Économie

07 avril 2020

BONIFICATION DE L’AIDE AUX ENTREPRISES

BONIFICATION DE L’AIDE AUX ENTREPRISES

– Le Conseil de La MRC de La Vallée-du-Richelieu (MRCVR) annonceune bonification de son aide aux entreprises en octroyant un moratoire d’une durée de six mois en capital et enintérêt à tous ses client(e)s du Fonds local d’investissement (FLI). Ce moratoire est effectif à compter du1er avril 2020. « Pour mes collègues mairesses et maires et moi-même, nous voulons faire un maximum de mesurespour soutenir les entrepreneur(e)s et cette bonification en est une. Nous étudions d’autres possibilités et d’autresfaçons d’aider pour le bien de notre économie locale », a tenu à préciser madame Diane Lavoie, mairesse de laville de Beloeil et préfète de la MRCVR.Une vingtaine d’entreprises bénéficieront de ce moratoire et ce soutien représente une disponibilité financièresupplémentaire de près de 110 000 $. Au cours des prochains jours et des prochaines semaines, d’autres mesurespour les entreprises, les commerces et les travailleur(-euse)s autonomes de notre territoire seront annoncées.SERVICE INFO-ENTREPRISESLes conseiller(ère)s aux entreprises de la MRCVR sont disponibles pour accompagner les entrepreneur(e)s, lescommerçant(e)s et les travailleur(-euse)s. Pour déployer ce service Info-Entreprises, une ligne téléphonique dédiéea été mise en place, soit le numéro sans frais 1 877 464-4188 et un courriel spécifique, entreprises@mrcvr.ca.La ligne Info-Entreprises est ouverte du lundi au jeudi, de 8 h 30 à 16 h, et le vendredi, de 8 h 30 à 12 h. À l’extérieurde ces périodes, nous invitons la clientèle à utiliser l’adresse courriel entreprises@mrcvr.ca.CAMPAGNE DE SOUTIEN « ENSEMBLE POUR NOTRE ÉCONOMIE »Cette campagne de soutien a pour objectif premier de protéger un maximum d’entreprises et d’emplois eninformant, en soutenant et en épaulant les entrepreneur(e)s, les commerçant(e)s et les travailleur(-euse)sautonomes de chez nous pour les semaines et mois à venir. Par ailleurs, la MRCVR a mis en ligne une sectionspécifique de son site Internet, la page COVID-19, pour informer les entrepreneur(e)s du territoire de toutes lesmesures, les solutions et des programmes offerts.

03 avril 2020

Xavier Barsalou-Duval vient en aide aux organismes d’aide alimentaire et aux médias de la circonscription

Xavier Barsalou-Duval, député de Pierre-Boucher – Les Patriotes – Verchères, annonce plusieurs actions qu’il prend pour venir en aide aux banques alimentaires et aux médias de la circonscription dans le contexte de la pandémie de la COVID-19.   L’augmentation de salaire du député versée aux organismes d’aide alimentaire « Chaque année, les députés fédéraux reçoivent une indexation automatique de leurs salaires qu’ils ne peuvent pas refuser. En ces circonstances où nombre de mes concitoyens perdent leur source de revenus, je considère que le moment est bien mal choisi pour s’accorder des augmentations de salaire. Voilà pourquoi, en geste de solidarité avec eux, je compte faire don de cette somme aux organismes d’aide alimentaire de la circonscription », a déclaré Xavier Barsalou-Duval.   Un soutien spécial par des achats de publicité De plus, le bureau du député a aussi entrepris une campagne d’achat publicitaire auprès de ces mêmes organismes qui viennent en aide aux gens dans le besoin. Il faut savoir que contrairement aux députés de l’Assemblée nationale, les députés fédéraux n’ont pas de budget discrétionnaire à leur disposition pour soutenir les organismes de leur comté.   « Une situation exceptionnelle appelle à des gestes exceptionnels. Il est primordial de donner les moyens à nos organismes de sécurité alimentaire de poursuivre leur mission et d’aider le plus de personnes possible. Même en temps de crise, il faut permettre à nos familles et à nos citoyens d’avoir quelque chose dans leur assiette chaque jour », ajoute le député de Pierre-Boucher — Les Patriotes — Verchères.   Un appui supplémentaire aux médias locaux Conscient du fait que les conditions économiques actuelles se traduisent directement par une chute massive des revenus publicitaires dans nos médias locaux, le député a déjà entrepris un effort supplémentaire en leur accordant un soutien accru.   Au total, ce sont environ 8000 $ supplémentaires qui viendront s’ajouter au budget de fonctionnement de ces organisations au moyen d’achats exceptionnels de publicité du bureau de circonscription et d’une contribution personnelle du député. « Ces services sont absolument essentiels et il est crucial qu’ils soient soutenus. J’invite par ailleurs mes concitoyens à les appuyer financièrement s’ils en ont les moyens ou à s’engager comme bénévole. J’en profite d’ailleurs pour rappeler que le gouvernement du Québec a mis en place un portail web ou il est possible de s’inscrire : http://jebenevole.ca », conclut Xavier Barsalou-Duval.

