• Retrouvez-nous sur

    Facebook

  • Votre bulletin d’informations de la Vallée-du-Richelieu.

    Le Régional

    Journaliste: David Daigle
    Chronique culturel et communautaire: Marylin Marcil

    • Lundi :  8h00 et19h30
    • Mercredi: 20h00
    • Samedi: 9h00 et 17h00
    • Dimanche: 14h00 et 18h00
  • Un magazine qui traite de la vie culturelle et communautaire de la Vallée-du-Richelieu.

    Dans la Vallée

    Animation: Évelyne Latreille
    Chronique: Marguerite Fradette

    • Lundi : 17h30 et 21h00
    • Mercredi: 17h30
    • Vendredi: 17h30
    • Dimanche: 8h00 et 18h00
  • Vallée des Arts vous fera découvrir des artistes en arts visuels.

    Vallée des Arts

    Animatrice: Gaëtane Voyer

    • Lundi : 14h00 et 20h30
    • Mercredi: 21h00
    • Samedi: 08h00
    • Dimanche: 14h30
  • L’émission vous propose une rencontre avec les principaux acteurs de l’actualité régionale. Une émission à l’image des gens de la Vallée-du-Richelieu.

    Rencontres

    Animatrice : Catherine Fortin

    • Lundi: 21h30 
    • Mercredi: 22h30 
    • Jeudi: 9h30
    • Samedi : 14h30
    • Dimanche: 15h00
  • L’actualité sous divers angles, mettre à jour les enjeux de la région et les préoccupations de la population.

    Point de vue

    Animateur: David Daigle

    • Lundi 20h00
    • Mardi 17h30
    • Mercredi : 20h30
    • Jeudi 17h30 
    • Samedi: 9h30 et 17h30
  • Nouveaux visages

    En collaboration avec la Maison Villebon, TVR9 trace pour vous les portraits des nouveaux artistes ou de groupes d’artistes de la relève des arts de la scène.

    • Lundi 13h30
    • Mercredi 21h30
    • Jeudi 9h00
    • Samedi 14h00
    • Dimanche 15h30
  • Le Régional express

    Première mondiale de la création de Samsara Théâtre en coproduction avec l'Arrière Scène; Je suis chantier: Attention Fragile

  • Votre infoweb du vendredi 13 décembre 2019

    Marché de Noël au Café du passeur
    Marché de Noel Saint-Mathieu de Beloeil

Cette semaine

Vallée des arts de la semaine du 9 décembre 2019

Vallée des arts de la semaine du 9 décembre 2019

Cette semaine, Gaetane Voyer reçoit : Collectif Art Libre. Les membres qui compose du Collectif de Veronica Dragnef, Diane Fournier , Lyne Noiseux, Majovie toutes artistes peintres et l'animatrice elle-même Gaëtane Voyer, artiste en arts visuels .Le but du collectif, entre autres, est de promouvoir les arts auprès de la population, de développer des projets d‘ensemble, de partager et, pourquoi pas, de donner un petit coup de pouce aux carrières personnelles de ces artistes. Lundi : 14h00 et 20h30 Mercredi : 21h00 Samedi : 08h00 Dimanche: 14h30 Durée: 30 minutes En vidéo sur demande Animation: Gaëtane VoyerRéalisation: André Chapleau

Lire la suite

Dans la Vallée semaine du 9 décembre 2019

Dans la Vallée semaine du 9 décembre 2019

Cette semaine, Évelyne Latreille reçoit : Audrey Renaud, La maison amérindienneStéphanie Vézina, La caravane des championsYves Lessard, Ville de Saint--Basile-le-Grand Et Marguerite Fradette pour sa chronique sortir aujourd'hui qui parlera du marché de Noel de St-Mathieu Lundi : 17h30 et 21h00 Mercredi : 17h30 Vendredi : 17h30 Dimanche: 08h00 et 18h00 Durée: 30 minutes En vidéo sur demande Animation: Michèle PoitrasChronique culturelle: Emma Jaquet Réalisation: Robert Laplante

Lire la suite

Point de vue semaine du 9 décembre 2019

Point de vue semaine du 9 décembre 2019

Cette semaine à l’émission Point de vue,il sera question du financement des logements sociaux et de l’entretien du parc immobilier locatif déjà existant afin d’augmenter l’accessibilité et de faire des rénovations répondant aux besoins du milieu.Mes invités : Allan Gaudreault, analyste-conseil en habitationMarco Monzon, organisateur communautaire du Comité de logement de la Rive-SudPatrick Gagné-Gosselin, citoyen à la recherche d’un logement social Lundi : 20h00 Mardi: 17h30 Mercredi: 20h30 Jeudi: 17h30 Samedi 09h30 et 17h30 Durée: 30 minutes En vidéo sur demande Animation: David Daigle Réalisation: André Chapleau

Lire la suite

Nouveaux Visages semaine du 9 décembre 2019

Nouveaux Visages semaine du 9 décembre 2019

Cette semaine dans nouveaux visages, l'artiste est BOA Lundi: 13H30 Mercredi: 21h30 Jeudi: 09H00 Samedi: 14H00 Dimanche: 15h30 Durée: 30 minutes Réalisation: Alexandre Guerdain En vidéo sur demande

Lire la suite

Le Régional du 9 décembre 2019

Le Régional du 9 décembre 2019

Cette semaine, dans le Régional: Inauguration de l'hôtel de ville à Saint-Basile-Le-GrandChristine Deniger nous présente des trucs et astuces pour un Noel éco responsable!L'Opération Nez rouge se poursuit jusqu'au 31 décembre prochainMarylin Marcil nous présente Vitrine sur Beloeil Nous vous présentons les deux chroniques:Émile Grenon GilbertManon Leclerc,avocate et médiatrice accréditée Samedi : 09h00 et 17h00 Dimanche : 14h00 et 18h30 Lundi : 8h00 et 19h30 Mercredi : 20h00 Durée : 30 minutes Journaliste : David Daigle Réalisation : Alexandre Guerdain

