Affaires publiques

03 mars 2021

Les élus de Démocratie Chambly ajoutent leur voix afin que le gouvernement du Québec dote les municipalités d’outils supplémentaires visant un meilleur encadrement et la valorisation des espaces verts

Les élus de Démocratie Chambly ajoutent leur voix afin que le gouvernement du Québec dote les municipalités d’outils supplémentaires visant un meilleur encadrement et la valorisation des espaces verts

Les élus de l’équipe Démocratie Chambly, Julie Daigneault, Marie Lise Desrosiers et Mario Lambert, souhaitent que la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Madame Andrée Laforest, dote les municipalités d’outils supplémentaires visant à mieux encadrer et valoriser les espaces verts de nos villes, notamment les anciens golfs. À l’instar de nombreuses villes au Québec, Chambly a vu deux terrains de golf fermer sur son territoire et s’y ériger un projet domiciliaire de très haute densité sur l’un d’eux. Rappelons qu’en février 2018, les citoyens de Chambly ont clairement signifié leur désir de voir cet espace protégé lors de la signature du registre, rejetant ainsi le plan d’urbanisme qui proposait un projet de plus de 570 habitations unifamiliales et multifamiliales à cet endroit. La fermeture de terrains de golf soulève plusieurs questions en lien avec l'usage subséquent de ceux-ci, notamment en ce qui a trait au développement immobilier et à la mise en valeur d'espaces naturels. Bien plus qu'un lieu de loisir, les terrains de golf comprennent des espaces boisés, des étangs et des milieux humides, qui en font des lieux à haut potentiel, particulièrement en secteur urbain, stipule le communiqué de presse des maires de Candiac, Mascouche et Terrebonne, du 6 février dernier. Des outils réclamés ; L'appui de Québec demandéLes élus de Chambly réclament aussi au gouvernement du Québec que soit réformée rapidement la Loi sur l'expropriation. Le calcul des indemnités versées aux propriétaires doit être basé sur la juste valeur marchande, afin d'assurer une prévisibilité budgétaire pour la partie expropriante. « En tant qu’élus, nous avons le devoir de veiller à la protection des espaces verts pour les générations futures, comme ceux des anciens golfs situés sur nos territoires. Ces espaces sont porteurs de retombées économiques et sociales positives, favorisant l’activité physique, réduisant les coûts reliés à la santé et sont attrayants pour les familles. Pour y arriver, nous avons besoin que notre gouvernement pose des gestes concrets et fasse équipe avec les villes.» Explique Julie Daigneault, conseillère du district des Grandes-Terres et cheffe de Démocratie Chambly. Mario Lambert, conseiller du district du Bassin, souhaite qu’Alexandra Labbé, mairesse et tous les élus de Chambly concernés par la protection des espaces verts, prennent position en ajoutant leur voix à cette demande à la ministre.

01 mars 2021

Les jeunes adultes invités à se présenter aux prochaines élections municipales!

Les jeunes adultes invités à se présenter aux prochaines élections municipales!

La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Mme Andrée Laforest, et l’adjoint parlementaire du premier ministre pour le volet jeunesse, M. Samuel Poulin, lancaient le 26 février dernier, une nouvelle phase de la campagne Je me présente pour encourager les jeunes adultes à faire le saut en politique municipale. Pour ce faire, la ministre Laforest et l’adjoint parlementaire M. Poulin invitent les jeunes adultes à prendre part à des séances d’information virtuelles organisées par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) qui auront lieu dans toutes les régions du Québec. Ce sera une occasion d’échanger en ligne dans une ambiance conviviale et d’en apprendre davantage sur la politique municipale, dans un contexte adapté aux réalités régionales. Certaines dates sont déjà prévues alors que d’autres s’ajouteront au cours des prochaines semaines : https://jemepresente.gouv.qc.ca/je-minforme/seances-dinformation/

26 février 2021

Se balader tout en protégeant nos forêts lors du dégel

Se balader tout en protégeant nos forêts lors du dégel

Le dégel est à nos portes. Bientôt, nous verrons à nouveau une jeune végétation verte s’installer. La faune s’activera devant cette nourriture de plus en plus abondante et nous-mêmes sortirons davantage à l’extérieur pour profiter des températures clémentes. Bien que boueuse, la saison printanière nous encourage à profiter des grands espaces et à nous balader en forêt. Mais saviez-vous que les sols sont très fragiles à cette période et que certains comportements peuvent grandement nuire à la végétation? Nous vous encourageons donc à prendre de bonnes habitudes lors de vos promenades. Au dégel, l’humidité se cristallise et prend de l’expansion. On voit alors des sols gonflés par des cristaux de glace. En piétinant ces zones, on compacte le sol et on réduit sa capacité à se drainer. Les traces se remplissent d’eau et, en se multipliant, elles créent des ornières telles que les véhicules pourraient le faire. Cela a pour conséquence de générer de l’érosion et de possiblement modifier les volumes d’eau disponibles pour les plantes. De plus, les marcheurs subséquents auront tendance à éviter les zones piétinées et remplies d’eau. Ils élargiront la zone affectée et piétineront potentiellement des plantes fragiles qui normalement devraient être à l’abri à l’extérieur des sentiers. Pour ces raisons, plusieurs sentiers sont fermés en période de dégel. Il est important de les éviter afin que ceux-ci demeurent praticables à long terme. Ceux qui demeurent ouverts présentent des sols moins fragiles et peuvent être empruntés au dégel. Leur topographie, sol ou conception les protègent. Il n’en reste pas moins important de demeurer dans les sentiers malgré la boue. Il ne vous en coûtera qu’un bon nettoyage de botte!

23 février 2021

LE CSSP ACCUEILLE 12 ÉLÈVES DANS UNE MESURE DE FORMATION CONÇUE POUR LA CLIENTÈLE DU CISSME

LE CSSP ACCUEILLE 12 ÉLÈVES DANS UNE MESURE DE FORMATION CONÇUE POUR LA CLIENTÈLE DU CISSME

Grâce à un important partenariat entre le Centre de services scolaire des Patriotes (CSSP), Services Québec et le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est (CISSSME), 12 élèves ont débuté, le 2 février dernier, une mesure de formation en esthétique automobile qui s’adresse spécialement à la clientèle de 16 ans et plus du programme jeunesse – hébergement du CISSSME. Mise sur pied par le Service aux entreprises et à la communauté (SAEC) du CSSP, en collaboration avec le Centre de formation professionnelle des Patriotes (CFPP) et l’école le Tremplin, cette mesure de formation mène, après 14 semaines, à l’obtention d’une attestation de formation en esthétique automobile qui permettra aux élèves d’occuper un poste de préposé au service et à l’esthétisme automobile dans les entreprises de la région. « Ce projet est né d’une volonté d’offrir à ces jeunes des perspectives d’emploi dans un secteur d’activité qui correspond à leurs intérêts, mais qui vient également répondre à un besoin actuel du marché du travail, tout en leur permettant de poursuivre leur formation académique. » explique monsieur Martin Soucy, coordonnateur au SAEC. Un service de navette a été organisé pour transporter les jeunes du centre jeunesse au CFPP à Ste-Julie où ils suivront leur formation en esthétique automobile à raison de 28 heures par semaine réparties sur quatre jour. Certains d’entre eux pourront également poursuivre leur formation académique une journée par semaine à l’école le Tremplin, située dans le Centre jeunesse du CISSME au Campus de Chambly. « Cette initiative est une autre démonstration de l’expertise et de la collaboration qui règnent au sein de l’organisation et de notre engagement à déployer des actions pour nos élèves afin qu’ils se développent à leur plein potentiel. Je tiens à souligner l’excellent travail du SAEC, du CFPP et de l’école le Tremplin et à remercier nos partenaires pour la concrétisation de ce projet qui aura certainement un impact positif sur la réussite de nos jeunes », souligne monsieur Luc Lapointe, directeur général du CSSP. « Grâce à une aide financière de 94 388 $ pour la réalisation de ce projet, votre gouvernement contribue à offrir aux jeunes participants l’accompagnement dont ils ont besoin pour développer leurs compétences professionnelles. Cette formation va certainement faciliter leur réussite scolaire et favoriser leur intégration en emploi ainsi que leur maintien sur le marché du travail. Plus que jamais, pour relancer l’économie du Québec, nous avons besoin de jeunes qualifiés », souligne M. Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie.   À propos du Centre de services scolaire des PatriotesLe CSSP assure des services éducatifs à la population de 21 municipalités situées en Montérégie en outillant et soutenant un réseau de 69 écoles et centres de formation accueillant 36 024 élèves. À propos du Service aux entreprises et à la communauté (SAEC)Le SAEC offre de la formation sur mesure et des services personnalisés et adaptés aux entreprises permettant leur développement organisationnel et favorisant le développement professionnel de leurs employés, que ce soit par la mise à jour de compétences en emploi, la spécialisation ou le perfectionnement, ou une démarche de réorientation de carrière. À propos du Centre de formation professionnelle des Patriotes (CFPP)Situé à Sainte-Julie, le CFPP offre des formations qui permettent d'accéder au marché du travail rapidement et de participer activement à la relance économique de demain. Tous ces programmes mènent à l’obtention d’un diplôme d’études professionnelles (DEP) ou à une attestation de spécialisation en formation professionnelle (ASP) et sont reconnus par le ministère de l’Éducation (MEQ). À propos de l’école le TremplinL’école Le Tremplin scolarise des garçons âgés entre 11 et 19 ans afin de leur permettre de poursuivre leur parcours scolaire, en tenant compte de leur cheminement. Que l’élève provienne d’un parcours régulier ou d’adaptation scolaire, il a la possibilité de poursuivre là où il était rendu, pour la durée de son séjour à l’école