26 mars 2020

Des améliorations encore à apporter, selon la FCCQ et la CCIVR

Face à une crise sans précédent, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce et d’industrie Vallée-du-Richelieu (CCIVR) interpellent les gouvernements pour mettre en place rapidement de nouvelles mesures encore plus musclées afin de soutenir nos entreprises et leurs travailleurs. Pour la FCCQ et la CCIVR, l’annonce par le gouvernement fédéral de la Prestation canadienne d’urgence (PCU) pourrait simplifier le travail des fonctionnaires en plus de couvrir une autre catégorie de travailleurs. Cependant, des lacunes administratives similaires aux programmes précédents sont observées.« Bien que le plan d’aide représente des sommes colossales, on constate que cette nouvelle prestation verserait moins d’argent que l’assurance-emploi et que le Programme d'aide temporaire aux travailleurs (PATT) du gouvernement du Québec. La PCU ne prévoit pas non plus de soutien pour ceux qui recevront une rémunération réduite alors qu’ils continueront à travailler certaines heures afin de maintenir les opérations d’une entreprise », observe Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.« Un programme de subvention salariale temporaire, comme ont instauré plusieurs États européens, aurait été plus efficace, de notre point de vue. Près d’un million de personnes se sont inscrites à l’assurance-emploi la semaine dernière. Ce nombre risque de grimper de façon marquée avec les fermetures d’entreprises, alors qu’actuellement les montants ne seront versés qu’à partir de la mi-avril », ajoute Charles Milliard.Un programme de subvention salariale pourrait être intégré à même les programmes de garanties de prêts aux entreprises déjà annoncés, ces sommes seraient transformées en aide directe par la suite. Cette approche respecterait d’ailleurs le principe de guichet unique que tentent d’instaurer les gouvernements.Des propositions simples et rapides pour maintenir l’économieAfin d’offrir un soutien adéquat et rapide aux entrepreneurs et leurs employés, la FCCQ ainsi que la CCIVR proposent des mesures qui pourraient être faciles à mettre en œuvre pour les gouvernements :• Augmenter à au moins 75 % le pourcentage de subvention salariale aux entreprises. • Reporter tous les paiements de TPS/TVQ1• Adapter et bonifier le programme des prestations de maladie : Le seuil du salaire maximum assurable devrait être rehaussé de 54 200 $ à 70 000 $ et les prestations devraient passer de 55 % à 66 %.« Actuellement, nos entreprises membres de la Vallée-du-Richelieu subissent une crise de liquidités sans précédent. C’est pourquoi, il paraît impensable de les obliger à remettre aux gouvernements les paiements de TPS et TVQ alors qu’elles n’ont toujours pas été payées par leurs clients », souligne Me Marie-Claude Duval, présidente de la CCIVR.« Les subventions salariales sont la façon la plus simple de soutenir l’économie et d’assurer une relance rapide après la crise. Les employés ne perdent pas leur lien d’emploi et les employeurs conservent une main-d’œuvre précieuse. Afin de traverser cette crise sanitaire et économique, la FCCQ demande aux gouvernements de mettre en place dès maintenant ces mesures qui sont à la fois efficaces et souples, plutôt que de multiplier les programmes », a conclu Charles Milliard.À propos de la CCIVRLa Chambre de commerce et d’industrie Vallée-du-Richelieu est un regroupement de gens d’affaires comptant plus de 500 membres au sein de son réseau. La CCIVR travaille au bien-être économique, civique et social de ses membres et de la population de la région ainsi qu’au développement de leurs ressources.À propos de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ)Grâce à son vaste réseau de 130 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédérationdes chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leursactivités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Plus importantréseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambresde commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu’ils soient chambres ouentreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d’affaires innovant etconcurrentiel