Lire la suite

Rencontres semaine du 9 décembre 2019

Rencontres semaine du 9 décembre 2019

Cette semaine Catherine Fortin reçoit, L'humoriste, auteur et comédien Jean-François Mercier Lundi : 21h30 Mercredi : 22h30 Jeudi: 9h30 Samedi : 14h30 Dimanche: 15h00 Durée: 30 minutes Animation: Catherine FortinRéalisation: André Chapleau Vidéo sur demande

Lire la suite

Devenez membre

Nous vous invitons à adhérer à TVR9 dès maintenant. Le membership est fondamental pour notre organisation. En adhérant à la TVR9, vous manifestez le désir de conserver votre télévision locale.

Nos dernières émissions

Horaire de nos émissions

  • Lundi

    • 08h00: Bébé boum
    • 14h00: Vallée des arts
    • 14h30: Dans la vallée
    • 17h30: Rencontres
    • 19h30: Le régional
    • 23h00: Vie municipale
  • Mardi

    • 17h30: Dans la vallée
  • Mercredi

    • 14h00 : Point de vue
    • 14h30 : Paroles d'auteurs
    • 17h30: Vallée des arts
    • 19h30: Paroles d'auteurs
    • 20h00: Dans la vallée
    • 20h30: Le Régional
    • 21h00: Rencontres
    • 21h30: Point de vue
    • 23h00: Bébé boum
    • 23h30: Vallée des arts
  • Jeudi

    • 14h00: Rencontres
    • 14h30: Bébé boum
    • 17h30: Dans la vallée
  • Vendredi

  • Samedi

    • 08h00 : Le Régional
    • 09h00 : Paroles d'auteurs
    • 09h30 : Vallée des arts
    • 11h00: Le Régional
    • 11h30 : Rencontres
    • 15h00 : Vallée des arts
    • 15h30 : Point de vue
  • Dimanche

    • 08h00: Paroles d’auteurs
    • 13h00: Le régional
    • 13h30: Point de vue
    • 14h00: Rencontres
    • 14h30: Bébé boum
    • 15h00: Vallée des arts
    • 17h00: Vie municipale
    • 19h00: Le Régional
    • 19h30 : Point de vue

Nos derniers communiqués

La Maison amérindienne reconnue pour son travail

La Maison amérindienne reconnue pour son travail

La Maison amérindienne de Mont-Saint-Hilaire, une institution muséale agréée par le Ministère de la culture du Québec, vient de se voir octroyer une aide financière annuelle de 113 000 $, pour les trois prochaines années, dans le cadre du programme Aide au fonctionnement pour les institutions muséales (PAFIM). Cette subvention servira à appuyer l’organisme dans l'accomplissement de sa mission d’être un lieu d’échanges, de partage et de rapprochement des peuples à l’aide d’activités muséales et environnementales. Elle permettra aussi la réalisation de son plan d'action, notamment par la mise en valeur de ses collections et thématiques, la diversification de son programme d'activités éducatives et culturelles et le développement de son offre aux visiteurs. Cette institution phare de la Montérégie, nait dans la tourmente à la fin des années 90 puisque ses détracteurs de l’époque disaient : « On n’a rien contre ce projet, mais pas à Mont-Saint-Hilaire! », elle a été au cours des années récipiendaire de nombreux prix pour ses réalisations et sa bonne gestion. La Maison amérindienne qui fêtera son 20e anniversaire en 2020 est le seul musée multi nations, situé hors communauté amérindienne au Québec, géré par un conseil d’administration exclusivement autochtones obligatoirement de cinq nations différentes. Pour son fondateur, le peintre-sculpteur André Michel, « Cet appui financier a une institution qui performe depuis toujours, malgré certaines embûches dû aux clichés négatifs sur les Autochtones que certains se plaisent encore à véhiculer, est une reconnaissance tangible, de la part du gouvernement du Québec, du travail acharner du conseil d’administration et des employées dévouées et passionnées. La Ville de Mont-Saint-Hilaire est privilégiée d’avoir sur son territoire ce lieu unique de réconciliation ». De son côté, le Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire n’a pu soumettre une demande d’agrément, qui aurait été refusé d’office par le Ministère, et de ce fait au PAFIM, en raison des problèmes majeurs du bâtiment qui mettaient en danger les collections dans sa réserve (humidité) et de mise en valeur des œuvres (système d’éclairage dangereux). La dénonciation sur la place publique et la démission de la directrice générale devant une telle situation a fait réagir la ville qui est en train de mettre le musée aux normes muséales. Madame Chantal Millette ayant acceptée, à la demande du conseil d’administration, de rester quelques mois de plus pour superviser les travaux, s’est engagée, avant son départ de déposer une demande d’Agrément dès ce printemps auprès du Ministère de la culture.

Lire la suite

La Route des Arts et Saveurs du Richelieu en 2020!