23 février 2021

APPEL DE PROJETS Fonds culturel de la MRC de La Vallée-du-Richelieu

APPEL DE PROJETS Fonds culturel de la MRC de La Vallée-du-Richelieu

La MRC de La Vallée-du-Richelieu (MRCVR) relance le Fonds culturel et invite les artistes et organismes de son territoire à lui soumettre des projets. Vous avez une idée d’un projet novateur et porteur ? Vous êtes un individu ou un organisme qui œuvre en faveur du développement culturel de l’ensemble du territoire ? Soumettez votre idée et qui sait, vous verrez peut-être votre projet subventionné.« Nous savons à quel point nos artistes, artisans et organismes culturels du territoire travaillent fort, même dans le contexte de la dernière année. Durant cette période, le milieu culturel et artistique n’a jamais arrêté de créer et c’estmaintenant le temps de nous soumettre vos projets porteurs et rassembleurs », a tenu à préciser la mairesse de la Ville de Beloeil et préfète de la MRCVR, madame Diane Lavoie.Pour connaître tous les détails de l’appel de projets et les modalités qui s’y rattachent, les artistes ou les organismes intéressés sont invités à consulter le document Fonds culturel : cadre et modalités sur le site Web de la MRCVRau www.mrcvr.ca/services/culture-et-patrimoine. On y trouve également le formulaire de demande pour soumettre sa candidature et présenter son projet.La date limite de dépôt des projets est le vendredi 2 avril 2021. Les demandes peuvent être acheminées à la MRC de La Vallée-du-Richelieu de deux façons : par courriel à l’adresse dev.culturel@mrcvr.ca ou par la poste au 255, boulevard Laurier, bureau 100, McMasterville, (Québec) J3G 0B7.SÉANCES D’INFORMATION VIRTUELLESLa MRCVR offrira des séances d’information virtuelles pour les personnes qui désirent de plus amples renseignements au sujet du Fonds culturel et de la démarche de demande. Participez à l’une de ces séances d’information, soit le lundi 1er mars 2021, à 13 h 30 ou à 19 h. Nous vous demandons de bien vouloir signifier votre intérêt à participer à ces séances d’information virtuelles en écrivant à dev.culturel@mrcvr.ca. Les détails de connexion vous seront transmis par la suite.Pour tout renseignement supplémentaire, veuillez communiquer avec madame Caroline Cloutier, conseillère en développement culturel MRCVR, par téléphone au 450 464-0339, poste 2102, ou par courriel àdev.culturel@mrcvr.ca.À PROPOS DU FONDS CULTURELRappelons que le Fonds culturel a vu le jour grâce à la participation financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ), puisqu’il découle de l’entente de développement culturel signée entre la MRCVR et le MCCQ. Une somme totale de 30 000 $ est disponible pour l’année 2021, et ce, pour financer l’ensemble des projets qui répondront aux critères de l’appel.

20 février 2021

CONFÉRENCE ZÉRO GASPILLAGE ALIMENTAIRE Présentée par l’experte en zéro déchet, Florence-Léa Siry

CONFÉRENCE ZÉRO GASPILLAGE ALIMENTAIRE Présentée par l’experte en zéro déchet, Florence-Léa Siry

Dans le cadre du mois de la nutrition, la bibliothèque Roland-LeBlanc propose à ses abonnés d’en apprendre plus sur la lutte contre le gaspillage alimentaire. Le mercredi 10 mars, de 19 h à 20 h, les personnes inscrites pourront assister virtuellement à la conférence Zéro gaspillage alimentaire, donnée par Florence-Léa Siry, et ce, gratuitement.Qui est Florence-Léa Siry?Florence-Léa Siry, anciennement cantinière-traiteur, est une experte en mode de vie zéro déchet. Elle est chroniqueuse, fidèle collaboratrice de Ricardo et créatrice du blogue Chic Frigo Sans Fric. Vous pouvez consulter ses quatre livres à la bibliothèque : 1, 2, 3 vies - Recettes Zéro Gaspi : zéro reste, zéro déchet pour mieux manger La consommation dont vous êtes le z’héros : petit guide pour s’initier au mode de vie zéro déchet L’art de cuisiner sans gaspiller ni se ruiner : trucs et astuces d’économie familiale La planète dont tu es le super z’héros écolo (livre jeunesse)En apprendre plus sur la cuisine zéro gaspillageLa conférence abordera le sujet de la lutte contre le gaspillage alimentaire en vous donnant une foule detrucs et astuces concrets pour améliorer vos habitudes de vie et de consommation. La conférencière vous partagera, entre autres, sa technique des « 1, 2, 3 vies » qu’elle a élaboré dans le but d’améliorer la qualité des repas tout en simplifiant leur préparation.Découvrez en plus sur Florence-Léa Siry et ses œuvres en visitant le chicfrigosansfric.comComment participer? - Inscription en coursInscrivez-vous dès maintenant grâce au formulaire en ligne. Pour tous les détails, consultez le villesblg.ca/activites-biblio ou téléphonez au 450 461-8000, poste 8500.Cette activité est gratuite et réservée aux abonnés de la bibliothèque

09 février 2021

Alco Prevention Canada lance une enseigne électronique pour aider à gérer la circulation dans les commerces! Un outil pratique fabriqué au Québec qui informera bien la clientèle

Alco Prevention Canada lance une enseigne électronique pour aider à gérer la circulation dans les commerces!  Un outil pratique fabriqué au Québec qui informera bien la clientèle

Depuis les débuts de la pandémie, Alco Prevention Canada offre des produits de protection personnelle variés et répondant aux besoins de sa clientèle. Cette semaine, elle lance un nouvel outil qui sera fort apprécié par plusieurs établissements commerciaux, dont la réouverture s'effectue cette semaine. Il s'agit d'une enseigne électronique qui indique clairement aux clients s'ils peuvent entrer ou non dans le commerce puisque l'appareil comporte les mentions OUI et NON. Selon le cas, une lumière verte ou rouge sera émise indiquant la situation. Le fonctionnement est aussi simple à comprendre qu’un panneau de signalisation et l’employé désigné n’a donc plus à intervenir verbalement pour informer les clients. « Dans le contexte actuel et du respect des normes en vigueur, il devient difficile de compter le nombre de personnes à l'intérieur d’un commerce. Pour les clients, attendre à l’extérieur peut être pénible et dire à ces derniers de ne pas entrer est un processus peu intéressant pour l’employé attitré. Mais grâce à cette innovation, le message passe sans avoir à intervenir. Nous croyons que cet outil plaira autant aux commercants qu'à la clientèle,» de mentionner Stéphane Maurais, directeur général chez Alco Prevention Canada. Un voyant lumineux vert indique clairement aux clients qu'ils sont admis à l'intérieur du commerce. Un voyant lumineux rouge indique clairement aux clients qu'ils doivent attendre à l'extérieur du commerce. Fonctionnement de l’enseigne électronique L'enseigne est un outil de circulation qui peut être contrôlé en mode manuel ou compteur. Le mode compteur permet de définir le nombre maximal de clients permis et d’ajuster votre limite au besoin. Lorsque les clients entrent, vous les ajoutez au décompte jusqu'à ce que le nombre maximal soit atteint ce qui fera passer l'affichage du vert au rouge (OUI au NON). Au fur et à mesure que les gens quittent, vous soustrayez du total et la lumière redeviendra verte. Ce n'est pas un système automatique, mais un processus manuel alternatif fort utile et surtout visuel pour la clientèle. L'application TraffikFlo peut être téléchargée via Google Play ou App Store et se synchronise par Bluetooth®. Pour plus de sécurité, l'accès est contrôlé par un code PIN que le comerce de détail aura préalablement défini. Notre enseigne électronique est fabriquée au Canada et répond aux règles, règlements et pratiques standards nord-américains et aux normes FCC. De plus, des tests supplémentaires ont été effectués pour en garantir sa sécurité. Tous les établissements peuvent bénéficier de l'enseigne électronique pour un contrôle efficace de la circulation Non seulement les commerces de détail ​​​​​​voudront profiter des avantages que procure notre enseigne, mais également plusieurs autres types d'entreprises, tels que : RestaurantsMuséesCentres sportifsBibliothèquesPour de plus amples renseignements, visitez le www.alcoprevention.com

03 février 2021

ENVOI DE L’AVIS D'IMPOSITION 2021 AUX CONTRIBUABLES GRANDBASILOIS

ENVOI DE L’AVIS D'IMPOSITION 2021 AUX CONTRIBUABLES GRANDBASILOIS

La Ville de Saint-Basile-le-Grand informe ses citoyens que l’avis d’imposition précisant le montant des taxes foncières à payer pour l’année 2021 sera distribué par Postes Canada à compter du 8 février. Le premier versement doit parvenir à la Ville au plus tard le jeudi 11 mars. Lors des paiements, il est important d’indiquer le numéro de référence apparaissant sur chacun des talons de remise. L’avis d’imposition peut être payé en 6 versements, dont les dates d’échéance sont les : · Jeudi 11 mars · Lundi 26 avril · Jeudi 10 juin · Lundi 26 juillet · Jeudi 9 septembre · Lundi 25 octobre Comme les bâtiments municipaux demeurent fermés aux citoyens, deux modes de paiement sont autorisés : Par internet par le biais du site Web de votre institution financière Par chèque Votre chèque doit parvenir au :204, rue PrincipaleSaint-Basile-le-Grand, J3N 1M1Important! N’envoyez pas d’argent comptant par la poste. Pour en savoir davantage sur l’évaluation foncière et la taxation, visitez le villesblg.ca/taxation ou communiquez avec le Service des Finances par téléphone au 450 461-8000, poste 8200, ou par courriel au finances@villesblg.ca.

