Affaires publiques

06 décembre 2019

10 hectares de milieux naturels protégés à perpétuité à Mont-Saint-Hilaire

10 hectares de milieux naturels protégés à perpétuité à Mont-Saint-Hilaire

La Ville de Mont-Saint-Hilaire, avec le soutien du gouvernement du Québec, de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et du gouvernement du Canada, aposé un geste de plus pour faire du piémont du mont Saint-Hilaire un réseau d’aires protégées diversifié, connecté et accessible, en acquérant trois propriétés à des fins de conservation à perpétuité. Les trois propriétés totalisent 10,6 hectares, soit une superficie plus grande que 16 terrains de soccer. Un sentier y sera aménagé au cours de la prochaine année afin d’offrir aux citoyens un contact privilégié avec la nature du piémont du mont Saint-Hilaire. Ces acquisitions représentent un investissement total de 94 230 $financé à parts égales par le gouvernement du Québec, la CMM et la Ville de Mont-Saint-Hilaire dans le cadre du programme de la Trame verte et bleue du Grand Montréal.Ce projet a aussi bénéficié de l’appui financier d’Environnement et Changement climatique Canada par l’entremise du Programme d’intendance de l’habitat des espèces en péril. D’autres acquisitions devraient être réalisées au fil des prochaines semaines, dans le but de créer une ceinture de milieux naturelsprotégés à perpétuité autour de la montagne et d’assurer ainsi la survied’importants habitats et espèces en péril. Ces actions s’inscrivent dans une vision plus large appelée« Viens faire le tour ». Avec un total de 16 hectares de milieux naturels acquis, 5 kilomètres de nouveaux sentiers aménagés et 2 500 arbres plantés, ce projet est la plus grande avancée pour les amoureux de la nature autour de la montagne à avoir été mis en place depuis des décennies. Pour plus d’informations, visitez le centrenature.qc.ca/viens-faire-le-tour/.

28 novembre 2019

LES TESTS DE LA VILLE SONT CONFORMES

LES TESTS DE LA VILLE SONT CONFORMES

Le 24 octobre dernier, La Presse publiait un dossier exclusif intitulé «Plomb dans l’eau : des cas «hors normes» dans 120 villes», où la ville de Saint-Basile-le-Grand figure. La Municipalité tient à rassurer ses citoyens quant à la présence de plomb dans l’eau potable.   Rappelons que l’eau potable de la Municipalité provient majoritairement de la Régie intermunicipale de l’Eau de la Vallée du Richelieu (RIEVR). La RIEVR est soumise à la règlementation sur la qualité de l’eau potable au Québec et doit prélever annuellement 10 échantillons sur le territoire de la Municipalité à des fins d’analyse.   Un échantillon non conforme Le 12 septembre 2017, un échantillon d’eau a été recueilli sur le robinet extérieur d’une résidence alors que l’échantillon aurait dû être prélevé sur un robinet intérieur. L’alliage de métaux des robinets extérieurs étant possiblement d’une composition différente des robinets et accessoires destinés à la consommation usuelle, l’échantillon s’est avéré non conforme et a conduit à une conclusion erronée sur la présence de plomb dans l’eau à Saint-Basile-le-Grand.   La Municipalité a été informée du test non conforme et un deuxième échantillon a été recueilli à partir du robinet intérieur de la même résidence. Le résultat s’est avéré en dessous de la limite de détection de l’équipement de laboratoire utilisé pour les tests, donc sans risque pour les consommateurs.   En terminant, les analyses effectuées sur le territoire révèlent que les valeurs indiquées sont toutes en dessous de la limite de détection, ce qui permet de confirmer qu’il n’y a aucune présence de plomb dans l’eau de la Municipalité et que l’eau potable est propre à la consommation et sans risque pour la santé de ses consommateurs. Le règlement sur la qualité de l’eau potable (RQEP) En vigueur depuis juin 2001, ce règlement prescrit des normes et des contrôles de la qualité de l’eau parmi les plus rigoureux au monde, positionnant ainsi le Québec parmi les chefs de file mondiaux en matière de gestion de l’eau potable. Le RQEP vise à améliorer la protection de la santé publique par la mise à niveau de 77 normes de qualité de l’eau potable. (Source : Ministère de l’Environnement et Lutte contre les changements climatiques)

