Activités d'organismes

21 septembre 2020

MARCHER POUR L’INCLUSION DE LA DIFFÉRENCE

MARCHER POUR L’INCLUSION DE LA DIFFÉRENCE

Du samedi 3 octobre au dimanche 4 octobre 2020, L’Arche Montérégie invite toute la population à participer à la 6e édition de sa Marche de l’inclusion afin de promouvoir l’acceptation et l’intégration de la différence. Cette année, L’Arche Montérégie propose une toute nouvelle formule virtuelle en invitant la population à marcher, courir ou pédaler de la maison.L’Arche lance le défi à la population de parcourir tous ensemble un total de 1 000 km en marchant, en courant ou en pédalant. Les participants sont donc appelés à se fixer un objectif à la hauteur de leurs capacités et peuvent réaliser le défi à titre de participant individuel ou en formant une équipe. Dans le cadre de cette activité, tous les types de différences sont accueillies et valorisées; peu importe l’âge, la condition physique ou sociale, le handicap, tout le monde peut enfin participer à cette activité. Les participants auront la chance de découvrir la communauté de L’Arche Montérégie via un groupe Facebook. Grâce à du contenu exclusif, ils y découvriront les plus belles histoires de L’Arche. De plus, les participants recevront un trajet qu’ils seront libres de suivre ou non afin de passer devant les 3 foyers de L’Arche. Malgré la distanciation sociale, il sera alors possible de créer un échange entre le grand public et la communauté de L’Arche!L’Arche Montérégie propose ainsi une activité de sensibilisation et permet à l’ensemble des personnes vivant avec une différence de participer à une expérience des plus épanouissantes, misant sur des valeurs d’inclusion sociale et d’accessibilité pour tous. Pour obtenir plus d’informations, pour vous inscrire ou pour faire un don, visitez le www.larchemonteregie.org/marchedelinclusion. L’inscription est gratuite ! Tous les dons amassés seront remis à l’organisme afin qu’il puisse continuer à offrir des soins de qualité et un environnement adapté aux personnes vivant avec une déficience intellectuelle qu’il accueille.Établi à Beloeil depuis 1981, L’Arche Montérégie est un organisme sans but lucratif qui compte 3 foyers où 17 personnes vivant avec une déficience intellectuelle accueillent et partagent leur quotidien avec une dizaine d’assistants. En plus de ces milieux de vie, on y tient 4 ateliers de travail significatif pour les personnes accueillies, soit un atelier d’art, de cuisine, d’entretien et de jardin.

16 septembre 2020

Bonduelle bonifie son partenariat avec la Fondation Olo Sa contribution s’élèvera à 150 000 $ pour venir en aide aux femmes enceintes vulnérables

Bonduelle bonifie son partenariat avec la Fondation Olo Sa contribution s’élèvera à 150 000 $ pour venir en aide aux femmes enceintes vulnérables

        Bonduelle est heureuse d’annoncer qu’elle reconduitson engagement auprès de la Fondation Olo pour une deuxième année consécutive. Au total, entre 2019 et 2021, la contribution de Bonduelle atteindra près de 130 000 $. Grâce à cet appui majeur, combiné au soutien de ses donateurs, la Fondation Olo pourra remettre aux femmes enceintes et aux familles suivies par les intervenantes Olo près de100 000 coupons échangeables contre des sacs de légumes surgelés de marque Arctic Gardens. En plus de cet important don lié aux coupons de légumessurgelés, Bonduelle contribueà la campagne d’urgence de financement de la Fondation Olo mise en œuvre pour pallier l’impact direct de la pandémie sur des milliers de Québécoises enceintes en situation de précarité financière, avec un don monétaire de près de 20 000 $.Pour Christian Malenfant, vice-président marketing de Bonduelle, ce partenariat est une manifestation concrète du désir de l’entreprise d’être un acteur dynamique du changement en matière d’alimentation et de santé. « En tant que transformateur en alimentation, nous estimons qu’il est de notre devoir de contribuer à assurer une saine alimentation aux futures mamans et aux jeunes familles, tout en contribuant à améliorer les habitudes alimentaires. Notre engagement auprès de la Fondation Olo est une manière concrète de faire en sorte que les enfants puissent apprécier la saveur des légumes tôt dans la vie. »La Fondation Olo encourage les femmes enceintes et les familles à bien manger, cuisiner et manger en famille. Son action s’inscrit dans la certitude que l’alimentation et les saines habitudes alimentaires pendant la grossesse et les deux premières années de vie de l’enfant ont une influence directe sur son développement, autant physique que psychologique, social et affectif.Selon la directrice générale de la Fondation Olo, Élise Boyer, il importe de rendre les aliments sains plus accessibles aux familles dans des contextes de vulnérabilité et particulièrement durant cette période de pandémie qui a fait croître la vulnérabilité de sa clientèle. « L’engagement de notre Partenaire Bienfaiteur Bonduelle va de pair avec nos actions visant à aider des femmes enceintes et les jeunes familles à apprendre à cuisiner des aliments de base.L’objectif est double : les aider à mettre toutes les chances de leur côté de donner naissance à des bébés en santé et d’être un modèle de saines habitudes alimentaires pour le bébé qui va grandir. »La Fondation Olo rappelle que près de 5 000 femmes ont actuellement besoin de sesservices et suivis, et que les demandes sont présentement en augmentation en raison de la COVID-19, ce qui a mené à la création du fonds d’urgence exceptionnel.À propos de la Fondation OloLa Fondation Olo a pour mission de donner une chance égale aux familles de mettre au monde des bébés en santé et d’acquérir de saines habitudes alimentaires tôt dans la vie. Elle agit dans les 1000 premiers jours de vie de l’enfant, une période cruciale pour son développement. Pour que le bébé naisse en santé, elle offre un suivi personnalisé à la femme enceinte dans le besoin, par la remise de multivitamines prénatales et de coupons échangeables contre des aliments. Pour que la famille adopte des habitudes alimentaires saines, elle fournit des outils éducatifs et des conseils professionnels à l’intention des parents et des intervenantes, pour encourager trois comportements : bien manger, cuisiner et manger en famille. Depuis 1991, elle a aidé plus de 250 000 bébés à naître en meilleure santé au Québec.À propos de BonduelleEntreprise créée en 1853, Bonduelle est le référent mondial du bien-vivre par l’alimentation végétale. Privilégiant innovation et vision à long terme, le groupe diversifie ses métiers et ses implantations géographiques. Bien implantée en Amérique du Nord, Bonduelle exploite 17 usines à travers le Canada et les États-Unis, dont quatre au Québec, où elle se spécialise dans les solutions de repas végétales prêtes à l’emploi. En plus d’assurer la production de grandes marques de distributeurs et de détaillants, Bonduelle commercialise également ses propres marques, notamment Bonduelle, Arctic Gardens, Graves et Del Monte au Canada et Bonduelle et Ready Pac aux États-Unis