02 mars 2021

Formation du droit de la famille et du travail invisible en milieu agricole offerte gratuitement en Montérégie Est : s’informer pour se protéger!

Formation du droit de la famille et du travail invisible en milieu agricole offerte gratuitement en Montérégie Est : s’informer pour se protéger!

Au Québec, un tiers des agricultrices travaillent dans l’entreprisede leur conjoint, à temps plein ou partiel, sans aucune rémunération, ni en salaire, ni en part.Cette situation rend ces productrices plus vulnérables face à la loi et à leur autonomiefinancière.Pour pallier à la situation, les Agricultrices du Québec (AQ) offrira la conférence-discussion Droitde la famille et travail invisible dans le milieu agricole, qui vise à informer toutes les productricesagricoles du Québec de leurs droits, leurs recours et les mesures qui existent pour les protégeret assurer leur autonomie financière.« La vie d’agricultrice comporte ses singularités liées au rythme du travail, à la ruralité, àl’implication des familles dans l’entreprise, parfois sans poste ou salaire officiel. C’est doncessentiel de bien connaître ses droits afin d’éviter les mauvaises surprises », soutient laprésidente des Agricultrices du Québec, Jeannine Messier.La conférence-discussion sera gratuitement présentée, en collaboration avec l’Afeas, le 10 mars,à 19 h 30. À l’aide d’exemples concrets et d’avis d’une avocate du cabinet Cain Lamarre, laconférence abordera quatre grands thèmes : le travail invisible, la parentalité et Régimequébécois d’assurance parentale (RQAP), les décès et mandats d’inaptitudes et les spécificitésdes conjoint(e)s de faits et finance.« Plusieurs études démontrent que la pandémie a exacerbé les inégalités hommes-femmes enaugmentant la charge mentale des femmes, qui a eu pour effet de diminuer leur implicationprofessionnelle au sein de leur entreprise. Voilà une bonne occasion de s’informer sur cesthèmes, en vue d’atténuer les impacts négatifs du travail invisible », ajoute la présidente desAgricultrices de la Montérégie Est, Raymonde Plamondon.L’avocate Me Élisabeth Jutras du cabinet Cain Lamarre se joindra à la présentation afin derépondre aux questions des participantes et participants.Les productrices et producteurs agricoles qui souhaitent participer à cet événement doiventpréalablement s’inscrire sur le site Internet des AQ au www.agricultrices.com/conferences/À propos des Agricultrices du QuébecLes Agricultrices du Québec comptent des membres à travers la province. Elles ont pour missionde valoriser toutes les femmes œuvrant en milieu agricole et forestier tout en soutenant ledéveloppement de leurs capacités entrepreneuriales individuelles et collectives enreconnaissant leur contribution économique.

01 mars 2021

Séance d'information: Je me présente aux élections municipales!

Séance d'information: Je me présente aux élections municipales!

Le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) invite les Montérégiennes et les Montérégiens à participer à l’une des huit séances d’information virtuelles qui auront lieu entre le 13 mars et le 14 avril 2021 en vue des prochaines élections municipales. Organisées et animées par la Direction régionale de la Montérégie du MAMH, ces séances visent à informer et à inciter la population à prendre part à la vie démocratique municipale en se présentant à titre de conseillère ou de conseiller ou encore de mairesse ou de maire. Elles aborderont l’organisation municipale, le rôle des personnes élues et la démarche de mise en candidature, en plus d’autres aspects permettant une meilleure compréhension de l’engagement en politique municipale. Finalement, une période de questions et d’échanges aura lieu pour clôturer l’événement. Les personnes intéressées doivent s’inscrire, en respectant le territoire de leur municipalité régionale de comté (MRC) ou de l’Agglomération de Longueuil, à l’adresse suivante : https://www.sondageonline.com/s/7a97f88.

25 février 2021

LE CSS DES PATRIOTES LANCE LE SITE LES GRANDS PROJETS

LE CSS DES PATRIOTES LANCE LE SITE LES GRANDS PROJETS

Le Centre de services scolaire des Patriotes lance le nouveau site les Grands projets, pour tout savoir sur les différents travaux d’envergure liés à la gestion de ses infrastructures scolaires. Qu’il s’agisse d’agrandissements, d’entretien et de rénovation, de nouvelles constructions ou de remplacement d’écoles, ces vastes chantiers visent l’atteinte de l’objectif 5 du Plan d’engagement vers la réussite Tous Patriotes pour la réussite 2018-2023, soit l’amélioration des milieux de vie. Ils s’inscrivent également dans les Valeurs Patriotes qui consistent notamment à Contribuer au développement et maintien d’un environnement physique et psychologique stimulant, sain et sécuritaire pour chaque individu. Le site des Grands projets du CSS des Patriotes, c’est d’abord et avant tout Une vision qui nous fait grandir grâce, entre autres, à la convergence établie entre les diverses réalités et exigences liées à son parc immobilier. L’ampleur des travaux du parc immobilier est telle qu’ils s’échelonneront sur un horizon de dix ans. Cet état de fait et cette initiative propre au CSSP nécessitent, outre une planification rigoureuse des travaux à réaliser, la diffusion en continu des principales étapes de chaque projet sur un site comme celui des Grands projets. Il représente ainsi un des maillons apte à favoriser la compréhension, l’adhésion et la confiance de la communauté concernée. Cette plateforme informative et vivante regroupe ainsi tous les renseignements relatifs à la planification et à la mise en œuvre des grands travaux dans ses établissements scolaires dont le suivi, au besoin, de l’évolution sur une base régulière. Les grandes lignes du projet, les spécifications, l’avancement des travaux ainsi que l’échéancier prévu pour les écoles concernées dressent un portrait des plus précis en vue d’assurer une qualité de l’information. Ce nouveau site se complétera et s’enrichira au fur et à mesure des autorisations à venir par le ministère de l’Éducation, de l’avancement des travaux et des dossiers spéciaux rattachés à ses infrastructures scolaires. Le Centre de services scolaire des Patriotes assure des services éducatifs à la population de 21 municipalités situées en Montérégie en outillant et soutenant un réseau de 69 écoles et centres de formation accueillant 36 024 élèves.

23 février 2021

Toponymie : les citoyens peuvent désormais émettre leurs suggestions de noms pour des lieux publics

Toponymie : les citoyens peuvent désormais émettre leurs suggestions de noms pour des lieux publics

La Ville de Beloeil a adopté, lors de la séance du conseil du 22 février, une politique de dénomination toponymique et permet désormais aux citoyens àparticiper à cette démarche.La politique adoptée lors de la séance du 22 février a pour objectif de formaliser une démarche claire et respectueuse concernant la dénomination toponymique des lieux publics, de favoriser un sentiment d’appartenance des citoyens et de mettre en valeur l’histoire et le patrimoine, notamment ceux de la Ville, par la dénomination de ses rues, de ses édifices, de ses parcs et tout autre lieu public.« Nous avons la chance d’avoir des liens tissés serrés avec nos citoyens. C’est pour cette raison qu’il est important pour nous de les impliquer dans ce type de décision. Les citoyens de la Ville de Beloeil sont invités dès maintenant à recommander des noms de rues, de parcs et d’édifices qui ont une signification pour eux, pour souligner la mémoire d’une personne, ou ajouter une spécification historique à un endroit », souligne madame DianeLavoie, mairesse de la Ville de Beloeil.Si vous souhaitez proposer le nom d’une personne ou un nom autre que celui d’une personne pour un lieu ou un édifice, remplissez le formulaire disponible sur la page beloeil.ca/toponymieQu’est-ce que le comité de toponymieLe comité de toponymie a pour objectif d’étudier et de recommander au conseil municipal toutes questionsrelatives à la désignation, la modification ou le remplacement de noms de lieux publics. Sur ce comité siègent deux membres du conseil, un représentant de la Société d’histoire et de généalogie de Beloeil–Mont-Saint-Hilaire et deux résidents de la ville quine sont pas membres du conseil

22 février 2021

Mise en ligne du service ImpôtNet Québec IMPÔTNET QUÉBEC, UN MOYEN DEUX FOIS PLUS RAPIDE D’OBTENIR TOUTES LES SOMMES AUXQUELLES VOUS AVEZ DROIT

Mise en ligne du service ImpôtNet Québec IMPÔTNET QUÉBEC, UN MOYEN DEUX FOIS PLUS RAPIDE D’OBTENIR TOUTES LES SOMMES AUXQUELLES VOUS AVEZ DROIT