07 avril 2020

Plus de 1 350 000$ pour la Vallée-du-Richelieu

Plus de 1 350 000$ pour la Vallée-du-Richelieu

Au nom du gouvernement du Québec, le député de Borduas et ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration a annoncé que plus de 1 350 000$ seront mis à la disposition des petites entreprises, commerces et organismes sans but lucratif de la Vallée-du-Richelieu. « La crise actuelle est sans précédent et l’impact pour les entreprises est majeur. Une telle situation demande des mesures d’exception de la part de l’appareil gouvernemental et c’est dans cette optique que le ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec a annoncé la semaine dernière une aide d’urgence de 150 millions de dollars pour les petites entreprises », explique monsieur Jolin-Barrette. « Le Programme d’action concertée temporaire pour les entreprises a été mis en place pour les organisations qui avaient des besoins s’élevant au-delà de 50 000$. La plus récente annonce, quant à elle, vise les plus petits commerces ou entreprises, mais aussi les coopératives et les organismes sans but lucratif, qui auraient des besoins moindres », poursuit-il.   L’aide offerte prendra la forme de prêt ou de garantie de prêt d’un maximum de 50 000$ à des taux très avantageux. Ce programme sera administré par les MRC par le biais des Fonds locaux d’investissement (FLI). « Il y a une volonté gouvernementale de décentraliser la gestion de ce programme d’aide : en passant par les FLI gérés par les MRC, on s’assure que les particularités régionales seront prises en ligne de compte. Avec ce montant de 1,3 million, le gouvernement du Québec donne les outils à la MRC de la Vallée-du-Richelieu pour soutenir adéquatement les entreprises et les travailleurs de la région », ajoute monsieur Jolin-Barrette. Il invite en outre les entreprises et les organismes qui aimeraient en savoir plus ou qui voudraient profiter de cette aide à contacter la ligne Info-Entreprise mise en place par la MRC de la Vallée-du-Richelieu au 1 877 464-4188.

02 avril 2020

CHOISIR LOCAL, C’EST GAGNANT! LA CCIVR ET DEUX ENTREPRISES S’ASSOCIENT POUR FAVORISER L’ACHAT LOCAL

CHOISIR LOCAL, C’EST GAGNANT! LA CCIVR ET DEUX ENTREPRISES S’ASSOCIENT POUR FAVORISER L’ACHAT LOCAL

La Chambre de commerce et d’industrie Vallée-du-Richelieu, l’Agence Mobux et Coffrets Prestige s’associent pour permettre gracieusement aux commerces locaux d’offrir des forfaitsde leurs produits et services à la population. La campagne d’achat local Choisir local, c’est gagnantdévoile son nouveau projet : le vendredi 3 avril, des forfaits de produits ou services offerts par les commerçants du territoire de la CCIVR seront disponibles à l’achat sur la plateforme web GoForfaits de Coffrets Prestige.« On est très heureux de s’impliquer dans ce projet en offrant notre plateforme GoForfaitsà tous les commerçants du territoire, sans frais d’adhésion et sans commission pendant trois mois » souligne Pierre-Olivier Dion, président de Coffrets Prestige.« Les entreprises ont besoin de revenus pour survivre à cette épreuve, malheureusement plusieurs sont fermées et d’autres doivent vraiment diminuer leur offre de service. Mais elles ont encore des dépenses et même que certaines dépenses vont augmenter dans les prochaines semaines. On veut leur permettre d’aller chercher des fonds supplémentaires pour pallier cette crise » explique Marco Bérubé, président de l’Agence Mobux. L’Agence Mobux utilisera son expertise des médias sociaux pour faire la promotion des forfaits disponibles sous la bannière @choisirlocalcestgagnant.« L’idée de Marco nous a tout de suite intéressés, puisqu’il s’agit d’une façon concrète de générer des revenus pour les entreprises, tout de suite.Ce projet s’inscrit très bien dans notre campagne Choisir local, c’est gagnant et, bien sûr, on encourage tous les citoyens à se procurer les forfaits qui les intéressent! » mentionne Julie La Rochelle, directrice générale de la CCIVR.  Les commerçants intéressés à offrir des forfaits peuvent déjà contacter la CCIVR (communications@ccivr.com) pour ouvrir leur dossier. Toutes les informations sont également disponibles au ccivr.com/choisir-local-cest-gagnant.