14 septembre 2020

Le conseil d’administration de la Fondation Maison Simonne-MonetChartrand s’est agrandi durant l’été

Le conseil d’administration de la Fondation Maison Simonne-MonetChartrand s’est agrandi durant l’été

C’est avec beaucoup de fierté que le conseil d’administration de la Fondation Maison Simonne-Monet-Chartrand accueille parmi ses membres, deux nouvelles administratrices.Marie-Claude Michon est membre du Barreau du Québec et pratique le droit depuis 2003. Elle a oeuvré à la défense des droits du gouvernement du Québec pendant douze ans avant de récemment joindre le cabinet Trivium Avocats inc. à Brossard où elle concentre dorénavant sa pratique en litige civil et commercial.Marie-Claude est reconnue par son orientation client, son approche solution ainsi que sa capacité à mobiliser ses pairs. Fille d’équipe, elle contribue à faire rayonner tant les projets auxquels elle participe que les personnes qui en font partie.Très engagée, cette Chamblyenne souhaite contribuer à améliorer le quotidien des femmes et des enfants victimes de violence conjugale. En ce sens, oeuvrer au financement de la construction d’une maison de deuxième étape motive cet espoir et c’est pourquoi qu’elle s’est jointe au CA de la Fondation Maison Simonne-MonetChartrand le 1er juin dernier. Nous lui souhaitons beaucoup de succès parmi nous.Le parcours de Monique Banville est teinté par la générosité et l’empathie. Coordonnatrice d’un organisme communautaire dédié à l’enfance pendant plus de 20 ans, impliquée dans une multitude de Fondations, entrepreneure de commerces consacrés aux enfants, Monique est aujourd’hui présidente internationale du mouvement Richelieu, organisation de bienfaisance pour la jeunesse et lafrancophonie.Elle amorce son implication à la Maison Simonne-Monet-Chartrand la main tendue aux femmes afin que toutes puissent bénéficier de rapports égalitaires et non violents.« C’est un privilège de pouvoir compter sur des personnes de qualité avec autant d’expérience. Elles viennent s’ajouter à une belle équipe d’administrateurs engagés dans la mission de la Fondation pour la réalisation de notre premier gros projet, soit contribuer au financement de la construction d’une maison d’hébergement de deuxième étape. » Jean-François Caron, président de la Fondation Maison SimonneMonet-Chartrand et directeur général de la Caisse du Bassin de Chambly.D’ailleurs, une campagne pour le financement de cette maison de deuxième étape est en cours de préparation. Les détails sont à venir.À propos de la Fondation Maison Simonne-Monet-Chartrand :La mission de la Fondation Maison Simonne-Monet-Chartrand (FMSMC) est definancer le développement de la Maison d’hébergement Simonne-Monet-Chartrand(MHSMC), laquelle accompagne les femmes et les mères victimes de violenceconjugale ou vivant diverses difficultés, afin qu’elles renouent avec leur potentiel etleurs habiletés à reprendre du pouvoir sur leur vie, en leur offrant de l’hébergementsécuritaire et un suivi adapté à leurs besoins en fonction d’une offre de servicesdiversifiée

18 août 2020

REPRISE DES DONS D’OBJETS PAR LES ORGANISMES LOCAUX Faites un tri judicieux avant de déposer vos articles!

REPRISE DES DONS D’OBJETS PAR LES ORGANISMES LOCAUX Faites un tri judicieux avant de déposer vos articles!