Revenu Québec informe les citoyens et les préparateurs professionnels qu’ilest maintenant possible de transmettre les déclarations de revenus pour l’année d’imposition 2020 grâce au service ImpôtNet Québec. Les Québécois qui l’utilisent pourront recevoir leur remboursement d’impôt deux fois plus vite que s’ils transmettent leur déclaration par la poste.Année après année, une vaste majorité de Québécois choisissent de produire leur déclaration de revenus de façon électronique à l’aide d’un logiciel certifié et autorisé par Revenu Québec. Pour l’année d’imposition 2019, 87,3 % des déclarations reçues ont été transmises en ligne grâce à ImpôtNet Québec,ce qui représente plus de 5,8 millions de citoyens. En plus d’être simple à utiliser, ce service permet aux citoyens de limiter les risques d’erreurs dans la production de leur déclaration et de profiter d’un traitement accéléré de leur dossier, soit dans un délai de 14 jours suivant la réception de la déclaration.Voici les dates importantes à retenir pour la prochaine saison des impôts :Date limite de production pour les particuliers 30 avril 2021Date limite de production pour les particuliers en affaires et leur conjoint 15 juin 2021Date limite de paiement d’un solde dû pour éviter les pénalités et les intérêts 30 avril 2021Cependant, les citoyens qui ont reçu des prestations d'aide en lien avec la COVID-19 n'auront pas à payer d'intérêt sur leur solde d'impôt pour 2020, et ce, pour une période d'un an. Cette mesure vise à soutenir ceux qui ont été éprouvés par la pandémie.Revenu Québec rappelle également qu’il continuera à faire preuve de compréhension, de souplesse et de diligence dans son approche avec la clientèle afin de faciliter la vie des citoyens en cette période exceptionnelle. Comme elle s’est engagée à le faire dès le début de la pandémie de COVID-19, l’organisation veillera à ce que tous les outils nécessaires soient en place pour les accompagner dans l’accomplissement de leurs obligations fiscales. UNE DÉMARCHE SIMPLIFIÉE POUR DÉDUIRE LES DÉPENSES DE TÉLÉTRAVAILComme annoncé en décembre, les citoyens qui ont engagé des dépenses relatives au télétravail peuvent bénéficier d’une méthode à taux fixe temporaire pour déduire celles-ci de leurs revenus. Cette mesuretemporaire vise à faciliter la vie des milliers de personnes qui ont travaillé à leur domicile à cause de la pandémie de COVID-19.Cette méthode simplifiée permet, sous réserve de certaines conditions, d’opter pour une déduction fixe de 2 $ par jour travaillé au domicile, jusqu’à un seuil maximal de 400 $. Dans le cadre de cette démarche, lestravailleurs n'auront pas à conserver de pièces justificatives. Ils n’auront pas non plus à obtenir de leur employeur le formulaire Conditions générales d'emploi (TP-64.3).Certains citoyens en situation de télétravail pourraient juger plus avantageux d’opter pour la méthode détaillée, basée sur les dépenses réelles. Afin d'aider les travailleurs à choisir la méthode la plus appropriée selon leur situation, le ministère des Finances a mis en ligne un outil de calcul interactif,disponible à finances.gouv.qc.caLes citoyens sont invités à consulter le site Internet de Revenu Québec afin de prendre connaissance des autres principaux changements liés à la déclaration de revenus de 2020.UN OUTIL SUPPLÉMENTAIRE POUR RÉPONDRE À VOS INTERROGATIONSLa situation fiscale de plusieurs citoyens a pu être affectée au cours de la dernière année. Conscient de cette réalité, Revenu Québec lancera, en mars, un tout nouveau microsite pour répondre aux questions les plus fréquentes. Vous voulez savoir comment déduire vos dépenses liées au télétravail? Connaître les avantages fiscaux offerts aux proches aidants? Vous renseigner sur les mesures applicables aux étudiants? Les réponses seront présentées dans un site Web complémentaire à celui de Revenu Québec,où l’information sera illustrée à l’aide d’exemples concrets, basés sur les situations les plus courantes. En somme, il s’agit d’un outil idéal pour les citoyens qui préparent leur déclaration de revenus!LE SERVICE D’AIDE EN IMPÔT – PROGRAMME DES BÉNÉVOLES EN FORMULE VIRTUELLE POUR CONTINUER D’OFFRIR DU SOUTIEN AUX PLUS VULNÉRABLESLes personnes à faible revenu peuvent obtenir gratuitement du soutien pour remplir leurs déclarations de revenus par l’entremise du Service d’aide en impôt – Programme des bénévoles, appuyé par Revenu Québec et par l'Agence du revenu du Canada. Elles s’assurent ainsi de bénéficier de l’ensemble des prestations et des crédits d'impôt auxquels elles ont droit. Afin de continuer à aider les citoyens tout en respectant les consignes sanitaires, les organismes participants pourront de nouveau organiser desséances virtuelles en vue de la préparation des déclarations de revenus pour l’année d’imposition 2020.Pour plus d'information sur le service d’aide en impôt ou pour vous impliquer en tant que bénévole, visiteznotre site.JUSTE. POUR TOUS.Revenu Québec a pour mission de contribuer au développement économique et social du Québec en soutenant les citoyens et les entreprises dans la compréhension et l’accomplissement de leurs responsabilités fiscales. Notre organisation veille à ce que chacun paie sa juste part et bénéficie desprogrammes auxquels il a droit.

17 février 2021

Lancement du Mois de promotion du commerce interprovincial La voie de la relance passe aussi par le commerce interprovincial

Lancement du Mois de promotion du commerce interprovincial  La voie de la relance passe aussi par le commerce interprovincial