18 mars 2020

COVID-19 et comptes de taxes municipales L’UMQ suggère une solution pour aider les citoyens et les commerçants

COVID-19 et comptes de taxes municipales L’UMQ suggère une solution pour aider les citoyens et les commerçants

Afin de répondre à la situation exceptionnelle créée par la crise de la COVID-19 (Coronavirus) et d’offrir un répit aux citoyennes et aux citoyens ainsi qu’aux commerçantes et commerçants, l’Union des municipalités du Québec (UMQ) suggère à ses municipalités membres de suspendre l’application des taux d’intérêt sur les montants en souffrance sur les comptes de taxes municipales pour la prochaine période de versement, et ce, jusqu’au 31 mai 2020 ou à une date au choix de la municipalité, en fonction des échéances de versements. Consciente que la crise de la COVID-19 pourrait entrainer des difficultés de paiement pour les citoyennes et les citoyens ainsi que pour les commerces et les entreprises selon les modalités prévues par la réglementation municipale actuelle, l’UMQ propose une solution qui apparaît la plus efficace à l’heure actuelle pour répondre à la crise que connaît le Québec. « Après analyse de différentes options juridiques, nous suggérons aux municipalités de donner un peu de répit aux personnes qui pourraient, en raison de circonstances exceptionnelles, ne pas être en mesure de payer leur compte de taxes. Ainsi, nous encourageons les conseils municipaux à abaisser à 0 % le taux d’intérêt exigé pour les taxes impayées, autant pour les propriétés résidentielles que commerciales », a déclaré madame Suzanne Roy, présidente intérimaire de l’UMQ et mairesse de Sainte-Julie. Les articles 481 de la Loi sur les cités et villes et 981 du Code municipal du Québec prévoient que les municipalités peuvent baisser les taux d’intérêt pour créances impayées. Ce nouveau taux à 0 % serait donc applicable sur l’ensemble des comptes qui sont en souffrance avant l’adoption de la résolution, et serait maintenu jusqu’à la modification de la résolution ou à sa révocation. Les municipalités sur le pied de guerre pour freiner la pandémieOutre les mesures extraordinaires sur la fiscalité que suggère l’UMQ, le monde municipal est mobilisé pour endiguer le plus rapidement possible la propagation du virus. Les élues et élus municipaux se sont notamment entendus sur des orientations communes, que les municipalités sont invitées à adopter, en tenant compte des directives de leurs directions régionales de santé publique et de l’évolution de la situation. « L’UMQ et le milieu municipal continueront de suivre de très près l’évolution de la situation et maintiendront un contact étroit et constant avec le gouvernement du Québec et les autres partenaires concernés, afin de s’adapter aux directives qui seront revues en continu et de proposer les solutions les mieux adaptées aux problèmes vécus par la population », a conclu Madame Roy.