06 novembre 2019

La Ville de Saint-Basile-le-Grand modifie sa règlementation pour les stationnements de nuit

Lors de la séance publique du 4 novembre dernier, le conseil municipal de la Ville de Saint-Basile-le-Grand a procédé à l’adoption de la nouvelle règlementation sur le stationnement de nuit en période hivernale afin de le permettre lorsqu’aucune opération de déneigement n’est prévue. Rappelons que la période d’interdiction de stationner un véhicule sur la voie publique pendant la nuit, entre 2 h et 7 h, est en vigueur du 1er décembre au 31 mars chaque année.   Pour s’informer • Info-déneigement La Ville tient à souligner qu’il est de la responsabilité des citoyens de vérifier si le stationnement est toléré ou non en utilisant les différents outils de communication mis à leur disposition. L’information est mise à jour par la Municipalité tous les jours à compter de 17 h. Le citoyen peut facilement s’informer en utilisant l’une des trois voies de communication suivantes :   · En s’abonnant aux avis « Stationnement de nuit en période hivernale » de la plateforme bciti de la Ville de Saint-Basile-le-Grand. Les abonnés à ce portail citoyen recevront leurs avis par courriel, par texto ou par notification en fonction de leur préférence. L’application bciti est disponible gratuitement sur iOS et Android. Pour s’inscrire, il suffit de se rendre sur la plateforme Web au saint-basile-le-grand.b-citi.com ou télécharger l’application mobile à partir d’un téléphone intelligent ou d’une tablette et cliquer sur « Créer un compte ». Chaque utilisateur peut ensuite choisir ses options de notification dans la section « Avis » en cochant la catégorie « Stationnement de nuit en période hivernale » afin de recevoir un avis quotidien. Il est important que le citoyen valide ses coordonnées afin de pouvoir activer l’envoi de notifications. · En visitant le villesblg.ca/deneigement · En composant le 450 461-8000, option 8   En quoi consiste une opération de déneigement? Selon les conditions de la chaussée ou de la météo, la Municipalité peut procéder à l’enlèvement ou au déplacement de la neige, ainsi qu’au déglaçage et à l’épandage d’abrasifs ou de fondants. Ces opérations peuvent avoir lieu même par beau temps. Lors d’une opération de déneigement, l’interdiction de stationner prévue à la règlementation s’applique. Au besoin, il est possible d’utiliser l’un des stationnements publics du territoire. La liste des emplacements est détaillée à la carte interactive du site Web, accessible depuis la page d’accueil.   Infraction Stationner son véhicule sur le chemin public lors des périodes interdites est passible d’une amende de 50 $ à laquelle des frais de cour ainsi que des frais de remorquage (124 $) sont ajoutés.   Remorquage d’un véhicule Les agents de sécurité mandatés par la Ville ainsi que les policiers ont le pouvoir d’émettre des constats d’infraction et de procéder au remorquage de tout véhicule nuisant aux opérations de déneigement, et ce, aux frais du propriétaire du véhicule concerné. Les voitures remorquées seront déplacées au stationnement public de l’aréna Jean-Rougeau (10, rue Bella-Vista), à proximité de la rue du Ruisseau, où elles pourront être récupérées par leur propriétaire en tout temps.   Exceptions Il est à noter que les levées d’interdiction ne s’appliqueront pas aux endroits où il y a de l’affichage permanent interdisant le stationnement ou de la signalisation temporaire annonçant la tenue d’une opération de déneigement ponctuelle, comme lors du soufflement de la neige. Sur les rues Roland-Chagnon et Daragon (du côté sud, entre l’ilot de virage et l’intersection de la montée Robert), le stationnement est autorisé en tout temps selon la signalisation sur place. Les citoyens souhaitant stationner leur véhicule dans ces rues n’ont donc pas à vérifier si une levée d’interdiction est en cours.  

10 décembre 2019

Mérite Ovation municipale de l’UMQ Le milieu municipal invité à faire connaître ses projets innovants!

Mérite Ovation municipale de l’UMQ Le milieu municipal invité à faire connaître ses projets innovants!