Vous souhaitez vous départir d’articles en bon état qui ne vous servent plus? Ne les jetez pas aux ordures! Ceux-ci pourraient faire le bonheur de nouveaux propriétaires ou encore aider les organismes locaux dans leur mission. À compter du lundi 17 août, le Centre de bénévolat et la Fabrique de Saint-Basile-le-Grand recevront ànouveau les dons d’objets des citoyens. En collaboration avec la Ville, ces deux organismes ainsi que laSociété d’histoire se sont concertés afin d’établir des lignes directrices qui permettront aux citoyens de« mieux donner », tout en facilitant le travail de tri qu’effectuent les bénévoles chaque semaine. Unecampagne de sensibilisation sera également mise en place afin d’inciter les citoyens à bien départagerleurs objets à donner entre les différents organismes. Centre de bénévolatLe Centre de bénévolat, situé au 50, montée Robert, ne recevra dorénavant que les dons de vêtements,lesquels devront être déposés dans les conteneurs prévus à cet effet dans le stationnement arrière. Lescitoyens ne doivent plus déposer ni meubles, ni articles ménagers, ni aucun autre objet puisque ceux-ci ne peuvent être entreposés ou mis en vente par l’organisme. De plus, aucune boîte ni aucun sac ne doit être déposé près de l’entrée de l’édifice. La Friperie Basiloise rouvrira ses portes au public le vendredi 11 septembre de 9 h à 12 h, et sera ouvertepar la suite tous les vendredis et samedis de 9 h à 12 h, ainsi que les mercredis de 18 h à 20 h 30. Pourplus d’information, composez le 450 461-2111. FabriqueLa Fabrique recevra également les dons au presbytère, situé au 205, rue Principale à compter du 17 août, du lundi au jeudi de 9 h à 21 h. Les articles devront être déposés dans des boîtes ou des sacs fermés devant la porte de garage située sur le côté du bâtiment. Les citoyens pourront déposer vaisselle, articles de sport, petits meubles, lampes, articles de décoration,articles de jardinage, jeux et jouets, literie, nappes et napperons, petits électroménagers (cafetières, fours à micro-ondes, malaxeurs, etc.), systèmes de son, séchoirs, fers à cheveux et autres articles semblables. Les matelas, les gros meubles, les téléviseurs, les ordinateurs et les imprimantes ne seront toutefois pas acceptés. Les vêtements devront être donnés au Centre de bénévolat.Le comptoir communautaire Bric-à-brac, où sont mis en vente à prix modique tous ces objets, sera ouvert à compter du jeudi 20 août, de 13 h à 20 h, et reprendra par la suite son ouverture hebdomadaire selon le même horaire. Vous souhaitez vérifier si vos articles sont acceptés ou vous avez d’autres questions? Joignez la Fabrique au 450 653-6144. Société d’histoireDepuis plusieurs années, la Société d’histoire de Saint-Basile-le-Grand recueille les dons de livres descitoyens en vue de sa grande vente annuelle de livres usagés, laquelle a malheureusement dû êtreannulée cette année en raison de la pandémie de COVID-19. Les livres de toutes catégories sont acceptés, à l'exception des encyclopédies et des manuels scolaires. Les dons se font normalement à la bibliothèque Roland-LeBlanc, mais il est impossible de les accueillir pour le moment. Les citoyens sont donc invités à les conserver encore quelque temps, jusqu’à ce que la Ville annonce la reprise de la réception des dons.Merci de votre patience! Les Trouvailles de l’automneCertains de vos articles ne peuvent être offerts à des organismes ou alors vous souhaitez les vendre parvous-même? La Municipalité reprendra les samedi 12 et dimanche 13 septembre prochains son grandévénement de vente-débarras sans permis requis Les Trouvailles du printemps, qui avait dû être reportéen raison de la pandémie. Tout résidant intéressé à y participer en tant que vendeur n’a qu’à s’inscrire en remplissant le formulaireau villesblg.ca/trouvailles ou en communiquant avec le Service des loisirs, de la culture et de la viecommunautaire par téléphone au 450 461-8000, poste 8600. Visitez le site Web pour en savoir plus! Solutions de rechangeVous avez encore quelques objets dont vous ne savez pas quoi faire? Consultez le site Web municipal sous la rubrique Vie urbaine > Environnement, où vous trouverez la liste des collectes et dépôts offerts par la Municipalité ainsi qu’une foule de solutions de rechange qui vous dirigeront vers des organismesrégionaux ou des programmes provinciaux de récupération. Vous trouverez également, à la page« Matières résiduelles », une liste alphabétique de matières qui vous indiquera la ou les façons de vousdépartir de chacune. Merci de faire votre part!Soutenez les bénévoles en faisant un tri judicieux de vos objets avant de les déposer au bon endroit!Assurez-vous également d’offrir des articles en bon état, propres et complets. Vous faciliterez ainsi letravail des organismes tout en contribuant à votre façon à valoriser les objets de seconde main.Au nom des organismes partenaires du milieu, la Ville remercie les Grandbasiloises et Grandbasilois pour leur grande générosité. Les dons d’objets contribuent au maintien du patrimoine et des servicesd’entraide offerts dans la communauté. N’oubliez pas également qu’à chaque fois que vous détournez une matière ou un objet des sitesd’enfouissement, vous contribuez à préserver l’environnement pour les générations futures. Qu’on se ledise : chaque geste compte!