Après une année 2019 des plus réussies, la période d’inscription est ouverte jusqu’au 6 janvier 2020 pour les participants du volet ARTS. Les artistes de calibre professionnel en arts visuels ou en métier d’art ayant un atelier de création accessible au public sont chaleureusement invités à se joindre à une grande équipe qui met en valeur le caractère unique de notre belle région. Des circuits attirants Dans le but d’attirer les amateurs d’art et de gastronomie de toutes provenances dans la très belle région de la vallée du Richelieu, la RASR proposera désormais quatre circuits de découvertes artistiques et gourmandes couvrant l’ensemble du territoire et nommés selon leur situation géographique : «Entre monts et rivière», «Les villages champêtres», «La montagne» et «Le bassin». Les activités de la Route Plusieurs activités seront proposées cette année dont un Marché de Noël, une participation aux Journées de la culture, des expositions collectives, des occasions de partage et de réseautage en plus de toute la promotion et une visibilité sur les plateformes numériques. Un volet «Tourisme créatif» permet également aux participants d’offrir des ateliers de création ou des activités participatives durant toute l’année. La brochure détaillée présentant tous les participants ainsi que leur position sur la carte de la Vallée sera largement distribuée sur tout le territoire et dans des points ciblés partout au Québec. Cette brochure constitue un véritable répertoire consultable à l’année par le grand public. Une occasion en or de créer et d’entretenir un réseau de contacts et de développer la clientèle. Adhésion La période d’adhésion se déroule jusqu’au 6 janvier. L’adhésion des participants est conditionnelle à leur acceptation par le comité de sélection. Pour obtenir les d o c u m e n t s d ’ a d h é s i o n , i l f a u t c o m m u n i q u e r a v e c l a Ro u t e à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou consulter l’onglet «Nous joindre» sur www.routeartssaveursrichelieu.com ou Facebook: Route des Arts et Saveurs du Richelieu. Pour plus d’informations: 450-461-2908

Lire la suite

L’UMQ demande au gouvernement du Canada de protéger l’aluminium québécois

L’UMQ demande au gouvernement du Canada de protéger l’aluminium québécois

Au lendemain de la signature du nouvel Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACÉUM), l’Union des municipalités du Québec (UMQ) se porte à la défense des régions où l’aluminium est une industrie névralgique. Le monde municipal québécois demande au gouvernement du Canada de protéger l’aluminium en mettant en place le même régime réglementaire que l’acier. « Dans l’attente d’en savoir davantage sur les dispositions modifiées de l’ACÉUM, je demeure inquiète des impacts sur l’économie du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Après l’aérospatiale, l’aluminium est le deuxième secteur économique en importance au Québec. Huit des neuf usines au Canada sont ici, dans nos régions. Ça représente près de 10 000 emplois directs, 20 000 emplois indirects et des exportations de plus de 8,3 milliards $ par année », a déclaré madame Josée Néron, trésorière de l’UMQ et mairesse de Saguenay, en rappelant du même souffle que plusieurs projets d’expansion dans la Vallée de l’aluminium sont suspendus en raison des incertitudes sur le marché mondial. Les inquiétudes de la mairesse de Saguenay sont partagées par monsieur Réjean Porlier, maire de Sept-Îles et président du caucus de l’Union pour la région de la Côte-Nord, où se trouve l’importante aluminerie Alouette. « Chez nous, à moins de deux semaines de Noël, c’est le genre de cadeau dont on aurait pu se passer. Nous demandons, mes collègues mairesses, maires et moi, que le gouvernement du Canada éclaircisse immédiatement la situation et fasse part de ses intentions. Pour l’UMQ, l’aluminium doit bénéficier des mêmes protections que l’acier », a-t-il conclu, en réitérant que l’aluminium québécois est le plus propre au monde. Rappelons qu’après un accord sur l’ACÉUM, les États-Unis, le Canada et le Mexique ont recommencé des négociations qui ont abouti sur une protection supplémentaire pour l’acier. Pour éviter des frais de douanes, l’acier doit être fondu et coulé sur le sol de l’un des trois pays signataires. Cette clause n’existant pas pour l’aluminium, l’importation du minerai d’autres pays comme la Chine sera possible, augmentant du même coup le bilan carbone du produit et menaçant des dizaines de milliers d’emplois au Québec. L’UMQ fera des représentations dans les prochains jours auprès des gouvernements canadien et québécois pour résoudre ce problème pour les régions de l’aluminium. La voix des gouvernements de proximitéDepuis sa fondation en 1919, l’UMQ représente les municipalités de toutes tailles dans toutes les régions du Québec. Sa mission est d’exercer, à l’échelle nationale, un leadership pour des gouvernements de proximité efficaces et autonomes et de valoriser le rôle fondamental des élues et élus municipaux. Ses membres, qui représentent plus de 85 % de la population et du territoire du Québec, sont regroupés en caucus d’affinité: municipalités locales, municipalités de centralité, cités régionales, grandes villes et municipalités de la Métropole.

Lire la suite

ESPACE PERMANENT D’EXPOSITION À LA BIBLIOTHÈQUE ROLAND-LEBLANC

ESPACE PERMANENT D’EXPOSITION À LA BIBLIOTHÈQUE ROLAND-LEBLANC

– La Ville de Saint-Basile-le-Grand est heureuse d’annoncer latoute première exposition à se tenir dans le nouvel espace pour la mise en valeur des artistesgrandbasilois à la bibliothèque Roland-Leblanc.C’est l’artiste Danièle Désourdy qui a l’honneur d’inaugurer cet espace en y présentant dix toiles récentesjusqu’au 4 février prochain. Mme Désourdy a toujours eu un profond attachement envers la nature et lesanimaux, et c’est ce qu’elle souhaite faire voir par son art. Ses toiles, d’un réalisme saisissant, mettenttoujours en scène le règne animal.Diplômée de l’école FACE (Fine Arts Core Education) et du cégep du Vieux Montréal en arts, Mme Déourdymet sur pied une petite entreprise, Les Objets Caméléon, dont la vocation est de fabriquer et peindre à lamain des objets décoratifs. Après avoir mis sa carrière en veille pendant quelques années pour seconsacrer à ses quatre enfants, une série d’évènements marquants l’incitent à revenir aux sources : lacréation artistique.C’est en tant que peintre animalière autodidacte qu’elle trouve désormais sa vocation. Depuis 2015, lesprix, mentions et honneurs se multiplient. En 2018, elle est invitée par la prestigieuse Société nationaledes beaux-arts et expose au Carrousel du Louvre à Paris.Rappelons que la création de l’espace d’exposition à la bibliothèque Roland-Leblanc a pour objectifsd’améliorer l’accès à la culture pour les citoyens et d’offrir une vitrine aux artistes d’ici. Tous les troismois, une nouvelle exposition sera présentée dans ce lieu. La priorité sera toujours donnée aux artistesgrandbasilois. En plus des œuvres bidimensionnelles, cet espace polyvalent permettra de présenter dessculptures, un plus pour les artistes et les visiteurs.