07 avril 2020

L’UMQ promeut l’achat en ligne chez les commerçants locaux

L’UMQ promeut l’achat en ligne chez les commerçants locaux

Soucieuse de contribuer à l’économie locale et régionale du Québec en ces temps de crise de la COVID-19 (coronavirus), l’Union des municipalités du Québec (UMQ) lance aujourd’hui une campagne ayant pour objectif de favoriser l’achat local sur le Web, emboitant ainsi le pas à plusieurs de ses municipalités membres et à l’initiative du gouvernement du Québec qui vient de créer la plateforme numérique Le Panier Bleu. Sur le thème « Au Québec, on se lave les mains, on se serre les coudes et on achète en ligne chez nos commerçants locaux », le monde municipal invite les Québécoises et les Québécois à encourager les entreprises de leur région en consommant localement tout en restant à la maison. « De nombreuses municipalités québécoises sont à pied d’œuvre pour soutenir leurs commerces et leurs entreprises. Le gouvernement du Québec met sur pied le projet Le Panier Bleu pour stimuler l’achat local. Aujourd’hui, c’est au tour de l’UMQ de joindre ce mouvement d’entraide en lançant sa campagne municipale pour promouvoir activement l’achat en ligne de produits et services chez les commerçants locaux. L’ensemble des outils de communication de l’Union seront sollicités pour partager un message de solidarité en ces temps de crise. Aucun effort ne doit être épargné pour encourager les citoyennes et les citoyens à faire leur achat dans leurs commerces locaux », a déclaré madame Suzanne Roy, présidente intérimaire de l’UMQ et mairesse de Sainte-Julie. « Au Québec, on se lave les mains, on se serre les coudes et on achète en ligne chez nos commerçants locaux » Selon le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, si chaque consommateur achetait pour 30 $ de plus en produits québécois par année, c’est un milliard de dollars supplémentaires qui seraient injectés dans l’économie au bout de cinq ans. « La planète économique tourne au ralenti et plusieurs commerçantes et commerçants s’inquiètent à raison pour l’avenir de leur personnel et de leur entreprise. Ensemble, on peut faire la différence, pour autant qu'on mette les énergies au bon endroit. La meilleure façon de s’entraider, c’est de consommer localement, mais en gardant à l’esprit qu’il faut respecter les règles édictées par les autorités en matière de santé publique. C’est pourquoi la campagne de l’UMQ met l’accent sur l’achat en ligne auprès des commerces locaux », a conclu monsieur Denis Martin, président de la Commission sur le développement économique de l’UMQ et maire de Deux-Montagnes. Avec cette campagne pour l’achat local en ligne, l’UMQ ajoute une nouvelle action à celles qu’elle a déjà entreprises depuis le début de la crise sanitaire. La porte-parole des municipalités a notamment produit de nombreux outils destinés aux municipalités qui sont disponibles dans la section spéciale de son site Web. La voix des gouvernements de proximitéDepuis maintenant 100 ans, l’UMQ rassemble les gouvernements de proximité de toutes les régions du Québec. Sa mission est d’exercer un leadership fort pour des gouvernements de proximité autonomes et efficaces. Elle mobilise l’expertise municipale, accompagne ses membres dans l’exercice de leurs compétences et valorise la démocratie municipale. Ses membres, qui représentent plus de 85 % de la population et du territoire du Québec, sont regroupés en caucus d’affinité : municipalités locales, municipalités de centralité, cités régionales, grandes villes et municipalités de la Métropole.