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) a lancé aujourd’hui l’appel de candidatures pour la seizième édition du mérite Ovation municipale. Elle invite les municipalités, les MRC et les organisations municipales de toutes les régions du Québec à soumettre leurs projets innovants d’ici le 31 janvier 2020, à 17 h. Les lauréates seront dévoilées lors des prochaines assises de l’UMQ, qui se tiendront à Montréal du 20 au 22 mai 2020. Reconnaissance très courue, le mérite Ovation municipale de l’UMQ souligne de façon toute particulière, depuis 2005, le fruit du travail de municipalités, MRC et organisations municipales qui ont mis de l’avant des solutions originales pour répondre de façon optimale aux besoins de leur communauté. Il s’adresse à toutes les municipalités, aux arrondissements et aux MRC, ainsi qu’aux organismes municipaux à but non lucratif du Québec. Au cours des 15 premières années du concours, plus de 900 projets ont été présentés et plus d’une centaine d’entre eux ont été primés. Le résumé de plusieurs d’entre eux peut d’ailleurs être consulté en ligne sur le Portail de l’innovation municipale du site Web de l’UMQ. Des prix seront remis en 2020 dans huit catégories :Sécurité publique;Transport, mobilité et accessibilité;Culture, patrimoine, loisir et tourisme;Administration municipale (gestion des ressources, des opérations et des données ouvertes, traitement numérique et processus, communications et branding);Aménagement, environnement et changements climatiques;Voirie, infrastructures et équipements;Développement sociocommunautaire et interculturalité;Développement économique.Chacun des projets sera évalué par un jury indépendant, présidé pour la première fois par monsieur Bernard Sévigny, ancien président de l’UMQ et ex-maire de Sherbrooke. Quatre critères seront évalués :Caractère innovateur dans la démarche et les résultats;Potentiel de transfert ou d’adaptabilité;Retombées dans le milieu;Niveau d’optimisation et de mobilisation des ressources.Enfin, le jury récompensera à nouveau cette année le projet qui aura fait preuve de la plus grande ingéniosité, persévérance et effervescence en remettant le Prix Joseph-Beaubien, la plus prestigieuse distinction remise dans le cadre du mérite Ovation municipale, nommée ainsi en l’honneur du cofondateur et premier président de l’UMQ. Le jury décernera également le Prix Coup de coeur pour un projet cloisonné en raison de sa catégorie, mais qui possède un caractère exceptionnel par rapport à un projet lauréat d’une autre catégorie. Les déléguées et délégués qui participeront aux Assises 2020 et visiteront le Pavillon de l’innovation municipale québécoise pourront aussi choisir sur place leur projet favori, et celui ayant recueilli le plus de votes recevra le Prix Votre Coup de coeur. Pour obtenir davantage d’information, visitez le site Web de l’édition 2020 du mérite Ovation municipale. La voix des gouvernements de proximitéDepuis sa fondation en 1919, l’UMQ représente les municipalités de toutes tailles dans toutes les régions du Québec. Sa mission est d’exercer, à l’échelle nationale, un leadership pour des gouvernements de proximité efficaces et autonomes et de valoriser le rôle fondamental des élues et élus municipaux. Ses membres, qui représentent plus de 85 % de la population et du territoire du Québec, sont regroupés en caucus d’affinité: municipalités locales, municipalités de centralité, cités régionales, grandes villes et municipalités de la Métropole.