La Chambre de commerce et d’industrie Vallée-du-Richelieu (CCIVR), en collaboration avec la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), tiendront une série de rendez-vous de promotion du commerce interprovincial afin de sensibiliser les entreprises aux occasions d’affaires et de présenter l’accompagnement offert pour accroître les exportations québécoises sur le marché canadien. Alors que le Québec est de nouveau plongé dans une conjoncture difficile en raison de la pandémie, ces événements seront l’occasion de présenter de nouvelles perspectives commerciales aux entreprises exportatrices et de renforcer les échanges interprovinciaux, qui apparaissent comme l’une des clés pour une reprise économique plus durable, verte et équitable. Le Mois de promotion du commerce interprovincial s’inscrit dans les initiatives du programme COREX et est organisé conjointement par le gouvernement du Québec et Investissement Québec, en collaboration avec Commerce International Québec (CIQ). La CCIVR a travaillé de concert avec la FCCQ et ses partenaires pour offrir aux personnes participantes une programmation riche, qui leur permettra d’en apprendre davantage sur les secteurs porteurs du marché canadien, sur les modalités et les avantages de l’Accord de libre-échange canadien (ALEC), et sur les occasions concrètes pour favoriser le renforcement des relations économiques entre les provinces. Les participantes et participants auront aussi l’occasion d’échanger avec des personnalités invitées de premier ordre et de tirer profit de leur expérience terrain sur ce vaste marché. Du 18 février au 18 mars, cinq événements seront organisés : • Un événement de lancement multisectoriel • Quatre événements sectorielso Grands détaillants et biens de consommationo Transport o Technologies de l’information et divertissement o Agroalimentaire Citations :« Le marché canadien regorge d’occasions d’affaires. L’ensemble des provinces dispose d’un fort potentiel de marché. Dans la mesure où il convient désormais de repenser nos échanges internationaux pour assurer une relance durable, nous devons encourager les entreprises québécoises à aller dans ce sens. Les liens qui unissent le Québec aux autres provinces canadiennes sont indéfectibles. Nous devons veiller à accroître notre coopération, dans les secteurs porteurs, pour la relance de nos économies respectives. C’est pourquoi je suis fier d’annoncer, aujourd’hui, le Mois de promotion du commerce interprovincial, qui viendra assurément outiller les entreprises et les guider vers les moyens mis à leur disposition. » Charles Milliard, président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec « Comme partout ailleurs, les entreprises de la Vallée-du-Richelieu ont été considérablement impactées par la pandémie mondiale. À présent, nous commençons à entrevoir la lumière au bout du tunnel et nous devons veiller à construire une relance forte et durable, profitable à l’ensemble de la société québécoise, incluant notre région. Grâce aux nombreuses occasions d’affaires présentes, les marchés canadiens apparaissent comme l’une des clés pour une reprise économique solide. C’est pourquoi nous sommes fiers de nous associer à la Fédération des chambres de commerce du Québec dans le cadre du Mois de promotion du commerce interprovincial. Une programmation riche et diversifiée pour outiller nos entreprises québécoises dans leur stratégie de relance et de croissance! » Me Marie-Claude Duval, présidente de la CCIVR « Les activités d’exportation, au Canada, sont une source substantielle de création de richesse et d’emplois partout au Québec. Le Mois de promotion du commerce interprovincial est une initiative remarquable pour échanger sur les possibilités qu’offrent les provinces et territoires à ce sujet. Nos gens d’affaires peuvent compter sur une équipe économique dynamique et diversifiée, dans les bureaux du Québec au Canada, pour les accompagner dans leurs démarches d’exportation. Les marchés canadiens représentent une occasion de faire des affaires en français de manière à faire briller le savoir-faire des entrepreneurs francophones. Je suis convaincu qu’une reprise économique robuste, au Québec, passe par un accroissement de nos échanges commerciaux avec les autres provinces canadiennes. » Sonia LeBel, ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne « La crise sanitaire bouleverse nos façons de faire, et les entreprises exportatrices doivent s’ajuster au nouveau contexte. En cette période de turbulences, l’équipe d’Investissement Québec International, de concert avec ses partenaires gouvernementaux, redouble d’efforts pour mieux soutenir ces entreprises dans leurs démarches de commercialisation à l’extérieur du Québec. Cette initiative de la FCCQ à laquelle nous contribuons, témoigne de notre engagement à augmenter les exportations et à favoriser la diversification des marchés, notamment sur le territoire canadien. » Hubert Bolduc, président d’Investissement Québec International « Les provinces et territoires canadiens constituent un marché de choix pour les entreprises québécoises. Rappelons, à cet égard, qu’en 2018, les provinces atlantiques importaient de l’international pour plus de 49 milliards de dollars en bien et services, l’Ontario, pour 333 milliards de dollars, et la Colombie-Britannique, pour 83 milliards de dollars. Que ce soit dans le secteur agroalimentaire ou qu’on parle de machinerie, de véhicules électriques et de biens de consommation courants, il y a là des parts de marché à récupérer, et les entreprises québécoises sont en bonne position pour en profiter. Les bureaux du Québec au Canada sont là pour appuyer les entrepreneurs à saisir ces opportunités. En travaillant ensemble, nous serons en mesure de renforcer la place du Québec dans le commerce interprovincial canadien. » Maud-Andrée Lefebvre, cheffe de poste du Bureau du Québec dans les Provinces atlantiques, au ministère du Conseil exécutif « La pandémie actuelle met en relief l’importance de l’achat local. L’étiquette “fabriqué au Canada” a la cote dans bien des provinces et territoires, autant du côté des manufacturiers que du grand public. Dans ce contexte, les marchés canadiens permettent aux entreprises du Québec de vendre à de nouvelles clientèles, sans se soucier de contraintes douanières ou de taux de change. Du côté de l’Ontario, les entreprises du Québec y vendent déjà pour 40 milliards de produits et services chaque année. Et il y a toujours beaucoup d'opportunités pour en faire encore plus! » Catherine Tadros, cheffe de poste du Bureau du Québec à Toronto, au ministère du Conseil exécutif « La croissance économique de même que la création d’emplois et de richesses impliquent de saisir toutes les occasions disponibles. Le Bureau du Québec à Ottawa peut vous aider à naviguer auprès du gouvernement fédéral, qui achète, chaque année, pour 22 milliards de dollars en biens et services (y compris de construction). » Mario Lavoie, chef de poste et conseiller spécial en matière de relations canadiennes du Bureau du Québec à Ottawa, au ministère du Conseil exécutif   À propos du programme COREX Le programme COREX, de la FCCQ est une initiative qui vise à faciliter et à favoriser le développement des échanges commerciaux hors Québec. Ce programme vise notamment à stimuler l’ambition, sensibiliser, informer et outiller les entreprises du Québec dans le développement de leurs activités dans les corridors de commerce américains et dans nos marchés extérieurs privilégiés. À propos de la FCCQ La FCCQ est à la fois une fédération représentant plus de 130 chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale dont 1 100 entreprises sont membres. Son vaste réseau, déployé sur l’ensemble du territoire québécois, comprend quelque 50 000 entreprises qui exercent leurs activités dans tous les secteurs de l’économie. Plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec, ses membres poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d’affaires innovant et concurrentiel. À propos d’Investissement QuébecInvestissement Québec a pour mission de participer activement au développement économique du Québec en stimulant l’innovation dans les entreprises, l’entrepreneuriat et le repreneuriat ainsi que la croissance de l’investissement et des exportations. Active dans toutes les régions administratives du Québec, la société soutient la création et le développement des entreprises de toutes tailles au moyen d’investissements et de solutions financières adaptées. Investissement Québec appuie aussi les entreprises par des services-conseils et d’autres mesures d’accompagnement, notamment un soutien technologique offert par Investissement Québec – CRIQ. Également, grâce à Investissement Québec International, la société accompagne les entreprises en matière d’exportation et assure la conduite de la prospection de talents et d’investissements étrangers au Québec. À propos des bureaux du Québec au CanadaLe réseau des bureaux du Québec au Canada assure la promotion de l’innovation et du savoir-faire québécois et propose des services économiques personnalisés aux entreprises québécoises qui souhaitent explorer les occasions d’affaires ailleurs au Canada. Son équipe économique offre une gamme étendue de services-conseils d’ordre économique et commercial et accompagne les entreprises dans leurs activités d’exportation. À ce titre, le réseau compte des bureaux à Moncton, à Toronto et à Ottawa, en plus de ses bureaux satellites de Vancouver et d’Halifax. À propos de la CCIVRLa Chambre de commerce et d’industrie Vallée-du-Richelieu est un regroupement de gens d’affaires comptant près de 400 membres au sein de son réseau. La CCIVR travaille au bien-être économique, civique et social de ses membres et de la population de la région ainsi qu’au développement de leurs ressources.

09 février 2021

Vol d’auto: gare à la clé intelligente!

Vol d’auto: gare à la clé intelligente!

La clé intelligente que proposent plusieurs véhicules récents en fait des cibles plus faciles pour les voleurs qu’on pourrait le croire. Les données du Bureau d’assurance du Canada (BAC) sont limpides: aucun des 10 véhicules les plus volés au Québec en 2020 n’avait plus de quatre ans. Le BAC a récemment diffusé son palmarès annuel des 10 voitures les plus convoitées par les voleurs pour l’année qui vient de se terminer. Coup de théâtre: les produits Toyota et Lexus, qui composaient à eux seuls le top 10 de 2019, ont majoritairement cédé leur place à des véhicules Honda. Trois millésimes du CR-V occupent le podium, tandis que deux années-modèles de la Civic et une de l’Accord figurent aussi dans la liste. Les Lexus NX et RX, Toyota Highlander et Ford F-150 complètent ce classement peu enviable. Qu’ont en commun les modèles les plus convoités des voleurs? Outre leur format de camionnette ou de VUS – sauf pour l’Accord et la Civic –, ils ont tous été produits depuis 2016. Et dans la plupart des cas, ils sont munis d’une clé dite «intelligente», qui permet de déverrouiller et de démarrer le véhicule au simple toucher d’un bouton. La clé intelligente, une porte d’entrée insoupçonnéeOn a tous en tête l’image présentée dans les films: un voleur déverrouille la portière avec un cintre, raccorde quelques câbles sous le tableau de bord et file avec son butin. Avec la démocratisation des clés intelligentes, ces manipulations disgracieuses – et parfois longues à effectuer – sont souvent superflues. Certains malfaiteurs emploient plutôt un amplificateur qui leur permet de capter le signal de la clé intelligente, habituellement rangée près de la porte de la résidence, puis de partir avec le véhicule comme si c’était le leur. À quelques exceptions près, ils peuvent alors rouler sans restriction, jusqu’au moment d’éteindre le moteur, et ainsi facilement apporter le véhicule à un point d’exportation ou de démantèlement, tout en contournant les autres dispositifs antivol intégrés. Comment déjouer les vols «électroniques»?Heureusement, se prémunir contre ce type de vol est facile et peu coûteux. Il suffit de rendre le signal de la clé intelligente hors d’atteinte pour que les brigands ne puissent pas l’amplifier. Voici trois méthodes:• Insérer la clé dans un étui ou une pochette qui bloque les fréquences radio de type RFID;• Mettre la clé dans une boîte métallique fermée avec un couvercle (par exemple, une boîte vide de sachets de thé);• Ranger la clé à l’étage ou au sous-sol, dans un endroit central situé loin des fenêtres et des portes extérieures. Les services-conseils automobiles de CAA-Québec, le Bureau d’assurance du Canada ou votre assureur pourront vous dire si votre véhicule est particulièrement prisé des voleurs. Le cas échéant, vous pourriez songer à l’équiper d’un système de repérage par satellite qui aiderait les autorités à le retracer en cas de vol. Bonne nouvelle: un nombre croissant de modèles sortent déjà de l’usine avec un système télématique qui peut faire la même chose, en relayant la position de l’auto sur une application de téléphone intelligent. D’autres trucs antivol simples• Évitez de vous garer dans un endroit isolé ou mal éclairé.• Serrez le frein d’urgence pour rendre plus difficile le remorquage du véhicule par les voleurs.• Rangez les objets précieux dans le coffre arrière, idéalement avant de quitter la maison.• Assurez-vous que les portes du véhicule sont bien verrouillées avant de vous en éloigner.• Faites buriner les pièces clés de votre voiture.• Employez un dispositif antivol «physique» comme une barre pour le volant. Que faire si votre véhicule est volé?Trois appels s’imposent, dans l’ordre: le premier à la police, le second, à un proche qui vous ramènera à la maison (si vous n’y êtes pas déjà!), et le troisième, à votre assureur. Celui-ci vous indiquera la marche à suivre pour obtenir un véhicule de remplacement, si votre contrat y donne droit. Il vous expliquera aussi quoi faire si vous aviez laissé des objets de valeur dans la voiture, puisqu’ils seront couverts par votre police d’assurance habitation.

