVID-19. Grâce àeux, nous avons été un leader, en adoptant sans aucun impact sur la clientèle, letélétravail, nos formations de groupe en formations virtuelles, et ce, dès les premiersjours ! De plus, nous avons déployé une Cellule virtuelle de codéveloppement animéepar Annie Bahl, notre formatrice, ou plus 400 participations ont été compilées. 10experts ont été recrutés pour partager sur des sujets de pointe, bien en lien avec lesbesoins immédiats générés par cette pandémie. Un tableau très exhaustif des mesuresd’aide a été bâti et constamment mis à jour. Je n’ai pas de boule de cristal pourprédire l’avenir en cette période de grandes incertitudes. Je suis toute fois assuréequ’ensemble, en gardant le cap, nous allons faire de 2020-2021 une année guidée parla pérennité de nos entreprises et de notre organisation. Orienté vers l’optimisationplutôt que la maximisation et surtout en maintenant le cap sur nos plus grandes forcesque sont l’agilité et la résilience. »Nathalie Dubord, LLB Directrice générale, CAE Capital Rive-SudCAE Capital Rive-Sud est un organisme à but non lucratif qui contribue à l’essor del’économie régionale en investissant dans le développement d’entreprises tout enfavorisant la création et le maintien de l’emploi. CAE Capital Rive-Sud offre aux PMEdes produits financiers complémentaires aux institutions financières. Il se spécialise enfinancement de crédits d’impôt à la RS & DE et en financement de contrats et decommandes. CAE Capital Rive-Sud est également porteur des services des Cercles d’entraide RiveSud et de l’accompagnement pour les femmes et les hommes en prédémarraged’entreprise et de la mesure Soutien au travail autonome qui vise à fournir l’aide auxpersonnes admissible afin qu’elles atteignent l’autonomie sur le marché du travail encréant ou en développant une entreprise ou en devenant travailleur autonome.Après 35 ans d’existence, par son accompagnement et ses produits de financementà court terme, le CAE Capital Rive-Sud est un partenaire essentiel en développementéconomique de la région et les résultats le démontrent bien.

10 juin 2020

FONDS D’AIDE ET DE RELANCE RÉGIONALE (FARR) 6,3 M$ MAINTENANT DISPONIBLES POUR LES PME DE LA MONTÉRÉGIE

FONDS D’AIDE ET DE RELANCE RÉGIONALE (FARR) 6,3 M$ MAINTENANT DISPONIBLES POUR LES PME DE LA MONTÉRÉGIE

La pandémie de la Covid-19 touche plusieurs entreprises. Les entrepreneurs ont plus que jamais besoin de soutien pour passer à travers cette période extrêmement difficile et planifier leur relance. Les SADC du Suroît-Sud, de Pierre-De Saurel, de la région d’Acton et de St-Hyacinthe, et les CAE Haute-Yamaska et région, Haute-Montérégie et CAE Capital, reçoivent 6,3 M$ de Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) dans le cadre du Fonds d’aide et de relance régionale (FARR). Cette contribution financière permettra d’aider les entreprises qui n’ont pu, jusqu’à maintenant, bénéficier de l’appui du gouvernemental fédéral. Chaque SADC et CAE recevra donc un montant de 1 059 701 $. TERRITOIRE DESSERVIS PAR LE CAE CAPITAL• Agglomération de Longueuil• MRC de la Vallée-du Richelieu (à l’exception des municipalités suivantes : SaintMathieu-de-Beloeil, Saint-Marc-sur-Richelieu, Saint-Charles-sur-Richelieu, Saint-Denissur-Richelieu, Saint-Antoine-sur-Richelieu et Saint-Jean-Baptiste-de-Rouville).• MRC de Marguerite d’Youville (à l’exception des municipalités suivantes : Contrecoeur, Calixa-Lavallée)Les entrepreneurs sont invités à faire une demande auprès de leur SADC ou CAE. Pour vérifier leur admissibilité au FARR et trouver leur SADC ou CAE régional : sadc-cae.ca PLUS QUE DU FINANCEMENT L’aide octroyée par les SADC et CAE peut se faire sous forme de fonds de roulement pouvant aller jusqu’à 40 000 $ ou encore sous forme de contribution financière non remboursable pour des besoins d’aide technique comme des expertises spécialisées dans des domaines primordiaux actuellement chez nos clientèles comme l’adaptation aux mesures sanitaires, le développement de plan financier de continuité pour préparer l’avenir ou encore l’adoption des technologies pour le commerce en ligne. Les SADC ou CAE pourront aussi réaliser ou collaborer à des initiatives de développement économique local comme des formations aux entreprises, la promotion d’achat local, des opérations de revitalisation de centres-villes et des campagnes publicitaires.CITATIONS « CAE Capital a la capacité et l’expertise pour fournir rapidement, aux entreprises et aux collectivités de notre région, l’aide financière dont ils ont grandement besoin en cette période de crise sans précédent. »Nathalie Berthiaume, présidente CAE Capital« Afin de livrer le Fonds d’aide et de relance régionale, Développement économique Canada pour les régions du Québec peut compter sur la collaboration des SADC et des CAE dont les services de proximité, l’expertise et le dynamisme permettront d’aider les entrepreneurs à relever les défis liés à la COVID-19. Ensemble, nous passerons à travers cette période difficile; retroussons nos manches pour relancer l’économie de nos régions! »L’honorable Mélanie Joly, députée d’Ahuntsic-Cartierville, ministre du Développement économique et desLangues officielles et ministre responsable de DEC FAITS EN BREF• Le FARR totalise une enveloppe de 211 M$ au Québec et est mis en œuvre en collaboration avec DEC, dont 71,3 M$ sont dédiés aux 67 SADC et CAE.• Les 67 SADC (Sociétés d’aide au développement des collectivités) et CAE (Centres d’aide aux entreprises) travaillent depuis près de 40 ans au développement économique de leur collectivité. Le Réseau des SADC et CAE compte 1 400 professionnels et bénévoles qui soutiennent et financent chaque année plus de 10 000 entrepreneurs et projets de développement économique local. Les SADC et les CAE offrent aux entrepreneurs un accompagnement personnalisé et soutenu et des produits de financement souples et adaptés à leurs besoins.• DEC est un partenaire fédéral clé du développement économique régional au Québec. Par l'entremise du Programme de développement des collectivités, DEC soutient financièrement le Réseau des SADC et CAE, les 57 SADC, situées dans les régions rurales désignées et les 10 CAE, situés dans des zonespériurbaines. Pour en savoir plus et déposer une demande en ligne :http://caecapital.com/nouvelles/fonds-daide-et-de-relance-regionale-farr-pdc/