03 décembre 2019

LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC OCTROIE PLUS DE 1,6 M$ À LA VILLE D’OTTERBURN PARK

LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC OCTROIE PLUS DE 1,6 M$ À LA VILLE D’OTTERBURN PARK

Au nom de la ministre des Affairesmunicipales et de l’Habitation, Mme Andrée Laforest, le député de Borduas, ministre del’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, M. Simon Jolin-Barrette, est fierd’annoncer qu’une aide financière de 1 695 770 $ a été accordée à la Ville d’OtterburnPark pour la réalisation de travaux d’infrastructures d’eau.Citations :« Les sommes annoncées aujourd’hui représentent une excellente nouvelle pour lacirconscription de Borduas. Cela démontre le sérieux du gouvernement dans sesefforts pour favoriser le développement des municipalités. Cet investissementbénéficiera aux citoyennes et citoyens d’Otterburn Park. »Simon Jolin-Barrette, député de Borduas, ministre de l’Immigration, de la Francisation et del’Intégration« La modernisation des infrastructures d’eau est une priorité de notre gouvernement etnous continuerons d’y investir dans toutes les régions du Québec. Notre gouvernementest fier d’appuyer la Ville d’Otterburn Park dans ses démarches d’amélioration desservices publics. »Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable dela région du Saguenay–Lac-Saint-Jean« En Montérégie comme ailleurs, nos actions témoignent de l’importance que nousaccordons au maintien de la qualité des services municipaux. La population de toutesles régions du Québec peut compter sur notre appui pour la concrétisation d’initiativesporteuses. »Christian Dubé, ministre responsable de l’Administration gouvernementale, président duConseil du trésor et ministre responsable de la région de la Montérégie« Les travaux qui seront effectués permettront à la fois de diminuer les pertes d’eaupotable et de réduire la quantité d’eaux pluviales se dirigeant vers le traitementsanitaire. Cela aura pour effet d’éviter les débordements aux stations de pompage etd’économiser sur les coûts de traitement. »Denis Parent, maire d’Otterburn Park

28 novembre 2019

RAPPEL • STATIONNEMENT DE NUIT EN PÉRIODE HIVERNALE

RAPPEL • STATIONNEMENT DE NUIT EN PÉRIODE HIVERNALE

La Ville de Saint-Basile-le-Grand souhaite rappeler à sescitoyens que la période d’interdiction de stationner un véhicule sur la voie publique pendant la nuit, entre2 h et 7 h, est en vigueur du 1er décembre au 31 mars chaque année. En novembre dernier, la Ville aprocédé à l’adoption d’une nouvelle règlementation permettant dorénavant de stationner sur la rue lanuit lorsqu’aucune opération de déneigement n’est prévue.Pour s’informer • Info-déneigementLa Ville tient à souligner qu’il est de la responsabilité des citoyens de vérifier si le stationnement est toléréou non en utilisant les différents outils de communication mis à leur disposition. L’information est mise àjour par la Municipalité tous les jours à compter de 17 h. Le citoyen peut facilement obtenirl’information :• En s’abonnant aux avis « Stationnement de nuit en période hivernale » de la plateforme bciti dela Ville de Saint-Basile-le-Grand;• En visitant le villesblg.ca/deneigement;• En composant le 450 461-8000, option 8.Pour en savoir davantage à propos de la règlementation sur le stationnement de nuit en période hivernaleet pour connaitre tous les détails sur les outils utilisés par la Municipalité afin de diffuser l’information,visitez le villesblg.ca/deneigement.

04 novembre 2019

STATIONNEMENT DE NUIT DANS LA RUE

STATIONNEMENT DE NUIT DANS LA RUE

Depuis 2018, le stationnement de nuit est permis dans les rues de la municipalité du 1er décembre au 15 mars, sauf entre 2 h et 7 h du matin lorsqu’une opération de déneigement est déclarée. La Ville de Carignan remercie la population de bien vouloir s’informer des avis en vigueur avant de stationner son véhicule dans la rue durant le prochain hiver.Si un véhicule est garé dans la rue durant une opération de déneigement, le contrevenant s’expose à une amende de 50 $, en plus de risquer le déplacement et le remorquage de son véhicule à ses frais. Plateformes de communicationIl est de la responsabilité du citoyen de s’informer des opérations en cours dans sa municipalité. Pour se faire, ils peuventcompter sur la ligne téléphonique « info-déneigement », gratuite et accessible 24 h / 24 h, ainsi que sur les outils de communication habituels que sont le site Web, l’infolettre et la page officielle Facebook.Les panneaux à affichage numérique sont quant à eux utilisés pour diffuser le numéro téléphonique de la ligne dédiée « info-déneigement » au 450 700-0034. Procédure de déclaration d'uneopération de déneigement À la veille d’une tempête, la Ville prévient la population (site Web, infolettre et page Facebook) que le stationnement dans les rues de la municipalité est interdit entre 2 h et 7 h du matin, et ce, jusqu’à nouvel ordre.Chaque jourentre 15 h 30 et 17 h, les responsablesde la Ville évaluent les prévisions météorologiques et déclarent une opération de déneigement lorsque les météorologues annoncent une chute de 5 cm de neige et plus ou sil’épandage d’abrasifs ou de fondants est requis.La programmation systématique de la ligne « info-déneigement »après 15 h 30, soit tout de suite après la sortie des météorologues dans les médias,permet à tout citoyen qui rentre du travail de savoir s’il peut stationner son véhicule dans la rue ou non pour la nuit à venir.