29 janvier 2021

PROGRAMME ALUS MONTÉRÉGIE 24 fermes de la Montérégie consacrent 13,79 hectares de terres agricoles (l’équivalent de 23 terrains de football) pour lutter contre les changements climatiques

PROGRAMME ALUS MONTÉRÉGIE 24 fermes de la Montérégie consacrent 13,79 hectares de terres agricoles (l’équivalent de 23 terrains de football) pour lutter contre les changements climatiques

La Fédération de l’UPA de la Montérégie et ALUS Canada sont fiers de dévoiler les 24 fermes participantes au programme de rétribution agroenvironnemental ALUS Montérégie. Cette année, 13,79 hectares de terres agricoles – soit l’équivalent de 23 terrains de football – ont été cédés pour cinq ans par des familles agricoles afin de réaliser une multitude de projets de revitalisation dans 14 municipalités de la Montérégie. Le programme ALUS est soutenu par SOLENO et le Port de Montréal. Les aménagements permettront d’améliorer considérablement l’environnement et le bien-être des collectivités grâce à : • la végétalisation de bandes riveraines élargies pour les pollinisateurs; • la plantation de haies brise-vent, haies arbustives et haies multistrates; • le reboisement de zones en friche. Les impacts engendrés sont bien réels, notamment la réduction des odeurs, l’absorption des polluants dans l’air et la réduction des pesticides, des nutriments et des sédiments dans les cours d’eau. « Les agricultrices et les agriculteurs de notre région investissent considérablement de ressources et de temps afin d’assurer une saine gestion de l’environnement et une agriculture durable. Les pratiques agricoles vertes et innovantes développées dans le cadre du programme ALUS Montérégie sont des actions concrètes dans la lutte aux changements climatiques », énonce Jérémie Letellier, président de l’UPA de la Montérégie. Projets réalisés dans les MRC de la Vallée-du-Richelieu, du Haut-Richelieu et de RouvilleDix importants projets d’agriculture durable ont été réalisés en 2020 dans les MRC de la Vallée-du-Richelieu, du Haut-Richelieu et de Rouville grâce au programme ALUS Montérégie. Une superficie totale de 4,795 hectares de terres agricoles a été cédée par les entreprises agricoles participantes pour concrétiser des aménagements agroenvironnementaux durables. De plus, pour valoriser les initiatives portées par les productrices et producteurs agricoles de la MRC, une opération affichage a été réalisée. En effet, des panneaux explicatifs ont été installés aux abords de certaines fermes participantes. Ferme Municipalité ProjetFerme Karl Gola inc Mont-Saint-Grégoire Haie brise-vent et reboisement de zones en fricheFerme P.M. Daignault Saint-Mathias-sur-Richelieu Haie multistrate et bande élargieFerme Marcello Boulay Saint-Jean-Baptiste Haies arbustives et bande herbacée pour pollinisateursFerme Daniel Boulay Saint-Jean-Baptiste Haie arbustive et bande herbacée pour pollinisateursFerme Jean Hamel Saint-Jean-Baptiste Haie arbustive et bande herbacée pour pollinisateursFerme Joliprés Senc Saint-Jean-Baptiste Haie arbustive, haie multistrate et bandes herbacées pour pollinisateursFerme Agri G & M inc Sainte-Marie-Madeleine Haie arbustive et bande herbacée pour pollinisateursFerme DG Noiseaux 2013 inc. Saint-Jean-Baptiste Reboisement de zone en fricheFerme L’Or blanc inc. Sainte-Brigide-d’Iberville Haie arbustive et bande herbacée pour pollinisateursLa vie en alpaga Beloeil Haies brise-vent - haie arborée et bandes riveraines 5e anniversaire du programme ALUS MontérégieEn 2016, l’UPA de la Montérégie a mis sur pied le premier – et encore le seul – programme de rétribution en agroenvironnement disponible au Québec, grâce au soutien d’ALUS Canada. À ce jour, le programme ALUS Montérégie regroupe 83 fermes. Ensemble, elles consacrent plus de 66 ha de terres agricoles — 110 terrains de football – à l’aménagement de biens et de services écosystémiques dans plus de 44 municipalités de la Montérégie. « Les productrices et producteurs agricoles occupent une position privilégiée pour offrir des solutions qui répondent à certains des défis les plus urgents de notre époque, notamment les changements climatiques et la perte de la biodiversité. ALUS propose une façon unique d’améliorer l’environnement : travailler avec les agricultrices et agriculteurs pour assurer la durabilité de l’agriculture, de la faune, des espaces naturels aux profits de tous les Canadiennes et Canadiens », a déclaré Bryan Gilvesy, directeur administratif d’ALUS Canada. Alus Canada est un organisme à but non lucratif qui a déjà investi près de 10 M$ pour établir près de 11 000 hectares et 27 programmes ALUS à travers le pays. Candidatures recherchées pour 2021Les agricultrices et agriculteurs de la Montérégie intéressé(e)s à améliorer l’environnement grâce à des aménagements sur leurs terres peuvent soumettre leur candidature en remplissant le formulaire directement en ligne à https://www.upamonteregie.ca/download/Formulaire-demande-interet-ALUS-Monteregie-2021.pdf

02 mars 2021

Entente dans le projet de la rue Saint-Georges : La Ville de Mont-Saint-Hilaire est fière d’annoncer une entente gagnante pour toutes les parties

Entente dans le projet de la rue Saint-Georges : La Ville de Mont-Saint-Hilaire est fière d’annoncer une entente gagnante pour toutes les parties

La Ville de Mont-Saint-Hilaire est heureuse d’annoncer qu’une entente est intervenue dans la cause concernant le projet de la rue Saint-Georges. À la suite de discussions entre les parties, les demanderesses ont accepté de retirer leur contestation du règlement du Programme particulier d’urbanisme (le PPU Centre-ville) et du règlement qui modifiait le zonage applicable dans le secteur centre-ville. Cette entente permet non seulement d’aller de l’avant avec le projet de redéveloppement du centre-ville, mais surtout d’éviter les importantes dépenses qu’aurait engendrées un procès. L’entente a été officialisée lors de la séance publique du 1er mars 2021, alors que le conseil a adopté une résolution qui entérinait celle-ci. Lors de cette même séance, le conseil a mis en branle le processus d’adoption des modifications au règlement de zonage, afin de donner effet au PPU Centre-ville.Le PPU Centre-ville se veut un outil majeur de redéveloppement du centre-ville qui s’applique non seulement au secteur de la rue Saint-Georges, mais aussi au reste du centre-ville. Ce vaste projet demeure donc entier et la Ville de Mont-Saint-Hilaire se réjouit de pouvoir utiliser ce mécanisme réglementaire important pour donner vie à des projets qui lui permettront de continuer à se démarquer et à figurer en bonne place parmi les villes où il fait le mieux vivre au Québec.Pour arriver à cet accord, la Ville a participé activement aux négociations avec les autres parties au dossier, ce qui a permis de trouver un terrain d’entente. Elle a écouté ses citoyens, en limitant la superficie maximale des locaux commerciaux dans le secteur de la rue Saint-Georges, permettant ainsi de préserver la vocation future de cette rue, qui sera dédiée aux commerces de proximité. La Ville a aussi entendu ses commerçants en procédant à quelques modifications mineures dans sa règlementation de zonage applicable au centre-ville. La Ville de Mont-Saint-Hilaire est très fière de pouvoir maintenant se tourner vers l’avenir avec ses citoyennes et citoyens et de permettre à son centre-ville de faire la transition vers le 21e siècle.À propos de la Ville de Mont-Saint-HilaireMont-Saint-Hilaire est une ville de plus de 19 000 citoyens. Ville de nature, d’art et de patrimoine, elle est fière de ses valeurs de développement durable, qu’elle manifeste notamment en protégeant et en préservant ses milieux naturels. Mont-Saint-Hilaire est aussi un lieu incontournable de l’activité artistique et touristique de la Vallée-du-Richelieu et possède un riche patrimoine historique et culturel.

01 mars 2021

Dévoilement du nom de parti de Luc Cossette, candidat à la mairie de Beloeil

Dévoilement du nom de parti de Luc Cossette, candidat à la mairie de Beloeil

C’est avec enthousiasme que Luc Cossette, candidat à la mairie de Beloeil, annonce officiellement le nom de son parti BELOEIL C’EST NOUS! BELOEIL C’EST NOUS! est une nouvelle équipe expérimentée, dynamique, représentant toutes les générations et qui a à cœur le bien-être de ses citoyens et le rayonnement de sa ville. C’est dans un esprit innovant que l’équipe de Luc Cossette travaille fort à mettre en place une plate-forme qui représentera ses citoyens et leurs attentes. La vision de l’équipe de BELOEIL C’EST NOUS! est d’être un leader régional en développement économique, un exemple à suivre en matière environnementale, mais surtout d’offrir une qualité de vie exceptionnelle à tous ses citoyens. Le but est d’offrir un conseil de ville qui ressemble à ses citoyens, qui travaille dans leurs intérêts et qui les repositionne au cœur des décisions de leur ville. Les piliers fondamentaux du parti sont : • Nos familles et nos ainés;• Notre qualité de vie;• Notre culture et notre patrimoine;• Nos finances;• Notre environnement et son développement durable : BELOEIL C’EST NOUS! est un vent de changement et une équipe dynamique à l’écoute des citoyens. L’équipe de BELOEIL C’EST NOUS! vous invite jeunes et moins jeunes à vous impliquer en politique municipale pour faire une différence positive dans notre milieu de vie. Suivez-nous sur notre page Facebook https://www.facebook.com/beloeilcestnous et restez informés des dernières activités du parti. Ensemble, donnons-nous les moyens!