17 septembre 2020

LA CCIVR LANCE L’ANNÉE 2020-2021 VIRTUELLEMENT!

LA CCIVR LANCE L’ANNÉE 2020-2021 VIRTUELLEMENT!

C’est mercredi dernier, le 16 septembre, que la Chambre de commerce et d’industrie Vallée-du-Richelieu (CCIVR) a tenu son Lancement de l’année! sous le thème Ensemble, plus forts, en collaboration avec Desjardins Entreprises et la Caisse de Beloeil-Mont-Saint-Hilaire, en vidéoconférence. La CCIVR devait recevoir 65 personnes chez Mouton Village, à St-Charles-sur-Richelieu. En lien avec l’actualité et après réflexion, la CCIVR a choisi, le matin même, de réinventer son événement pour le convertir de façon virtuelle. Le cocktail virtuel, qui a été un réel succès malgré les changements de dernière minute, a permis aux participants de découvrir les projets à venir cette année, mais également six commerces coup de cœur de certains administrateurs de la CCIVR. Monsieur Benoît Gariépy, vice-président de la CCIVR, et Julie La Rochelle, directrice générale, se sont adressés au public en présentant les membres du conseil d’administration, ainsi que l’équipe permanente de l’organisme. C’est avec beaucoup d’enthousiasme que madame La Rochelle a positionné la CCIVR comme une chambre de commerce forte et agile, prête à organiser des événements, des formations et des projets, toujours dans le respect des règles de la Santé publique et toujours prête à s’adapter au moindre changement. Cette année, plus que jamais, la CCIVR souhaite soutenir les commerces et entreprises de son territoire. Elle souhaite offrir des outils et des ressources pour permettre aux entreprises de se réinventer, de développer leur agilité et de partager leurs succès. S’en est ensuite suivi l’annonce des partenaires annuels de la CCIVR, soutenue par une courte vidéo inspirante de madame Caroline Harrison, au nom du Groupe Lepelco et un discours bien senti et chaleureux de monsieur Luc Bertrand, d’Accès Location +, grands partenaires annuels de la Chambre. Coup de cœur des administrateursPour célébrer le lancement et pour illustrer le thème Ensemble, plus forts, six administrateurs de la CCIVR ont créé de courtes vidéos présentant leur commerce coup de cœur dans la région. Durant les dernières semaines, ces administrateurs se sont déplacés pour rencontrer leur coup de cœur et se procurer une carte-cadeau à faire tirer parmi les invités du Lancement. Les six commerces représentés dans ces vidéos sont : Bokal épicerie autosuffisante, Boulangerie Le pain dans les voiles, Brasseurs du Moulin, Brûlerie Iki, Le coin des gourmets et Quartier Général du Vieux Beloeil. Campagne d’achat localMadame Amélie Poulin, directrice des communications, médias sociaux et vie associative à la Caisse Desjardins de Beloeil-Mont-Saint-Hilaire, a fait un retour sur le programme Du cœur à l’achat auquel a participé la CCIVR, avec sa campagne Choisir local, c’est gagnant, en juillet dernier. Gabrielle Neveu-Duhaime, coordonnatrice aux communications à la CCIVR, a ensuite poursuivi en dévoilant les différents outils de communication qui seront présents au cours des prochains mois pour faire connaître la campagne d’achat local Choisir local, c’est gagnant, qui vise à sensibiliser la population à l’importance de l’achat local et à mettre en valeur les commerces et entreprises de la région. Fonds de rayonnementMonsieur Yves Joyal, membre du comité du Fonds de rayonnement, a souligné que le Fonds de rayonnement de la CCIVR, lancé en janvier 2020, est plus prêt que jamais à appuyer financièrement les entreprises membres de la CCIVR dans leurs projets de croissance. Ce Fonds, sous la forme d’un prêt d’honneur à l’entrepreneur, s’adresse à des entreprises ayant déjà fait leurs preuves sur le marché, pour ainsi leur permettre de gagner en efficacité, se solidifier et générer des retombées économiques pour la région, tout en respectant l’environnement et la société. Bonification de l’offre de services aux membresKim Benny, coordonnatrice au développement et services aux membres, est, quant à elle, venue parler des nouveautés pour les membres et des différentes stratégies pour agrandir le réseau d’affaires de ceux-ci. Afin de mieux soutenir ses membres, la Chambre s’allie avec différentes chambres de commerce d’autres régions pour offrir des activités et formations virtuelles variées. Aussi, plusieurs séries de formations seront offertes, en collaboration avec différents organismes et avec la participation financière d’Emploi-Québec. Enfin, madame Benny annonce le retour des Rencontres avec un expert, des activités virtuelles qui ont été très populaires au printemps dernier et qui permettent à un petit groupe d’échanger avec un expert sur un sujet spécifique.Événements 2020-2021Le dévoilement des événements était très attendu des invités, curieux de voir les nouveaux types d’événements et les sujets qui seront abordés au cours de l’année. En effet, la CCIVR proposera une belle variété d’événements, dont des activités de réseautage, conférence et panel. Une conférence offerte par l’écosociologue Laure Waridel aura lieu dès le 8 octobre, et trois dirigeants inspirants d’entreprises locales se prêteront à un panel sur la mobilisation du personnel et l’esprit d’équipe avant, pendant et après le confinement. La CCIVR est également partenaire du premier Salon de l’Emploi virtuel de la Vallée-du-Richelieu, qui se tiendra le 4 novembre prochain, et invitera ses entreprises à s’inscrire, ce printemps, à la plateforme Un emploi en sol québécois. Il s’agira de deux belles occasions de recruter du personnel! Pour plus d’information sur la programmation 2020-2021 de la CCIVR, consultez le www.ccivr.com.