Lire la suite

Le Marché de Noël du Café du passeur Samedi le 14 et dimanche le 15 décembre

Le Marché de Noël du Café du passeur Samedi le 14 et dimanche le 15 décembre

Ne manquez pas le désormais traditionnel et superbe Marché de Noël du Café du passeur! Voici l'occasion de soutenir le commerce local tout en rencontrant de fabuleux artistes! Ces derniers vous proposent des articles, toiles petits formats ou objets d'artisanat faits à la main, directement issus de leur créativité! Venez les découvrir et ainsi compléter vos emplettes de Noël par un achat local et écologique! Avec les artistes Mireille Brouillette, Michel David, Chantal Duguay, Francine Leroux, Mahéli, Orniartho, Carole Raymond et Carolne Trudel. Entrée libre. Que vous proposeront donc ces artistes:Mireille Brouillette: Des cartes fait main (originaux seulement), quelques petites toiles (5x7, 4x4, 6x6) et carnets d'artiste.Michel David: Petits dessins au pastel et encre de chine, petites toiles acryliques, pierres peintes et boules de Noël inspirantes.Chantal Duguay: Pièces uniques faites de matières recyclées : sacs à mains, chapeaux, étuis à lunettes, colliers, sacs à bouteilles de vin, foulards… Francine Leroux: Cartes et tableaux de petits formats : de l’art « visuel » en cadeau!Mahéli : Des foulards uniques et réversibles, faits de laine de mérinos de première qualité et feutrés à la main.Orniartho: Tableaux minis et petits formats; création de tableau sur place!Carole Raymond: Cartes de Noël inspirantes!Caroline Trudel : Magnifiques coffrets en forme de cœurs et boîtes confectionnées à la main par l’artiste DEVO à partir de différentes essences de bois.  

Lire la suite

Hausse moyenne de 0,85 % du compte de taxes

Hausse moyenne de 0,85 % du compte de taxes

La Ville de Beloeil a présenté un budget de fonctionnement pour l’année 2020 qui, pour une deuxième année consécutive, s’arrime à sa planification stratégique 2018-2028. S’établissant à 44 829 700 $, il sera adopté lors de la séance ordinaire du conseil le 9 décembre 2019. Ce budget s’ajoute au budget des immobilisations de 16 261 300 $, dévoilé le 26 août dernier. L’un des objectifs de la planification stratégique est de maintenir le compte de taxes sous l’indice des prix à la consommation (IPC) qui s’élevait à 2,7 % en octobre dernier. Avec une hausse de 0,85 % du compte de taxes pour une résidence unifamiliale moyenne de 315 000 $, cela représente une augmentation de 26 $ par foyer. Le budget 2020 est marqué par le dépôt d’un nouveau rôle d’évaluation triennal. Cela entraîne une fluctuation du compte de taxes, puisque les maisons ont pris en moyenne 8 % d’augmentation de valeur. C’est pourquoi cette année les taux de taxes se voient diminués pour tenir compte de cette hausse de valeur des propriétés. En 2012, la Ville s’est dotée de deux politiques de gestion, soit de la dette et des surplus. Le but premier était d’assurer une saine gestion des fonds publics et d’encadrer la prise de décision tout en bonifiant l’offre au rythme de la croissance économique de la Ville. Les ratios d’endettement ont donc été revus et de nouveaux ratios ont été adoptés le 25 novembre 2019 afin d’améliorer la performance de ces politiques pour tenir compte de l’évolution de cette saine gestion des finances publiques. « En 2013, nous étions onzième sur un classement de douze villes environnantes. Nous sommes maintenant à la sixième position pour le comparatif des comptes de taxes », mentionne fièrement Mme Diane Lavoie, pour expliquer concrètement les retombées positives de la mise en place de ces politiques. Le budget 2020 a été élaboré en fonction des cinq axes de la planification stratégique qui se déclinent par les initiatives à prioriser pour l’an prochain : Stimuler le développement économique durable : Aménager de façon durable la rue Duvernay et favoriser les déplacements actifs de cette artère commerciale ;S’assurer que la conception finale du projet résidentiel des Bourgs de la Capitale en incluant le développement de Serge-Pepin ;Bonifier la desserte locale d’autobus (ex. centre aquatique et parc industriel) ;Ouvrir le pavillon d’accueil touristique pendant la période estivale ;Planifier le développement du Vieux-Beloeil afin de lui redonner une vitalité. Améliorer notre performance et notre efficacité organisationnelle : Maintenir l’évolution du compte de taxes sous l’IPC ;Migrer les archives de la Ville vers le numérique (sans papier) pour un gain de temps ;Payer comptant 571 000 $ d’immobilisations ;Organiser de façon efficiente les données en géomatique en centralisant l’information ;Poursuivre l’amélioration continue des processus en place aux travaux publicset s’adjoindre d’une ressource spécialisée en amélioration continue. Assurer une communication interactive avec les citoyens : 1) Implanter une structure d’accompagnement pour optimiser l’expérience client ; 2) Faciliter le processus de demandes de requêtes par le citoyen et lui assurer un suivi personnalisé ; 3) Lancer des consultations publiques sur deux projets participatifs (création d’un parc ado et réflexion sur des pistes d’innovation pour la bibliothèque municipale) ; 4) Déployer le nouveau système de notification, notamment pour le stationnement de nuit en période hivernale ; 5) Promouvoir les emplois étudiants avec capsules vidéo et microsite web.   Bonifier l’implantation de mesures environnementales : Poursuivre la plantation d’arbres avec l’objectif de 1000 arbres par an ;Bonifier les enveloppes de subventions environnementales aux citoyens ;Embaucher 4 étudiants supplémentaires l’été pour soutenir l’équipe d’horticulture ;Se doter d’une expertise en environnement pour assurer la vision de Ville verte ;Poursuivre les initiatives des comités de développement durable et d’embellissement, sur lesquels participent activement des citoyens bénévoles. Développer un milieu de vie sain et durable : Améliorer l’entretien des terrains sportifs ;Prolonger et boucler le réseau cyclable ;Aménager un nouveau parc canin ;Offrir du temps de glace supplémentaire à nos organismes ;Investir 894 100 $ dans nos parcs et espaces verts. Tous les détails de la présentation disponibles en ligne : beloeil.ca/budget.