02 juillet 2020

SOUTIEN AU RAYONNEMENT DES RÉGIONS DU FONDS RÉGIONS ET RURALITÉ Appel de projets

SOUTIEN AU RAYONNEMENT DES RÉGIONS DU FONDS RÉGIONS ET RURALITÉ Appel de projets

La MRC de La Vallée-du-Richelieu informe les organismes et les entreprises de son territoire que le comité de sélection de projets du Volet 1 – Soutien au rayonnement des régions du Fonds région et ruralité (FRR) de la Montérégie annonce officiellement un nouvel appel de projets. Pour l’annéefinancière 2020-2021, un montant de 2 M$ est réservé prioritairement aux organismes à but non lucratif (OBNL) ou coopératives ainsi qu’aux entreprises d’économie sociale, à l’exception des entreprises du secteur financier et des organismes de développement économique. Les projets provenant du réseau de l’éducation seront aussi acceptés. Les organismes et entreprises admissibles peuvent déposer une demande d’aide financière pour le Volet 1 du FRR auprès de la Direction régionale de la Montérégie du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) au plus tard le 11 septembre 2020, en remplissant le formulaire disponible sur le site Web.Pour être admissibles, les projets doivent répondre aux priorités de la Montérégie, lesquelles se trouvent également au cœur de la Stratégie gouvernementale pour assurer l’occupation et la vitalité des territoires 2018-2022 :1. Faire de la Montérégie le chef de file du Québec en agriculture2. Développer une identité rassembleuse par la culture3. Créer la richesse par l’économie et l’innovation4. Miser sur une main-d’œuvre compétente et sur la relève entrepreneuriale5. Offrir à toutes les personnes les conditions d’obtention d’une meilleure qualité de vie6. Protéger et mettre en valeur les ressources naturelles7. Promouvoir et développer le tourisme8. Contribuer à l’amélioration du transport comme axe névralgique et structurant de l’ensemble des secteurs d’activité en Montérégie« J’invite les organismes et entreprises admissibles à soumettre leurs projets. Connaissant l’esprit novateur, la créativité de ceux-ci, je suis convaincue du potentiel mobilisateur des projets. L’équipe de la MRC de La Vallée-duRichelieu est disponible pour vous aider à compléter vos dossiers de demande d’aide financière ».- Madame Diane Lavoie, préfète de la MRC de La Vallée-du-Richelieu et mairesse de la Ville de Beloeil« Le comité de sélection du Volet 1 – Soutien au rayonnement régional du FRR de la Montérégie désire aider les organismes de la région qui, au cours des derniers mois, ont joué un rôle majeur auprès de notre population. Les montants disponibles pour le Volet 1 du FRR sont un outil extraordinaire pour stimuler le développement socioéconomique des communautés et de la région. Nous sommes prêts à recevoir les projets mobilisateurs des organisations de notre territoire qui participeront à cet appel de projets et qui sauront enrichir notre belle région ».- Monsieur Patrick Bousez, président de la Table de concertation régionale de la Montérégie, préfet de laMunicipalité régionale de comté de Vaudreuil-Soulanges et maire de la Municipalité du Rivière-BeaudetRappelons que le Volet 1 – Soutien au rayonnement des régions du Fonds région et ruralité (FRR) qui estadministré par le MAMH, favorise la mobilisation et la concertation régionales en vue d’appuyer la réalisation de projets ayant des retombées à l’échelle régionale. Les initiatives qui seront présentées devront notamment répondre aux particularités de la Montérégie et contribuer à l’occupation et à la vitalité du territoire. Elles seront choisies et priorisées par le comité régional de sélection de projets.Liens connexesPour en savoir plus sur le Volet 1 – Soutien au rayonnement des régions du Fonds région et ruralité (FRR) :https://www.mamh.gouv.qc.ca/developpement-territorial/fonds-et-programmes/fonds-regions-et-ruralite-frr/volet-1-soutien-au-rayonnement-des-regions/presentation/ Pour en savoir davantage sur les critères d’admissibilité, pour déposer un projet ou pour communiquer avec la direction régionale du MAMH :https://www.mamh.gouv.qc.ca/developpement-territorial/fonds-et-programmes/fonds-regions-et-ruralite-frr/volet-1-soutien-au-rayonnement-des-regions/gestion-regionale/

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tous droits reservés © 2014 La télévision de la Vallée-du-Richelieu
Propulsé par 7Dfx