31 mars 2020

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

Le Conseil de La MRC de La Vallée-du-Richelieu (MRCVR) et leDéputé de la circonscription de Borduas et Ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration dugouvernement du Québec, monsieur Simon Jolin-Barrette, annoncent le lancement de la campagne de soutien« Ensemble pour notre économie ». Cette campagne de soutien a pour objectif premier de protéger un maximumd’entreprises et d’emplois en informant, en soutenant et en épaulant les entrepreneur(e)s, les commerçant(e)s etles travailleur(-euse)s autonomes de chez nous pour les semaines et mois à venir.« Une équipe est disponible pour vous accompagner selon vos besoins dans vos recherches de solutions, pourvous référer auprès des partenaires du territoire et pour vulgariser l’information à propos des différentes mesuresmises en place par les gouvernements fédéral et provincial », a souligné madame Diane Lavoie, mairesse de laville de Beloeil et préfète de la MRCVR. Par ailleurs, la MRCVR a mis en ligne une section spécifique de son siteInternet, la page COVID-19, pour informer les entrepreneur(e)s du territoire de toutes les mesures, les solutions etdes programmes offerts. « C’est tous ensemble que nous allons limiter les impacts de la crise que nous vivonsactuellement », a pour sa part rappelé monsieur Simon Jolin-Barrette.SERVICE INFO-ENTREPRISESLes conseiller(ère)s aux entreprises de la MRCVR sont disponibles pour accompagner les entrepreneur(e)s, lescommerçant(e)s et les travailleur(-euse)s. Pour déployer ce service Info-Entreprises, une ligne téléphonique dédiéea été mise en place, soit le numéro sans frais 1 877 464-4188 et un courriel spécifique, entreprises@mrcvr.ca.La ligne Info-Entreprises est ouverte du lundi au jeudi, de 8 h 30 à 16 h, et le vendredi, de 8 h 30 à 12 h. À l’extérieurde ces périodes, nous invitons la clientèle à utiliser l’adresse courriel entreprises@mrcvr.ca.AUTRES MESURES LOCALESLa MRCVR annonce aussi des mesures reliées à ses mandats au niveau du développement local. Toute notreclientèle qui bénéficie du Fonds local d’investissement (FLI) pourra bénéficier d’un moratoire de trois mois sur lecapital et les intérêts du prêt contracté avec la MRCVR. En plus, un répit financier a été instauré pour les client(e)sd’Action mentorat de La Vallée-du-Richelieu, et ce, en suspendant les frais de service du mentorat pour lesprochains mois. La MRCVR a également mis en ligne un formulaire permettant aux entrepreneur(e)s de nouspartager les impacts de la pandémie sur leur entreprise et de poser des questions. Ce formulaire est disponible auwww.mrcvr.ca/covid-19. Au cours des prochains jours et des prochaines semaines, d’autres mesures pour lesentreprises, les commerces et les travailleur(-euse)s autonomes de notre territoire seront annoncées.INTERVENANTS EN ACTIONLa Table de développement économique de la Vallée-du-Richelieu est composée des intervenants suivants : laMRC de La Vallée-du-Richelieu, le Député de Borduas, monsieur Simon Jolin-Barrette, le Député de Chambly,monsieur Jean-François Roberge, le Député de Beloeil-Chambly, monsieur Yves-François Blanchet, CAE CapitalRive-sud, les trois Chambres de commerce du territoire, soit la Chambre de commerce et d’industrie de la Valléedu-Richelieu, la Chambre de commerce et d’industrie du Bassin de Chambly, la Chambre de commerce MontSaint-Bruno, le Pôle de l’entrepreneuriat collectif de l’Est de la Montérégie, la Ville de Chambly, Services Québec, Expansion PME et le ministère de l’Économie et de l’Innovation.

25 février 2020

RECEVEZ VOTRE REMBOURSEMENT D’IMPÔT JUSQU’À DEUX FOIS PLUS VITE GRÂCE À IMPOTNÊT QUEBEC

– Le service ImpôtNet Québec est maintenant en ligne. Les Québécois quil’utilisent recevront leur remboursement d’impôt jusqu’à deux fois plus vite.ImpôtNet Québec est un service offert par Revenu Québec qui permet aux citoyens de transmettre leurdéclaration de revenus en ligne à l’aide d’un logiciel certifié. Chaque année, les Québécois sont toujoursplus nombreux à s’en servir. En effet, pour l’année d’imposition 2018, près de 5,7 millions de particuliersont choisi de transmettre leur déclaration de revenus provinciale par voie électronique, soit 86 % desdéclarations reçues par Revenu Québec.Les citoyens qui utilisent ImpôtNet Québec peuvent bénéficier d’un traitement accéléré de leur dossier.L’objectif de Revenu Québec est de transmettre un avis de cotisation dans les 14 jours qui suivent laréception d’une déclaration de revenus par voie électronique, alors que le délai de traitement est de28 jours dans le cas d’une déclaration de revenus reçue par la poste. Autrement dit, utiliser ImpôtNetQuébec permet un traitement deux fois plus rapide.Il est à noter que, pour l’année d’imposition 2018, près de 60 % des citoyens ont reçu un remboursement,tandis que 33 % ont eu un solde à payer.Rappelons que la date limite de production de la déclaration de revenus des particuliers est le30 avril 2020. Si vous ou votre conjoint avez exploité une entreprise en 2019, le délai est prolongé jusqu’au15 juin 2020. Notez cependant que tout solde dû pour l’année 2019 doit être payé au plus tard le 30 avril.Après cette date, Revenu Québec calculera des intérêts sur le solde impayé.Les citoyens sont invités à consulter le site Internet de Revenu Québec afin de prendre connaissance desprincipaux changements liés à la déclaration de revenus de 2019

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tous droits reservés © 2014 La télévision de la Vallée-du-Richelieu
Propulsé par 7Dfx