06 décembre 2019

Projet de stationnement conjoint entre la Ville et la commission scolaire des Patriotes

Projet de stationnement conjoint entre la Ville et la commission scolaire des Patriotes

La Ville de Saint-Basile-le-Grand a été interpellée par ses citoyens relativement au projet de stationnement conjoint entre la Municipalité et la commission scolaire des Patriotes. Dans cette optique, la Municipalité désire informer ses citoyens et ainsi rectifier certains propos avancés sur le projet. D’une part, une entente de principe a été conclue entre la commission scolaire des Patriotes et la Ville de Saint-Basile-le-Grand afin d’ériger un stationnement commun. Les plans et devis sont également à élaborer. D’autre part, il est important de préciser que ce projet est toujours en attente d’une confirmation de subvention provenant du gouvernement provincial représentant 50 % des coûts totaux, permettant de diminuer considérablement l’impact sur la taxation. Situation actuelle Actuellement, le stationnement de la mairie, nouvellement agrandie, comporte 16 cases à l’usage exclusif des citoyens, des visiteurs et des véhicules municipaux. De ces 16 cases, 3 bornes de recharges électriques sont disponibles dont une à l’usage exclusif de la Municipalité. L’agrandissement de la mairie a permis de rapatrier plusieurs services sous un même toit, ce qui représente plus d’une trentaine d’employés. Considérant cela, la Municipalité a dû trouver des solutions afin de permettre à ses employés de garer leur véhicule durant les heures de travail. Une entente avec la Fabrique et Immeubles G.Y. Lambert inc. a été conclue afin d’utiliser de manière temporaire, du lundi au vendredi, un certain nombre de cases au stationnement public de la Fabrique (rue Principale) ainsi qu’au 45, montée Robert. Une fois le projet complété, ces cases réservées temporairement à la Ville seront libérées, rendant celles-ci disponibles à tous les usagers et visiteurs du noyau villageois. Projet de stationnement Le projet de stationnement conjoint entre la Municipalité et la commission scolaire des Patriotes, projeté pour 2020, permettra de répondre autant aux besoins des enseignants qu’à ceux des employés municipaux, et ce, tout en se partageant les coûts associés à sa construction. La sécurité des enfants et des parents a été pris en compte dans l’élaboration de ce projet afin de s’assurer que leurs déplacements se fassent en toute quiétude autant à l’entrée qu’à la sortie des classes. Les soirs et les fins de semaine, ce stationnement public sera mis à la disposition de la population grandbasiloise facilitant ainsi la participation aux différents événements. Le stationnement sera situé entre l’école Jacques-Rocheleau et le stationnement du 206, rue Principale, et s’étendra jusqu’aux modules de jeux existants. D’une superficie approximative de 2 140 mètres carrés, le stationnement projeté contiendrait une soixantaine de cases et empièterait très peu sur la cour d’école. Il faut savoir que la superficie de la cour d’école est d’environ 17 315 mètres carrés. Il restera donc un espace de jeu d’environ 15 175 mètres carrés pour les enfants. Ainsi, le stationnement occupera seulement 12 % de la superficie totale de la cour d’école, portion de terrain déjà asphaltée et inutilisée par les enfants. Afin d’assurer la sécurité des enfants, certains modules de jeux seront relocalisés dans la cour et une clôture sera installée afin de délimiter la cour d’école et le stationnement. Environnement Considérant le lieu de résidence du personnel municipal et scolaire, il devient difficile de favoriser uniquement l’utilisation des transports actifs. Souhaitant compenser pour cette réalité, la Municipalité a projeté un stationnement qui respectera au maximum les principes du développement durable, en prévoyant notamment un pavé perméable favorisant l’écoulement des eaux dans le sol. L’utilisation de pavé perméable est une pratique de gestion optimale des eaux pluviales et permet de recharger la nappe phréatique et de contrôler les volumes de ruissellement. La recharge de la nappe phréatique se fait par l’infiltration de l’eau dans la fondation du stationnement constituée de pierre nette. Sachant que les sols sur le territoire sont constitués d’argile le rechargement de la nappe permet, entre autres, d’éviter des problématiques d’affaissement des sols lors d’un événement de sécheresse (maison lézardée), par exemple. Finalement, la Municipalité évalue la possibilité d’aménager certaines cases en revêtement alvéolé avec gazon, ce qui favoriserait la réduction des ilots de chaleur. À cette fin, il est également envisagé de planter une rangée d’arbres à grand déploiement pour maximiser les zones ombragées. Les arbres existants seraient protégés durant les travaux. La Municipalité s’engage à informer la population de l’évolution de ce dossier au cours des mois à venir.