Lire la suite

Mérite Ovation municipale de l’UMQ Le milieu municipal invité à faire connaître ses projets innovants!

Mérite Ovation municipale de l’UMQ Le milieu municipal invité à faire connaître ses projets innovants!

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) a lancé aujourd’hui l’appel de candidatures pour la seizième édition du mérite Ovation municipale. Elle invite les municipalités, les MRC et les organisations municipales de toutes les régions du Québec à soumettre leurs projets innovants d’ici le 31 janvier 2020, à 17 h. Les lauréates seront dévoilées lors des prochaines assises de l’UMQ, qui se tiendront à Montréal du 20 au 22 mai 2020. Reconnaissance très courue, le mérite Ovation municipale de l’UMQ souligne de façon toute particulière, depuis 2005, le fruit du travail de municipalités, MRC et organisations municipales qui ont mis de l’avant des solutions originales pour répondre de façon optimale aux besoins de leur communauté. Il s’adresse à toutes les municipalités, aux arrondissements et aux MRC, ainsi qu’aux organismes municipaux à but non lucratif du Québec. Au cours des 15 premières années du concours, plus de 900 projets ont été présentés et plus d’une centaine d’entre eux ont été primés. Le résumé de plusieurs d’entre eux peut d’ailleurs être consulté en ligne sur le Portail de l’innovation municipale du site Web de l’UMQ. Des prix seront remis en 2020 dans huit catégories :Sécurité publique;Transport, mobilité et accessibilité;Culture, patrimoine, loisir et tourisme;Administration municipale (gestion des ressources, des opérations et des données ouvertes, traitement numérique et processus, communications et branding);Aménagement, environnement et changements climatiques;Voirie, infrastructures et équipements;Développement sociocommunautaire et interculturalité;Développement économique.Chacun des projets sera évalué par un jury indépendant, présidé pour la première fois par monsieur Bernard Sévigny, ancien président de l’UMQ et ex-maire de Sherbrooke. Quatre critères seront évalués :Caractère innovateur dans la démarche et les résultats;Potentiel de transfert ou d’adaptabilité;Retombées dans le milieu;Niveau d’optimisation et de mobilisation des ressources.Enfin, le jury récompensera à nouveau cette année le projet qui aura fait preuve de la plus grande ingéniosité, persévérance et effervescence en remettant le Prix Joseph-Beaubien, la plus prestigieuse distinction remise dans le cadre du mérite Ovation municipale, nommée ainsi en l’honneur du cofondateur et premier président de l’UMQ. Le jury décernera également le Prix Coup de coeur pour un projet cloisonné en raison de sa catégorie, mais qui possède un caractère exceptionnel par rapport à un projet lauréat d’une autre catégorie. Les déléguées et délégués qui participeront aux Assises 2020 et visiteront le Pavillon de l’innovation municipale québécoise pourront aussi choisir sur place leur projet favori, et celui ayant recueilli le plus de votes recevra le Prix Votre Coup de coeur. Pour obtenir davantage d’information, visitez le site Web de l’édition 2020 du mérite Ovation municipale. La voix des gouvernements de proximitéDepuis sa fondation en 1919, l’UMQ représente les municipalités de toutes tailles dans toutes les régions du Québec. Sa mission est d’exercer, à l’échelle nationale, un leadership pour des gouvernements de proximité efficaces et autonomes et de valoriser le rôle fondamental des élues et élus municipaux. Ses membres, qui représentent plus de 85 % de la population et du territoire du Québec, sont regroupés en caucus d’affinité: municipalités locales, municipalités de centralité, cités régionales, grandes villes et municipalités de la Métropole.