25 février 2021

Le Centre aquatique Beloeil récipiendaire du prix À part entière de l’Office des personnes handicapées du Québec

Le Centre aquatique Beloeil récipiendaire du prix À part entière de l’Office des personnes handicapées du Québec

Le Centre aquatique Beloeil est l’heureux récipiendaire du prix À part entière 2020, catégorie Municipalités, MRC et autres communautés, remis par l’Office des personnes handicapées du Québec. Ce prix est remis aux personnes et aux organisations qui contribuent à accroître la participation sociale des personnes handicapées.« Madame Diane Lavoie, mairesse de Beloeil, est inspirante. La façon de concevoir leur nouveau centre aquatique en y intégrant toutes les décisions pour le rendre accessible à tous les niveaux est novatrice : portesd’accès principal au niveau du sol, vestiaire unique, rampe d’accès au bassin, signalisation bien visible. En plus, vous rendez accessible ce projet inclusif à d’autres municipalités pour qu’elles puissent s’en inspirer.Félicitations ! », souligne Monsieur Lionel Carmant, ministre délégué à la santé et aux services sociaux.« Nous sommes très heureux de cette belle reconnaissance. Ce prix prend tout son sens puisque le Centre aquatique Beloeil a été construit dans l’objectif d’accueillir l’ensemble de nos citoyens. Nous voulions un centreaquatique accessible à tous, un lieu sans obstacle permettant à chacun de profiter des installations avec un minimum de contrainte, et c’est mission accomplie ! », souligne Diane Lavoie, mairesse de Beloeil.Que ce soit le nombre de portes dans le bâtiment, le vestiaire universel mis en place selon l’approche ADS (analyse différenciée selon le sexe), les rampes d’accès pour les plans d’eau, le fauteuil roulant aquatique oules comptoirs et tourniquets accessibles pour tous, le Centre aquatique Beloeil se veut une installation moderne, accueillante, et qui répond aux différents besoins de l’ensemble de notre clientèle.« Nous avons travaillé main dans la main avec les intervenants du milieu du CISSS en réadaptation et de l’Institut Louis-Braille, qui furent des partenaires de choix dans ce projet d’envergure. Nous sommes heureux et fiers d’offrir un centre aquatique où tous passent par la même porte, et utilisent les mêmes installations, car nous voulions de l’inclusion » indique Madame Lavoie.C’est le 23 février dernier que s’est déroulé le gala pendant lequel des prix ont été remis à une multitude de projets et d’initiatives à travers la province. Ce prix est assorti d’une bourse de 5 000 $, qui sera utilisée dans un projet qui sera sélectionné par les membres du comité d’intégration des personnes handicapées de la Ville de Beloeil au cours du mois de mars.Pour visualiser la vidéo de présentation du Centre aquatique Beloeil, visitez https://bit.ly/37J2xs7.Qu’est-ce que le Prix À part entière ?Les Prix À part entière sont remis tous les 2 ans par l’Office des personnes handicapées du Québec. Le Prix comporte cinq catégories, soit Individus ; Organismes à but non lucratif ; Municipalités, MRC et autres communautés ; Établissements d’enseignement soutenant la réussite éducative ; Entreprises soutenant l’intégration et le maintien en emploi de personnes handicapées. Pour en apprendre plus sur le Prix À part entière, visitez https://bit.ly/37jWl9V

23 février 2021

Lancement du plan d’action 2021-2026 de la politique familiale!

Lancement du plan d’action 2021-2026 de la politique familiale!

La Ville de Beloeil est fière de présenter son tout nouveau pland’action 2021-2026 de la politique familiale, adopté lors de la séance du conseil du 22 février. Ce plan d’action compte 30 orientations et 63 actions, et regroupe, pour la première fois, l’ensemble de nos clientèles, soit les familles, les jeunes, les aînés et les personnes handicapées.« Les valeurs familiales sont au cœur des priorités et des actions de la Ville de Beloeil, et parmi ces familles se trouvent des individus de tous âges, et de toute condition physique, sociale et de niveaux socioéconomiques différents. C’est donc dans un souci d’inclusion, afin de rassembler tout ce beau monde, que nous avons souhaité regrouper ensemble, dans un plan d’action unique, toutes nos orientations et actions destinées à l’ensemble des clientèles du territoire », indique Diane Lavoie, mairesse de Beloeil.« Plus que jamais, le soutien et l’orientation de nos actions en faveur des familles, des jeunes, des aînés et des personnes handicapées sont primordiaux dans notre société. En regroupant ainsi nos différentes actions pour ces clientèles, c’est aussi une façon de collaborer entre nous, et de favoriser cette même collaboration entre l’ensemble de nos citoyens », souligne Pierre Verret, conseiller municipal du district 6 du Tournesol etprésident de la commission de la politique familiale, qui a piloté le projet.Le plan d’action intégré orientera l’ensemble des décisions municipales à venir au cours des prochaines années. Alors que plus de 96 % des actions du précédent plan d’action ont été réalisées, certaines des 30 orientations et 63 actions précises du plan 2021-2026, élaborées à partir de la planification stratégique 2018-2028 de la Ville de Beloeil, sont déjà sur les rails! Ainsi, des liens ont été établis afin que chacune des actions concorde avec l’un des axes de la planification stratégique de la Ville : développement économiquedurable; performance et efficacité organisationnelle; communication et interactions avec les citoyens; environnement; et milieu de vie sain et durable.Le plan d’action 2021-2026 de la politique familiale est disponible en ligne :beloeil.ca/famille

22 février 2021

Bourse de recherche UMQ L’appel de candidatures 2021 est lancé!

Bourse de recherche UMQ L’appel de candidatures 2021 est lancé!

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) a lancé le 22 février dernier, l’appel de candidatures pour l’édition 2021 de la Bourse de recherche UMQ sur les municipalités québécoises et invite les étudiantes et étudiants à la maîtrise admissibles à soumettre leur dossier de candidature d’ici le vendredi 2 avril 2021 à 16 h. D’une valeur de 10 000 $, la Bourse de recherche UMQ, créée en 2019 à l’occasion du centenaire de fondation de l’Union, vise à améliorer la connaissance sur les municipalités, en appuyant financièrement une étudiante ou un étudiant à la maîtrise dont le projet de recherche porte sur les municipalités québécoises et les questions liées à la gouvernance municipale, au territoire, aux infrastructures ou à la fiscalité. Depuis sa fondation, la Bourse de recherche UMQ a été remportée par Me Valérie Kelly, étudiante à la maîtrise en droit à l’Université Laval (2019) et par madame Claudèle Richard, étudiante à la maîtrise en histoire à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) (2020). La Bourse de recherche UMQ est remise grâce au soutien financier d’Énergir. Les détails relatifs à l’appel de candidatures et aux critères de sélection sont disponibles sur le site Web de l’Union. Citations « L’UMQ est fière de continuer à soutenir la relève et à valoriser la recherche universitaire sur des questions au cœur de l’action municipale. Alors que les élues et élus locaux font face à de nouveaux défis et à des responsabilités croissantes, il est essentiel de développer des connaissances qui pourront guider les politiques publiques municipales afin que celles-ci contribuent encore davantage à améliorer la qualité de vie des citoyennes et des citoyens. J’invite les étudiantes et étudiants de deuxième cycle universitaire admissibles à soumettre leur candidature en grand nombre encore cette année! » Suzanne Roy, présidente de l’UMQ et mairesse de Sainte-Julie « Énergir est heureuse de collaborer à la remise de la Bourse de recherche UMQ, pour une troisième année consécutive. Nous croyons qu’il est primordial d’encourager la relève universitaire à s’intéresser au monde municipal, afin de contribuer aux réflexions au bénéfice des collectivités qui les composent. Nous joignons donc notre voix à celle de l’UMQ pour inviter les étudiantes et les étudiants de deuxième cycle à déposer leur candidature! » Frédéric Krikorian, vice-président, Développement durable, Affaires publiques et gouvernementales chez Énergir « Recevoir la Bourse de recherche UMQ 2020 fut pour moi à la fois un honneur et une chance incroyable. Cet investissement dans mon avenir contribue à l’accomplissement de mes objectifs académiques en me permettant d’accorder toute l’attention nécessaire à la mise en de mon projet de recherche. En récompensant des étudiants à la maîtrise provenant de tous les horizons, cette bourse favorise une interdisciplinarité essentielle à l’avancement des connaissances sur les municipalités québécoises » Claudèle Richard, étudiante à la maîtrise en histoire à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et lauréate de l’édition 2020 de la Bourse de recherche UMQ La voix des gouvernements de proximitéDepuis maintenant 100 ans, l’UMQ rassemble les gouvernements de proximité de toutes les régions du Québec. Sa mission est d’exercer un leadership fort pour des gouvernements de proximité autonomes et efficaces. Elle mobilise l’expertise municipale, accompagne ses membres dans l’exercice de leurs compétences et valorise la démocratie municipale. Ses membres, qui représentent plus de 85 % de la population et du territoire du Québec, sont regroupés en caucus d’affinité : municipalités locales, municipalités de centralité, cités régionales, grandes villes et municipalités de la Métropole.