28 novembre 2019

12 jours d’actions contre les violences faites aux femmes

12 jours d’actions contre les violences faites aux femmes

Le mercredi 20 novembre dernier, les membres de la Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie se sont rencontrées à Sainte-Julie afin d’échanger au sujet des enjeux féministes de la région. La TCGFM constate que les femmes font toujours face à une discrimination systémique et qu’il demeure des inégalités persistantes à leur égard. Les déléguées ont aussi échangé sur l’antiféminisme montant en Montérégie qui fragilise la lutte contre les violences faites aux femmes, notamment en tentant de renier les inégalités femmes-hommes.   Lutter contre les violences faites aux femmes, est-ce toujours pertinent en 2019 ? Les groupes de femmes de la Montérégie évaluent que la perpétuation des violences envers les femmes représente encore aujourd’hui l’un des principaux enjeux et obstacles pour l’émancipation des femmes. Les inégalités sont toujours aussi criantes en ce qui a trait à la pauvreté des femmes et dans la violence qui s’exerce envers elles. Les déléguées souhaitent rappeler que ces inégalités sont lourdes de conséquences : en 2018, quatre Montérégiennes ont été assassinées par leur conjoint ou leur ex-conjoint. Notons que le portrait des femmes tuées en 2019 paraît tout aussi catastrophique à ce jour. Elles tiennent à réaffirmer que les femmes sont toujours les principales victimes des violences commises en contexte conjugal selon les données du Ministère de la Santé publique. Elles représentent :   ● Près de 80% des victimes de violences en contexte conjugal. ● 100% des victimes d’enlèvement, 97% des victimes d’agression sexuelle et de séquestration, 91% des victimes d’intimidation. ● 88% des victimes de voie de fait grave et la majorité des victimes d’homicide survenu en contexte conjugal. ● Les victimes féminines font aussi face à des violences de plus grande sévérité.   12 jours d’action pour réfléchir et agir! Les membres de la TCGFM invitent donc la population à porter un ruban blanc du 25 novembre au 6 décembre et de poursuivre la lutte contre les violences faites aux femmes. Rappelons que la Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie est un regroupement d’organismes à but non lucratif, fondé en 1988, qui a pour principale mission la défense des droits des conditions de vie des femmes de notre région sur les plans économique, politique et social. Pour plus d’informations ou pour devenir membre, n’hésitez pas à communiquer avec nous et à nous suivre sur Facebook.