15 septembre 2020

La conférence de septembre de la Société d’histoire et de généalogie sera virtuelle Les luttes politiques communes des Québécois et des Irlandais (1790-1840), par Julie Guyot

La conférence de septembre de la Société d’histoire et de généalogie sera virtuelle Les luttes politiques communes des Québécois et des Irlandais (1790-1840),  par Julie Guyot

Contrairement à ce qui a paru dans quelques guides loisir municipaux, la Société d’histoire et de généalogie n’offrira pas de conférence en salle en septembre, en raison des restrictions imposées par les règles de santé publique. Toutefois, la SHGBMSH offre une conférence virtuelle gratuite, en direct le lundi 28 septembre à 19 h 30. La visioconférence de Julie Guyot, professeure d’histoire au cégep Édouard-Montpetit, ravira particulièrement les férus d’histoire coloniale et du mouvement patriote : « Les luttes politiques communes des Québécois et des Irlandais (1790-1840) ». Pour y assister, il faut s’inscrire par courriel d’ici au 26 septembre à conference.shgbmsh@gmail.com.On passe en mode virtuelDans les jours suivants l’envoi de leur courriel d’inscription, les participants recevront les instructions pour se brancher juste avant la conférence en direct. Ils pourront voir et entendre la conférencière ainsi que sa présentation visuelle. La séance se terminera par une période de questions. Nul besoin de télécharger une application. Il suffit d’avoir un appareil connecté à Internet (tablette ou ordinateur) et des haut-parleurs ou des écouteurs.Depuis l’envoi de son programme de conférences aux services de loisirs municipaux pour diffusion, la SHGBMSH a dû revoir l’organisation de ses conférences à la lumière de règles et de contraintes qui en découlent, d’où la rectification. De plus, les conférences d’octobre et de novembre auront lieu le dernier mercredi du mois plutôt que le dernier lundi. Si les règles sanitaires le permettent à ce moment, les conférences seront présentées en salle à un nombre restreint de personnes en plus d’être offertes aussi en mode virtuel. Restez à l’affût en suivant la SHGBMSH sur https://www.facebook.com/SHGBMSH ou visitez http://www.shbmsh.org.La conférenceÀ la fin du XVIIIe siècle, notre monde est traversé par des mouvements de révolutions. La Grande-Bretagne est alors un vaste empire colonial. Que fera Londres pour maintenir sa domination ? Quelles ont été les réactions des sujets de Sa Majesté ? En utilisant les exemples de l’Irlande et du Bas-Canada, Julie Guyot propose une analyse du discours public de Theobald Wolfe Tone et de Louis-Joseph Papineau ; chacun à la tête d’un mouvement populaire républicain, ils ont désiré changer le destin de leur « pays » respectif. La conférencière approfondira le caractère du mouvement patriote et de la pensée de Papineau ainsi que l’influence de l’humanisme civique sur le Québec d’aujourd’hui. La monographie de Julie Guyot, Les Insoumis de l’Empire : le refus de la domination coloniale au Bas-Canada et en Irlande, 1790-1840, a été publiée aux éditions du Septentrion en 2016

09 septembre 2020

Les Centraide du Québec lancent un vaste appel à la générosité pour les populations vulnérables

Les Centraide du Québec lancent un vaste appel à la générosité  pour les populations vulnérables