11 février 2021

Températures froides l’hiver: l’Assistance routière CAA‑Québec à pied d’œuvre!

Températures froides l’hiver: l’Assistance routière CAA‑Québec à pied d’œuvre!

L’Assistance routière CAA-Québec est toujours prête pour aider ses membres, mais quand le mercure annoncé atteint les -20°C au thermomètre, elle passe en mode Journée achalandée. Voyez ce que ça signifie exactement et profitez de nos conseils pour bien vous préparer à cette météo, qui éprouve aussi votre auto. Un service d’assistance routière bien rôdé pour les journées achalandéesLorsqu’une journée très froide est prévue, c’est tout CAA-Québec qui se mobilise afin de répondre à une forte demande. On révise les horaires des patrouilleurs, des répartiteurs et des agents en centre d’appels afin d’ajouter des effectifs, au besoin. Le nombre de remorqueuses et autres véhicules de dépannage peut rapidement passer de 700 à 1200, et ce, aux quatre coins du Québec, grâce à notre vaste réseau d’affiliés. Ces gens fiables et disponibles s’ajoutent aux effectifs de CAA-Québec.On compte jusqu’à 175 véhicules à Montréal et près de 75 à Québec seulement.Le nombre de personnes aux centres de répartition de Québec et de Montréal peut tripler et atteindre 30.De 60 en temps normal, le nombre de personnes affectées à la prise d’appels peut passer à plus de 200.Et les renforts arrivent de partout! Lors d’une Journée achalandée, des dizaines d’employés de CAA-Québec (de nos centres administratifs, par exemple) mettent en pause leurs activités quotidiennes et donnent un coup de main pour la prise d’appel, afin de diminuer les délais d’attente pour les membres.Dépannage et survoltage de batterie: faits saillantsLe froid est le principal facteur d’augmentation des demandes de dépannage, et ce, devant les tempêtes ou le verglas.Les requêtes pour les survoltages de batterie bondissent à partir de -20°C. Notre record? 14 700 membres dépannés. C’était le 8 janvier 2015. Il faisait -30°C.Par grand froid, environ 75% des services rendus sont des survoltages de batterie, alors qu’il s’agit plutôt de 35% en temps normal.Nos systèmes téléphoniques nous permettent de recevoir jusqu’à 800 appels à l’heure. Le formulaire Web et l’application CAA Mobile d’augmenter notre capacité de recevoir les demandes d’assistance routière.Conseils de CAA-Québec pour le froidDémarrer son auto par temps froidSurvoltage d'une batterie d'autoConduire un véhicule électrique en hiverChauffe-moteur : c’est payant d’être branché! L’Assistance routière CAA-Québec en chiffresTop 3 des journées cet hiver:Lundi 1er février 2021 : 7600 membres dépannésLundi 25 janvier 2021 : 4600 membres dépannésMercredi 16 décembre 2020 : 5800 membres dépannés 30Nos délais d’intervention sont en moyenne de 30 minutes, en temps normal. Évidemment, ceux-ci peuvent s’allonger si la demande est plus forte en raison du temps très froid. 2800Moyenne quotidienne de membres dépannés en hiver. Membres dépannésDu 1er janvier au 31 décembre 2020: 708 800Du 1er décembre 2020 au 10 février 2021: 160 000

05 février 2021

PARENTS.QUEBEC : DES SOLUTIONS AUX QUESTIONS DES PARENTS

PARENTS.QUEBEC : DES SOLUTIONS AUX QUESTIONS DES PARENTS

La Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ) et l’Association des comités de parents anglophones (ACPA) sont fières d’annoncer le lancement du site PARENTS.QUEBEC. Véritable carrefour, le PARENTS.QUEBEC est un complément à l’École ouverte, plateforme gouvernementale lancée au printemps dernier, qui permettra d’aider les parents à accompagner efficacement leurs enfants selon leurs besoins spécifiques. Au-delà des volets pédagogiques, ce nouvel outil permettra de trouver la bonne ressource, selon la région, les besoins et l’âge de l’enfant. « PARENTS.QUEBEC s’inscrit dans le contexte pandémique certes, mais il est l’aboutissement de nombreuses années de travail, de partenariats développés et de demandes soutenues des parents. Le quotidien des familles a été bouleversé depuis mars dernier et la situation démontre plus que jamais l’importance d’avoir un outil qui répond aux questionnements des parents et les aide à trouver des ressources selon leurs besoins », a expliqué Kévin Roy, président de la FCPQ. Depuis plusieurs années, la FCPQ et l’APCA souhaitent dynamiser le soutien aux parents et rassembler les ressources qui s’adressent à eux. Ensemble, ils ont pris l’initiative de concrétiser cette requête et, avec l’appui du gouvernement du Québec, ont créé le portail PARENTS.QUEBEC. Pour l’ACPA, la participation active des parents est un élément essentiel à la réussite éducative des enfants. « Cet outil viendra combler un vide existant qui nous est régulièrement pointé par les parents qui ne savent pas vers où se tourner lorsqu’ils souhaitent accompagner leurs enfants. Nous sommes convaincus que PARENTS.QUEBEC sera un outil des plus pertinent et utile pour les parents québécois », Katherine Korakakis, présidente de l’APCA. « Chaque jour, les parents du Québec jouent un rôle clé dans le développement et la réussite de leurs jeunes et l’appui du gouvernement du Québec à PARENTS.QUEBEC démontre l’importance et la reconnaissance que nous leur accordons. Depuis le début de la pandémie, les parents ont démontré une force et une résilience incroyables en jonglant entre l’école et le travail à la maison. Leur volonté d’obtenir de l’aide a été entendue. Cet outil deviendra une référence pour répondre à leurs questions. À l’instar de l’École ouverte, PARENTS.QUEBEC s’ajoute à la liste des ressources et des moyens concrets disponibles pour favoriser la réussite des élèves », a ajouté le ministre de l’Éducation, M. Jean-François Roberge. Il sera également possible d’accéder à PARENTS.QUEBEC via Ecoleouverte.ca, un site Web destiné aux parents qui souhaiteraient contribuer à soutenir les apprentissages de leurs enfants et lancé par le ministère de l’Éducation. À noter qu’une deuxième phase du projet est en développement et que celle-ci sera annoncée au cours des prochains mois. À propos la Fédération des comités de parents du Québec La FCPQ regroupe, depuis plus de 45 ans, les comités de parents des centres de services scolaires du Québec et soutient les parents bénévoles soucieux de la participation parentale au sein des écoles publiques primaires et secondaires dans le but d’assurer la qualité de l’éducation offerte aux enfants. À propos de l’Association des comités de parents anglophones (ACPA)L’Association des comités de parents anglophones collabore avec de nombreuses organisations et associations à l’échelle de la province pour atteindre ses objectifs et renforcer sa voix. Elle aide les comités de parents à s’acquitter de leurs mandats et à maintenir la communication avec ses partenaires du réseau de l’éducation. Lien connexe : www.parents.quebec

26 janvier 2021

PANDÉMIE COVID-19 Compte de taxes : taux d’intérêts à 0 % jusqu’au 31 mars

PANDÉMIE COVID-19 Compte de taxes : taux d’intérêts à 0 % jusqu’au 31 mars

En raison de la situation particulière liée à la Covid-19, les élusde la Ville de Beloeil ont voté, durant la séance du conseil du 25 janvier, en faveur d’uneabolition des frais d’intérêts et de pénalité, dès aujourd’hui 26 janvier jusqu’au 31 mars2021.« Avec les effets de la pandémie qui perdurent, nous sommes conscients que certainscitoyens vivent des situations plus difficiles. C’est pour cette raison que nous avons votéen faveur de l’abolition des intérêts et pénalité normalement appliqués sur les comptesimpayés afin d’alléger le fardeau financier et donner un peu de répit aux citoyens qui enont besoin », souligne madame Diane Lavoie, mairesse de la Ville de Beloeil.Le taux d’intérêt sera donc de 0 % sur les taxes impayées dont l’échéance est le 24 février,jusqu’au 31 mars 2021. Cette mesure est valide tant pour les citoyens que pour lesentreprises.Modalités de paiement : privilégier le paiement en ligne- Les citoyens sont encouragés à procéder au paiement de leurs taxes par paiementpréautorisé via le formulaire en ligne disponible sur le site Internet. La démarche poureffectuer ce type de paiement est simple et sécuritaire. Pour utiliser ce mode depaiement, cliquer ici : https://beloeil.ca/wp-content/uploads/2018/10/Beloeilformulaire-adhesion-ppa.pdf- Le paiement de taxes peut également se faire en ligne via votre institution financière.- Finalement, il est aussi possible de payer par chèque. Pour cette modalité de paiement,vous pouvez le transmettre par la poste, ou venir déposer votre chèque à l’intérieur dela boite sécurisée à l’extérieur de l’hôtel de ville. Cette boite est vidée sur une basequotidienne.

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tous droits reservés © 2014 La télévision de la Vallée-du-Richelieu
Propulsé par 7Dfx