Lire la suite

LE CONSEIL MUNICIPAL ADOPTE LE BUDGET 2020

LE CONSEIL MUNICIPAL ADOPTE LE BUDGET 2020

– Lors de la séance extraordinaire du 9 décembre dernier, leconseil municipal de la Ville de Saint-Basile-le-Grand a adopté un budget de 26 943 547 $ pour l’annéefinancière 2020. À cette occasion, le maire Yves Lessard et le conseiller responsable du dossier finances,Richard Pelletier, ont annoncé une hausse de 2,83 %, représentant 89,66 $ d’augmentation pour lecompte de taxes moyen.Cette hausse de taxes a été établie à partir de divers facteurs, notamment : la hausse de l’indice des prix àla consommation (IPC) qui, selon Statistique Canada, est de 2,7 % pour la région de Montréal, lesdiminutions des contributions obligatoires que la Municipalité doit verser pour le transport collectif, lescontraintes liées au développement imposées par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM),les investissements majeurs en infrastructures et son financement ainsi que l’augmentation des coûts liésaux matières résiduelles.La diminution des contributions obligatoires aux organismes régionaux ainsi que les effets du pacte fiscalpermettront cette année de réaliser pour 325 000 $ de projets spéciaux. En effet, la Municipalité pourraalimenter en eau courante le jardin communautaire du parc Duquet, procéder à une étude de lacirculation du secteur de la montée des Trinitaires et du boulevard Sir-Wilfrid-Laurier, débuter les travauxde réfection de la maison des Scouts et de l’édifice Jeannine-Trudeau-Brosseau afin de maintenir les actifsde la Municipalité en bon état, bonifier les services d’écocentre et le ramassage des branches, intervenirau bassin de rétention du parc de Montpellier (eau et végétation), etc. Ces projets se veulentrassembleurs et inclusifs et permettent d’offrir des services variés et de qualité aux citoyens.Investissement en infrastructuresSuite à l’adoption du budget, le conseil municipal a procédé à l’adoption du programme triennal enimmobilisations (PTI) pour les années 2020-2021-2022. D’un montant de 42 839 000 $, le PTI permettra laréalisation de divers projets représentant un montant total de 12 688 000 $ pour 2020. La Municipalitéest éligible à des subventions de 1 250 000 $ et d’autres projets seront également admissibles. Lesdemandes de subventions seront acheminées tout au long de l’année dans le but d’amoindrir l’impact ducoût des travaux.Ainsi, afin de poursuivre le plan d’intervention en infrastructures dont s’est dotée la Municipalité en 2018,une priorité est donnée à la réfection de l’avenue du Mont-Bruno et une partie de la rue Champagne. Lascarification du boulevard du Millénaire et l’élargissement de son passage à niveau, la reconstruction de lamontée des Trinitaires, la mise en œuvre du plan de gestions des débordements et la construction duplanchodrome figurent également au PTI.… 2VILLE DE SAINT-BASILE-LE-GRANDMairie • 204, rue Principale J3N 1M1450 461-8000 | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.«Le budget 2020 reflète les orientations données par le conseil municipal depuis son entrée en poste. Eneffet, un plan de mise à niveau des infrastructures a été mis sur pied afin d’offrir à nos citoyens desinfrastructures sécuritaires et de qualité. Encore cette année, ce plan est toujours d’actualité et permettraannuellement d’améliorer la qualité de vie et de mettre en valeur les attraits qui font de Saint-Basile-leGrand une ville où il fait bon vivre. Ayant toujours la volonté d’améliorer, de maintenir et de protéger àlong terme l’état de nos infrastructures, le conseil municipal désire également prioriser la réfection desimmeubles du parc immobilier de la Municipalité afin d’offrir aux citoyens d’aujourd’hui et à ceux desgénérations à venir, un environnement favorisant l’épanouissement et où il est agréable d’évoluer » dedire le maire Yves Lessard.DéfisAu cours de l’année 2020, la Municipalité devra faire face à quelques défis dont : la poursuite de son planannuel de réfection des infrastructures, la réfection des immeubles du parc immobilier de la Municipalité,la présentation d’une offre de services variés en tenant compte de la capacité de payer des citoyens et laréalisation du mandat de diagnostic organisationnel. Dans la réalisation de ces actions, la Ville devraégalement prendre en compte la faible croissance du rôle d’évaluation ainsi que les contraintes dedéveloppement imposées par les organismes régionaux.Où va votre dollar?En terminant, la Municipalité tient à souligner le travail collectif de l’administration et des membres duconseil municipal dans la production de ce budget. Le budget 2020 confirme les efforts des différentsservices pour amoindrir l’impact financier sur le compte de taxes tout en répondant aux orientations duconseil municipal.Le budget 2020 détaillé peut être consulté au villesblg.ca/budget.Le compte de taxes sera acheminé aux citoyens dès la fin du mois de janvier 2020.

Lire la suite

8E ÉDITION DU CONCOURS DE PHOTO LE GRAND ZOOM

8E ÉDITION DU CONCOURS DE PHOTO LE GRAND ZOOM

La Ville de Saint-Basile-le-Grand invite ses citoyens à participer à la 8e édition de son concours annuel de photographie. Encore cette année, la Municipalité souhaite reconnaitre et mettre en valeur la vie communautaire. En ce sens, elle demande à tous les photographes grandbasilois, qu’ils soient amateurs ou professionnels, d’envoyer, d’ici le dimanche 6 septembre 2020, leurs meilleurs clichés de l’action bénévole ainsi que de la participation des familles aux grands évènements municipaux, aux activités des partenaires du milieu ou aux nombreuses activités libres offertes sur le territoire. Les photographies retenues par les membres du jury serviront à illustrer le calendrier municipal 2021.   « Pour une deuxième année, nous souhaitons que les photographes de tout calibre nous montrent leur attachement pour leur ville à travers les actions des gens de la collectivité. Nous pourrons ainsi réaliser un calendrier à leur image illustrant la fierté d’appartenir à un milieu tissé serré. Cela permet aussi à la Ville de rayonner au-delà de son territoire », de dire le maire de la Ville des Saint-Basile-le-Grand, Yves Lessard. Une galerie d’images complète est présentée sur le site Web avec de nombreux exemples de photos illustrant la thématique de la vie communautaire. Pour participer Les personnes intéressées doivent faire parvenir leur photo et remplir le formulaire de participation via le site Internet au villesblg.ca /grand-zoom. Admissibilité des participants et critèresLe participant doit être résidant de Saint-Basile-le-Grand et, s’il est âgé de moins de 18 ans, doit démontrer le consentement d’un parent ou d’un tuteur légal. Chaque photo, récente ou non, doit respecter la thématique et les spécificités suivantes: Convenir à un public de tous âges et être une œuvre artistique, originale et exclusive; Mettre en scène une ou plusieurs personnes; Être numérique de type JPEG (qualité maximale / haute définition) ou TIFF; Avoir une dimension minimale de 10 par 8 pouces, en format paysage, et une résolution de 300 pixels par pouce. Les photos transmises peuvent être retouchées (luminosité, contraste, couleur, etc.). Les photos prises dans le cadre d’activités à caractère privé ne seront pas considérées. Sélection des gagnants Le jury sélectionnera 13 photos pour illustrer chaque mois et la page couverture du calendrier municipal 2021 distribué à l’ensemble des foyers de Saint-Basile-le-Grand. Les photographes seront dévoilés lors d’un évènement public qui précède la séance ordinaire du conseil municipal du mois de décembre 2020. Trois mentions spéciales seront alors décernées parmi les participants, lesquels recevront une reproduction encadrée de leur photo ainsi qu’un montant de 150 $.  