11 novembre 2019

La SATQ salue l’initiative du gouvernement du Québec

La SATQ salue l’initiative du gouvernement du Québec

– Le gouvernement annonçait aujourd’hui un investissement de 9,5 M$ surquatre ans afin de favoriser le tourisme et l’accès aux régions éloignées, sous la forme du programmeExplore Québec. La Société des Attractions Touristiques du Québec (SATQ) tient à soulignerl’importance de cette initiative pour les attraits phares des régions ciblées.L’augmentation de l’achalandage dans les attractions touristiques tant de la part des Québécois quedes visiteurs de l’extérieur est primordiale à la croissance et au développement d’une offre touristiqueauthentique et attractive. L’atteinte des objectifs de ce nouveau programme, tels que la prolongationde la saison touristique et la croissance du nombre de visiteurs, permettra de renforcer les entreprisesqui représentent le cœur de l’offre touristique de la destination québécoise.«En plus de rendre les régions du Québec plus accessibles, la venue du programme Explore Québeccontribuera au développement économique et touristiques de la province. Je remercie legouvernement de soutenir les attractions touristiques à travers cette initiative porteuse. », mentionneSylvie Théberge, directrice générale de la SATQ.À propos de SATQ-FEQRespectivement fondés en 1975 et 1992, Festivals et Événements Québec et la Société des AttractionsTouristiques du Québec sont deux organismes à but non lucratif ayant pour mission de regrouper lesfestivals, événements et attractions touristiques du Québec, de les promouvoir, de les représenterauprès de diverses instances et de leur offrir des services qui favorisent leur développement.

31 octobre 2019

Signature du « Partenariat 2020-2024 pour des municipalités et des régions encore plus fortes »

Signature du « Partenariat 2020-2024 pour des municipalités et des régions encore plus fortes »

C’est à l’Assemblée nationale du Québec que l’Union des municipalités du Québec (UMQ) et ses partenaires municipaux ont signé le nouveau « Partenariat 2020-2024 pour des municipalités et des régions encore plus fortes » avec le gouvernement. Premier acte d’une réforme globale de la fiscalité municipale, l’entente intervenue est l’initiative la plus franche des 15 dernières années en faveur de la prévisibilité et de la diversification des revenus des gouvernements de proximité. Une bonne entente pour l’ensemble des municipalités Après des mois de négociation, la solidarité du monde municipal a permis de décrocher une entente qui reprend l’essentiel des demandes de l’UMQ. « Aujourd’hui, c’est un grand jour pour les municipalités. Ce n’était pas joué d’avance, mais à force de discussions avec nos partenaires, nous sommes arrivés à dégager une voie de passage. Nous pouvons nous dire « mission accomplie ». Voilà le résultat de deux ans de travail dont nous pouvons être fiers », a déclaré d'entrée de jeu monsieur Alexandre Cusson, président de l’UMQ et maire de Drummondville, à sa sortie de la cérémonie de signature qui se déroulait à la salle du Conseil législatif de l’Hôtel du Parlement. L’UMQ se félicite qu’avec le nouveau « Partenariat 2020-2024 pour des municipalités et des régions en plus fortes », ce sont toutes les municipalités qui y gagnent, qu’importe leur taille ou leur région. « Il y en a pour tout le monde dans cette entente. D’abord, le gouvernement du Québec reconnaît pour la première fois le rôle des gouvernements de proximité comme moteurs de création de richesses. Le partage de la croissance d’un point de la TVQ arrimera le monde municipal à une importante source de revenu autonome et encouragera le développement économique. Autre priorité de négociation, l’augmentation du partage des redevances sur les ressources naturelles permettra de valoriser les régions du Québec. Au total, c’est plus de 3 milliards $ d’argent neuf qui iront aux municipalités », a ajouté Monsieur Cusson, qui y voit également la reconnaissance de l’importance de l’autonomie municipale. Outre les gains sur les priorités de négociations de l’UMQ, la création du Fonds Régions et Ruralité, qui bénéficiera d’une nouvelle enveloppe de 224,5 millions $, et la bonification du programme d’aide à la voirie locale, sont aussi de bonnes nouvelles pour les gouvernements de proximité. Une prise de conscience sur l’importance du rôle des municipalités L’UMQ constate que la conclusion de l’entente est le résultat de l’influence de son travail de sensibilisation et d’argumentation en faveur d’une réforme de la fiscalité municipale et de l’importance des gouvernements de proximité dans le quotidien des citoyennes et des citoyens. « L’UMQ a été la première à tirer la sonnette d’alarme sur l’avenir de l’impôt foncier. On le sait, cet outil est dépassé et fait reposer un poids de plus en plus insoutenable sur les épaules des contribuables et des entreprises. Les responsabilités du monde municipal sont en croissance et les revenus sont en baisse. C’est mathématique. Malgré les qualités de l’entente, il reste du travail à faire », a conclu le président de l’UMQ.

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tous droits reservés © 2014 La télévision de la Vallée-du-Richelieu
Propulsé par 7Dfx