Un vaste appel au soutien des personnes vulnérables est lancé aujourd’hui par les Centraide du Québec qui démarrent leur campagne de collecte de fonds dans 18 régions sous le thème « Ici, avec cœur ». Ce grand mouvement de solidarité représente un soutien essentiel pour les 1 500 organismes communautaires associés à Centraide qui offrent des services de première nécessité à plus de 1,5 million de Québécois.es. « Alors que le déconfinement nous donne de l’espoir, la bataille est loin d’être gagnée. Le retour à la vie normale est semé d’embûches pour de nombreuses personnes souvent déjà démunies. La pandémie a laissé dans son sillage des séquelles importantes. La campagne de collecte de fonds 2020 qui démarre aujourd’hui et qui se termine à la fin décembre est cruciale pour les organismes communautaires qui offrent des services d’aide aux plus vulnérables dans nos communautés. Centraide, par son expertise, son agilité et sa connaissance des enjeux sociaux, est plus que jamais pertinent », a mentionné Lili-Anna Pereša, présidente et directrice générale de Centraide du Grand Montréal, au nom de l’ensemble des Centraide du Québec. Les Québécois.es invités.es à poursuivre leurs efforts de générosité Selon un sondage Léger réalisé en juillet pour l’Institut Mallet , les Québécois.es ont été généreux.euses depuis le début de la pandémie et ont donné à 71 %. Au cours des six prochains mois, 78 % avancent une intention de faire un premier don, ou un don supplémentaire. Nous vivrons des moments cruciaux pour la survie du milieu communautaire. Ce dernier vient en aide aux personnes vulnérables, dont la fragilité est exacerbée par la crise, et à ceux et celles qui ont soudainement basculé dans la précarité. Nous devons poursuivre cet élan collectif de générosité. Il faut dire que le taux de chômage est demeuré à près de 10 % en juillet et les demandes dans les banques alimentaires sont source d’inquiétude alors qu’elles ont jusqu’à triplé dans les derniers mois. Les personnes vulnérables ont été particulièrement touchées par la crise sanitaire, sociale et économique. La COVID-19 a creusé davantage les inégalités sociales déjà existantes. Par ailleurs, la situation a aussi mis en lumière la précarité dans laquelle vivent beaucoup de travailleurs.euses pauvres, pourtant essentiels.les à notre société. S’ils.elles parvenaient avant la crise à combler leurs besoins de base, nombreux.ses sont ceux et celles qui ne peuvent plus joindre les deux bouts. Un nombre croissant de personnes ont besoin du soutien du milieu communautaire et les problèmes sociaux auxquels elles font face se sont aggravés. Un réseau d’entraide prêt à répondre aux défis Face à la crise, les Centraide du Québec ont répondu présents. Des fonds d’urgence ont été créés partout dans la province. Les différents paliers de gouvernement, ainsi que des fondations reconnues, des entreprises et des donateurs.trices ont fait confiance à l’expertise de Centraide pour allouer les fonds là où se trouvent les besoins. Les Centraide du Québec ont démontré leur connaissance des besoins sur le terrain et leur rapidité pour verser les sommes aux organismes. Grâce à cet appui, ces derniers ont pu revoir à vive allure leurs services et leur fonctionnement pendant la crise. Plusieurs d’entre eux sont cependant restés fragilisés et sont inquiets pour l’avenir. La majorité des organismes connaissent un manque à gagner, doivent revoir leurs opérations, soutenir des dépenses reliées aux nouvelles normes sanitaires et faire face aux besoins qui explosent. La campagne 2020 des Centraide comportera son lot de défis, mais ensemble nous pouvons agir ici, avec cœur, et faire une différence dans nos communautés. Plus que jamais, le réseau des Centraide compte sur le soutien et la générosité de ceux et celles qui peuvent donner pour appuyer l’indispensable filet social que représentent nos organismes communautaires. Dans la région Richelieu-Yamaska, ce sont 60 organismes et 2 programmes qui reçoivent le soutien de Centraide Richelieu-Yamaska. Les efforts sont constants et la solidarité bien présente dans les 7 MRCs afin de venir en aide à la population fragilisée. L’organisme lancera sa campagne 2020 dans 4 régions sur son territoire. Pour plus renseignements sur les événements : centraidery.org | 450 773-6679

01 septembre 2020

Lancement du 2e appel de projets des BIEC en Montérégie Plus de 200 000$ en bourses pour les entreprises d’économie sociale!

Lancement du 2e appel de projets des BIEC en Montérégie Plus de 200 000$ en bourses pour les entreprises d’économie sociale!