Lire la suite

Près de 2 000 élèves du secondaire profiteront de la Semaine de l’éducation juridique !

Du 9 au 13 décembre prochain, Éducaloi tiendra la toute premièreédition de la Semaine de l’éducation juridique ! Sous le marrainage de la ministre de la Justice etprocureure générale du Québec, Mme Sonia LeBel, et présentée par la Chambre des notaires duQuébec, plus de 50 personnalités du monde juridique et juristes bénévoles animeront gracieusementdes ateliers d’Éducaloi dans plus de 50 écoles secondaires situées un peu partout au Québec !« Je suis convaincue qu’une meilleure compréhension des citoyens de leurs droits et obligations estl’une des clés de l’accès à la justice. Fière que l’éducation juridique soit l’une des priorités de notregouvernement, j’ai accepté avec enthousiasme d’être la marraine de la toute première Semaine del’éducation juridique organisée par Éducaloi. C’est toute la société qui bénéficiera des connaissancesainsi acquises par les citoyens de demain ! » Sonia LeBel, ministre de la Justice et procureure généraledu Québec.« Présenter un évènement panquébécois qui valorise la compréhension de principes juridiques, et leurinclusion au cœur de la vie des gens s’inscrit en tout point avec la nature même des notaires ! Auquotidien, les notaires expliquent et vulgarisent des notions de droit afin d’augmenter la protectionjuridique des citoyens, et ce, partout à travers la province. Alors, réaliser cette mission par l’entremised’activités ludiques dans les écoles, et accompagner la nouvelle génération dans leur apprentissagejuridique allait de soi pour nous », souligne MeFrançois Bibeau, président de la Chambre des notaires.« Nous sommes comblés devant la mobilisation de la communauté juridique et du milieu scolaireautour de la Semaine de l’éducation juridique, alors que nous célébrons nos 20 ans d’existence !L’éducation juridique, c’est de permettre aux élèves de réaliser que le droit se retrouve dans toutesles sphères de leur vie. Et pour y arriver, nous misons sur l’intégration de notions juridiques à traversles différents programmes scolaires, plutôt que sur l’ajout d’un cours de droit. Après tout, lescompétences et les réflexes juridiques se développent au quotidien, comme l’orthographe et lessaines habitudes de vie ! Un merci immense à la ministre de la Justice et à la Chambre des notaires duQuébec de croire à l’importance de l’éducation juridique et d’apporter leur précieuse contribution ausuccès de cette initiative rassembleuse », a ajouté Me Ariane Charbonneau, directrice généraled’Éducaloi.La Semaine de l’éducation juridique sera lancée le lundi 9 décembre avec « La Journée des Profs ».Cette journée de formation offerte aux enseignants du secondaire se déroulera sous la thématique Ledroit sur les bancs d’école ! Ce sera l’occasion d’explorer la place du droit dans le milieu scolaire,d’identifier les bonnes pratiques liées au droit à l’école et de permettre aux participants de se2familiariser avec les outils et les ressources d’éducation juridique destinés aux élèves et auxenseignants.Cette semaine d’activités unique vise à permettre aux élèves de s’initier au droit de façon ludique touten rassemblant la communauté juridique et le milieu scolaire autour d’un projet positif et inspirant.La société québécoise a tout à gagner en matière de participation citoyenne active à ce que les jeunesdéveloppent les connaissances, les compétences et les attitudes qui leur permettront de reconnaitrela dimension juridique d’une situation.La communauté juridique s’implique !En plus de la ministre de la Justice et procureure générale du Québec, Mme Sonia LeBel, deux anciensministres de la Justice ont également accepté l’invitation soit l’honorable Bertrand St-Arnaud etMeStéphanie Vallée. On compte également le Bâtonnier du Québec, Me Paul-Matthieu Grondin ; levice-président de la Chambre des notaires du Québec, MeSerge Bernier ; une quinzaine de membresde la magistrature à travers le Québec, ainsi que les anciens juges en chef de la Cour supérieure duQuébec, l’honorable François Rolland (aussi président d’Éducaloi) et de la Cour du Québec, l’honorableElizabeth Corte ; le président de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse(CDPDJ), Me Philippe-André Tessier ; la présidente du Jeune Barreau de Montréal (JBM), MeSabineUwitonze et la présidente de Justice Probono, Me Claudia Prémont ; le doyen de la faculté de sciencespolitiques et de droit de l’UQAM, Me Hugo Cyr ; l’avocat et agent du joueur de football LaurentDuvernay-Tardif, Me Sasha Ghavami ; des représentants de Justice Canada, du ministère de la Justicedu Québec, du réseau de l’aide juridique au Québec, de l’Office de la protection du consommateur,de la Fondation du Barreau, des jeunes barreaux à travers le Québec, des divers Centres de justice deproximité (CJP), du Quebec Community Groups Networks (QCGN), de la Corporation de services duBarreau et d’Éducaloi.L’importance de l’éducation juridiqueParce que l’information juridique est essentielle, mais pas toujours suffisante, Éducaloi élabore etoffre des programmes d’éducation juridique qui permettent de développer les « réflexes juridiques »et la confiance nécessaire pour faire valoir ses droits et agir en conséquence. Et ça concerne autantles jeunes que les adultes : l’éducation juridique n’a pas d’âge ni de lieu ! Pour plus d’information :www.educationjuridique.ca