Le 1 septembre dernier, ce fut le coup d’envoi du 2e appel de projet des Bourses d’initiatives à l’entrepreneuriat collectif (BIEC) partout en Montérégie! Doté d’une enveloppe totale de plus de 200 000$, le programme recevra à nouveau des demandes d’appui en provenance de toute la Montérégie du 8 septembre au 3 novembre prochain. Les BIEC s’adressent aux entreprises d’économie sociale et visent également à appuyer le développement de nouveaux projets en entrepreneuriat collectif. Ce programme de bourses a été créé grâce au soutien du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH), des 14 municipalités régionales de comté (MRC) de la Montérégie, de l’agglomération de Longueuil, de la Table de concertation régionale de la Montérégie (TCRM), ainsi que du soutien financier et logistiqueassuré par les 3 Pôles d’économie sociale de la Montérégie.« Fort d’une première année concluante, c’est avec grand intérêt que les MRC de la Montérégieet l’Agglomération de Longueuil poursuivent à nouveau cette année leur implication dans cepartenariat montérégien des BIEC! Ces bourses visent à appuyer généreusement l’émergence denouveaux projets d’entreprises collectives ainsi que d’appuyer l’innovation au cœur desentreprises collectives de la Montérégie! » mentionne M. Patrick Bousez, président de la Tablede concertation régionale de la Montérégie.Les BIEC Montérégie sont déployés depuis l’an dernier dans l’ensemble des 14 MRC de laMontérégie et dans l’agglomération de Longueuil. Déjà, ce sont 33 projets qui ont été appuyésl’an dernier, grâce à l’octroi de 220 000$ en bourses. Les sommes octroyées aux entreprisesd’économie sociale lauréates ont permis à celles-ci d’améliorer des services et produits que cellesci développent auprès de la collectivité.« Notre entreprise d’économie sociale a pu bénéficier des BIEC l’an dernier, ce qui nous a permisde concrétiser le développement d’une nouvelle activité, permettant aux jeunes d’incarner lerôle d’un conservateur muséal », témoigne Mme Karine Landerman, directrice générale de laSociété du Musée du Grand Chateauguay.« Les BIEC nous aurons permis de compléter notre projet d’amélioration du Café de l’Ile SaintBernard, et ainsi nous permettre de mieux desservir notre clientèle », indique Mme JanieLegault, coordonnatrice du Café de l’Ile d’Héritage Saint-Bernard.Jusqu’à 10 000$ en bourses seront garanties par territoire de MRC et les bourses pourront aidertout projet sélectionné jusqu’à 80% du montage financier. Les inscriptions et informations audépôt de projets sont disponibles dès maintenant sur le portail des BIEC : www.biecmonteregie.caLes partenaires des BIEC Ministère des Affaires municipales et del’Habitation Pôle de l’entrepreneuriat collectif de l’Estde la Montérégie Pôle d'économie sociale Vallée-du-HautSaint-Laurent Pôle de l’économie sociale del’Agglomération de Longueuil MRC du Haut-Richelieu MRC du Haut-Saint-Laurent MRC de La Haute-Yamaska MRC des Jardins-de-Napierville MRC de Marguerite-D’Youville MRC des Maskoutains CLD de Pierre-De Saurel MRC de Roussillon Développement économique del’agglomération de Longueuil MRC d’Acton MRC de Beauharnois-Salaberry CLD de Brome-Missisquoi MRC de Rouville MRC de La Vallée-du-Richelieu MRC de Vaudreuil-Soulanges Table de concertation régionale de laMontérégie (TCRM)À propos des Pôles d’économie sociale de la MontérégieLes Pôles d’économie sociale de la Montérégie sont des organismes qui effectuent la promotionde l’économie sociale, assurent le développement des entreprises d’économie sociale, concertentles acteurs du territoire dans le but d’harmoniser les actions, et enfin, soutiennent laconsolidation, l’expérimentation et le développement de nouveaux créneaux et projets enéconomie socialeEn Montérégie, on estime à l’heure actuelle que plus de 612 entreprises d’économie socialeexistent actuellement, embauchant plus de 9012 personnes, et représentant un chiffre d’affairescumulé de plus de 651 millions de dollars.

17 juin 2020

L'arrivage, producteurs d'ici

L'arrivage, producteurs d'ici

Pour faire face à la situation de crise dans laquelle nous avons subitement été plongés en marsdernier, notre marché public L’arrivage, producteurs d’ici, établi depuis l’automne dans le quartierLumicité à Saint-Mathieu-de-Beloeil, s’est transformé en quelques jours en marché public virtuel.Pour notre organisme, c’était une façon de servir notre communauté en cette période difficile, deconserver un lien avec nos clients et nos producteurs, en toute sécurité, par l’entremise decommandes en ligne et de cueillette/livraison de paniers sans contact.Ainsi, depuis 12 semaines, l’équipe de l’APES prépare tous les jeudis une 40aine de paniers, pour legrand bonheur de ses clients et de la 50aine de producteurs locaux qui proposent aujourd’hui leursproduits dans le marché public virtuel de L’arrivage, producteurs d’ici.Toutefois, avec l’été qui arrive, et souhaitant répondre encore mieux aux besoins de sa clientèle,l’APES a décidé d’organiser, en parallèle au marché public virtuel qui restera actif, un petit marchéextérieur rassemblant quelques producteurs.Ce marché tiendra place devant le local de L’arrivage, producteurs d’ici, tous les jeudis, du 25 juin au15 octobre, de 16 h à 19 h 30. L’emplacement sera adapté en fonction des consignes et desréglementations gouvernementales recommandées en raison de la pandémie du COVID-19.Marché virtuel et marché réel cohabiteront donc, l’espace de quelques mois. En effet, certainsproduits seront disponibles en ligne exclusivement, pour des raisons de logistique, de modèled’affaire, ou de disponibilité de produits/personnel. Néanmoins, l’offre sera bonifiée par des produitsfrais sur place, entre autres les produits de maraîchage.Pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter au 450 482-0642 ou via courrielà larrivage.producteursdici@gmail.com.

17 septembre 2020

Atelier Jeunesse - Mon histoire…

Atelier Jeunesse - Mon histoire…

Bonjour Soleil - Regroupement des familles monoparentales et recomposées de La Vallée-du-Richelieu invite les jeunes de nos familles à un atelier jeunesse – Mon histoire… de musique, de moi !C’est un atelier créatif qui permet d’échanger et de s’exprimer avec d’autres jeunes, ou toutsimplement un moment pour décrocher tout en dégustant un bon repas dans le confort de leurdemeure. Dans cette activité on s’exprimera sur notre artiste préféré, on réalisera une pochetted’album personnalisé et l’on composera nos paroles d’une chanson qui nous ressemble.L’activité s’adresse aux 6 à 17 ans et les ateliers sont adaptés selon le groupe d'âge.Le repas et le matériel pour cette activité est fourni gratuitement !C’est une série de 3 rencontres en vidéo-conférence, les vendredis 2, 16, 30 octobre de 17h30 à19h00.Pour participer, veuillez-vous inscrire avant vendredi 25 septembre à 12h00Inscription obligatoire : Par téléphone au 450-467-3479 ou par courriel à info@bonjoursoleil.org.

15 septembre 2020

Session d’information juridique sur La garde des enfants et la pension alimentaire

Session d’information juridique sur  La garde des enfants et la pension alimentaire

Inform’elle vous propose une session d’information juridique en droit de la famille intitulée Garde des enfants et la pension alimentaire le Jeudi 8 octobre, de 13 h 30 à 15 h 30. Animée par une professionnelle du droit de la famille, cette rencontre de 2 heures aborde les différents aspects d’une séparation ou d’un divorce incluant les droits et obligations des parents. Dans un premier temps, nous verrons comment la garde des enfants est octroyée, les différents types de garde, que fait-on quand un jugement n'est pas respecté... Pour ce qui est de la pension alimentaire, nous verrons comment se fait le calcul, la perception et la durée de la pension, etc...... Une période de question est prévue. Lieu : en visioconférence durant la pandémie. Renseignements supplémentaires : www.informelle.osbl.ca. Inscription obligatoire une semaine avant la rencontre : 450 443-3442 poste 221

09 septembre 2020

Spectacle-bénéfice du Centre Périnatal Le berceau

Spectacle-bénéfice du Centre Périnatal Le berceau

La 6e édition du spectacle-bénéfice du Centre Périnatal Le berceau a désormais une nouvelle date. L’événement devait avoir lieu le 28 mars dernier mais a dû être reporté en raison de la pandémie de covid-19. Le spectacle sera dorénavant capté en direct du Centre de Formation Production Jeun’Est et diffusé le samedi 3 octobre prochain, à 20h. Vous pourrez donc, apprécier l’événement dans le confort de votre salon. L’humoriste et auteure Émilie Ouellette présentera son numéro Acccoucher de rire, dans le but de financer les services gratuits que l’organisme offre aux familles. Le tarif des billets est maintenant de 20$ et les billets sont présentement en vente au : lepointdevente.comPour plus d’information, suivez la Page Facebook du Berceau : @LeBerceau ou encore, visitez leur site web : leberceau.org L’organisme tient à souligner la contribution de son Présentateur officiel : la Caisse Desjardins Beloeil-Mont-Saint-Hilaire, son Partenaire or : Les Marchés Pepin et bien sûr, le Centre de Formations Productions Jeun’Est.À propos du Berceau Organisme communautaire ayant comme mission de soutenir les futures et nouvelles familles en priorisant le lien d’attachement parents-bébés. Annuellement, plus de 700 familles fréquentent l’organisme. Services gratuits : soutien pour mères souffrant de difficultés, aide à domicile, aide àl’allaitement, causeries, conférences et autres. Autres services : cours prénataux, ateliers de développement et d’éveil parent-bébé, Yoga, mise en forme et autres. Servicede location, boutique et friperie maternité et bébé.

31 août 2020

Journée mondiale du nettoyage le 19 septembre prochain

Journée mondiale du nettoyage le 19 septembre prochain

À l'occasion de la Journée mondiale du nettoyage, le groupe Zéro déchet de la Vallée-du-Richelieu organise une collecte des déchets spontanée et invite tous les citoyens de la MRC à participer le 19 septembre prochain GUIDE POUR SE PRÉPARER :OÙ : ramassez les déchets près de chez vous, dans un parc, près d'une école, etc. QUAND : à l'heure que vous voulez et pendant le temps que vous désirez le 19 septembre prochain! COMMENT : utilisez un sac de poubelle et portez des gants (et respectez la distanciation sociale si vous formez un groupe) POURQUOI : un mouvement citoyen qui montre bien que tout le monde peut faire partie de la solution! L'objectif de l'événement est simple : créer une véritable vague de collecte des déchets pour montrer comment tout le monde peut faire partie de la solution! Des capsules vidéos seront diffusées via Facebook pour aider les citoyens à se préparer pour l'événement. Nous invitons également les participants à nous envoyer des photos de leur collecte à notre adresse courriel vdr@aqzd.ca ou via Facebook. https://www.facebook.com/events/251092792622580/

29 mai 2019

TVR9 est à la recherche de bénévoles

TVR9 est à la recherche de bénévoles

TVR9 a besoin de personnes intéressées par la recherche de contenu local et régional pour ses diverses émissions que ce soit Point de vue, Le Régional ou Dans la Vallée. Les personnes recherchées doivent être curieuses, être à l’aise avec l’informatique et le partage de fichiers (ex. Google Drive), aimer lire les journaux et s’intéresser à l’actualité au quotidien. L’implication des gens de la communauté à TVR9 est importante et reflète bien notre collectivité. Vous avez un peu de temps à offrir, vous voulez rencontrer des personnes intéressantes et vivre une expérience différente et unique. Communiquez avec nous par téléphone au 450 464-7605 ou par courriel à info@tvr9.org

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tous droits reservés © 2014 La télévision de la Vallée-du-Richelieu
Propulsé par 7Dfx