Lire la suite

Projet de stationnement conjoint entre la Ville et la commission scolaire des Patriotes

Projet de stationnement conjoint entre la Ville et la commission scolaire des Patriotes

La Ville de Saint-Basile-le-Grand a été interpellée par ses citoyens relativement au projet de stationnement conjoint entre la Municipalité et la commission scolaire des Patriotes. Dans cette optique, la Municipalité désire informer ses citoyens et ainsi rectifier certains propos avancés sur le projet. D’une part, une entente de principe a été conclue entre la commission scolaire des Patriotes et la Ville de Saint-Basile-le-Grand afin d’ériger un stationnement commun. Les plans et devis sont également à élaborer. D’autre part, il est important de préciser que ce projet est toujours en attente d’une confirmation de subvention provenant du gouvernement provincial représentant 50 % des coûts totaux, permettant de diminuer considérablement l’impact sur la taxation. Situation actuelle Actuellement, le stationnement de la mairie, nouvellement agrandie, comporte 16 cases à l’usage exclusif des citoyens, des visiteurs et des véhicules municipaux. De ces 16 cases, 3 bornes de recharges électriques sont disponibles dont une à l’usage exclusif de la Municipalité. L’agrandissement de la mairie a permis de rapatrier plusieurs services sous un même toit, ce qui représente plus d’une trentaine d’employés. Considérant cela, la Municipalité a dû trouver des solutions afin de permettre à ses employés de garer leur véhicule durant les heures de travail. Une entente avec la Fabrique et Immeubles G.Y. Lambert inc. a été conclue afin d’utiliser de manière temporaire, du lundi au vendredi, un certain nombre de cases au stationnement public de la Fabrique (rue Principale) ainsi qu’au 45, montée Robert. Une fois le projet complété, ces cases réservées temporairement à la Ville seront libérées, rendant celles-ci disponibles à tous les usagers et visiteurs du noyau villageois. Projet de stationnement Le projet de stationnement conjoint entre la Municipalité et la commission scolaire des Patriotes, projeté pour 2020, permettra de répondre autant aux besoins des enseignants qu’à ceux des employés municipaux, et ce, tout en se partageant les coûts associés à sa construction. La sécurité des enfants et des parents a été pris en compte dans l’élaboration de ce projet afin de s’assurer que leurs déplacements se fassent en toute quiétude autant à l’entrée qu’à la sortie des classes. Les soirs et les fins de semaine, ce stationnement public sera mis à la disposition de la population grandbasiloise facilitant ainsi la participation aux différents événements. Le stationnement sera situé entre l’école Jacques-Rocheleau et le stationnement du 206, rue Principale, et s’étendra jusqu’aux modules de jeux existants. D’une superficie approximative de 2 140 mètres carrés, le stationnement projeté contiendrait une soixantaine de cases et empièterait très peu sur la cour d’école. Il faut savoir que la superficie de la cour d’école est d’environ 17 315 mètres carrés. Il restera donc un espace de jeu d’environ 15 175 mètres carrés pour les enfants. Ainsi, le stationnement occupera seulement 12 % de la superficie totale de la cour d’école, portion de terrain déjà asphaltée et inutilisée par les enfants. Afin d’assurer la sécurité des enfants, certains modules de jeux seront relocalisés dans la cour et une clôture sera installée afin de délimiter la cour d’école et le stationnement. Environnement Considérant le lieu de résidence du personnel municipal et scolaire, il devient difficile de favoriser uniquement l’utilisation des transports actifs. Souhaitant compenser pour cette réalité, la Municipalité a projeté un stationnement qui respectera au maximum les principes du développement durable, en prévoyant notamment un pavé perméable favorisant l’écoulement des eaux dans le sol. L’utilisation de pavé perméable est une pratique de gestion optimale des eaux pluviales et permet de recharger la nappe phréatique et de contrôler les volumes de ruissellement. La recharge de la nappe phréatique se fait par l’infiltration de l’eau dans la fondation du stationnement constituée de pierre nette. Sachant que les sols sur le territoire sont constitués d’argile le rechargement de la nappe permet, entre autres, d’éviter des problématiques d’affaissement des sols lors d’un événement de sécheresse (maison lézardée), par exemple. Finalement, la Municipalité évalue la possibilité d’aménager certaines cases en revêtement alvéolé avec gazon, ce qui favoriserait la réduction des ilots de chaleur. À cette fin, il est également envisagé de planter une rangée d’arbres à grand déploiement pour maximiser les zones ombragées. Les arbres existants seraient protégés durant les travaux. La Municipalité s’engage à informer la population de l’évolution de ce dossier au cours des mois à venir.

Lire la suite

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tous droits reservés © 2014 La télévision de la Vallée-du-Richelieu
Propulsé par 7Dfx