Affaires publiques

22 octobre 2019

L’UMQ prête à travailler dès maintenant avec le nouveau gouvernement élu

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) salue l’élection du nouveau premier ministre, monsieur Justin Trudeau, et appelle le parlement canadien à travailler dès maintenant pour accélérer les investissements stratégiques en infrastructures, particulièrement les projets de transport collectif. Partenaires de première importance du gouvernement fédéral dans la lutte et l’adaptation aux changements climatiques, les gouvernements de proximité sont prêts à contribuer à diminuer les émissions de GES du Canada et à rendre les milieux de vie plus résilients. Investir rapidement dans la mobilité durable partout sur le territoireConsciente de l’importance des changements climatiques pour les citoyennes et les citoyens québécois, l’UMQ a fait de l’environnement le thème principal de sa plateforme électorale fédérale. Elle appelle le nouveau gouvernement à Ottawa et l’ensemble des formations politiques représentées à Ottawa à faire le nécessaire pour accélérer les projets en mobilité durable. « Je tiens à féliciter le nouveau gouvernement et l’ensemble des formations politiques qui se sont soumis au jugement des électrices et des électeurs. Les élues et les élus municipaux sont bien placés pour comprendre l’investissement que représente une campagne électorale. On donne le meilleur de nous-mêmes. Après les débats électoraux, c’est le temps de l’action et je sais que le nouveau parlement travaillera de concert avec les municipalités pour diminuer les émissions de carbone du Canada. La meilleure façon d’y arriver, c’est de changer les habitudes de déplacement et troquer la voiture pour l’autobus. Les municipalités demandent qu’on se mette au travail dès maintenant », a d’abord déclaré monsieur Alexandre Cusson, président de l’UMQ et maire de Drummondville. L’UMQ souhaite notamment que les programmes existants sous l’ancienne législature, comme le plan Investir dans le Canada phase 2 et le Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes, soient bonifiés afin de financer de nouvelles initiatives en transport en commun, mais également en résilience climatique. « Ce ne sont pas les projets qui manquent dans les municipalités. Monsieur Justin Trudeau et son gouvernement doivent le plus vite possible offrir une meilleure flexibilité dans la gestion des sommes et permettre aux municipalités partout sur le territoire québécois de présenter leurs priorités en mobilité », a ajouté monsieur Cusson. De gouvernement à gouvernement pour la lutte aux changements climatiquesL’UMQ profite également de l’élection du nouveau gouvernement pour rappeler l’importance de la concertation entre les paliers de gouvernement fédéral, provincial et municipal, pour réussir le virage vert que l’ensemble des partis politiques ont promis pendant la campagne. « Que ce soit l’économie d’énergie dans les logements ou encore la gestion des matières résiduelles, les municipalités sont en première ligne pour améliorer le bilan carbone canadien et assainir notre environnement. C’est donc avec enthousiasme que nous tendons la main au nouveau gouvernement afin qu’il fasse la différence, en collaboration avec les gouvernements de proximité », a conclu le président de l’UMQ. Outre les changements climatiques, l’UMQ a porté plusieurs demandes lors de la campagne qui doivent être à l’agenda du nouveau parlement. Parmi les dossiers prioritaires, l’UMQ rappelle l’importance d’adopter des mesures concrètes pour résorber les problèmes de pénurie de main-d’œuvre, d’accélérer le déploiement d’internet haute vitesse sur le territoire et d’élargir l’offre du parc locatif abordable. La voix des gouvernements de proximitéDepuis sa fondation en 1919, l’UMQ représente les municipalités de toutes tailles dans toutes les régions du Québec. Sa mission est d’exercer, à l’échelle nationale, un leadership pour des gouvernements de proximité efficaces et autonomes et de valoriser le rôle fondamental des élues et élus municipaux. Ses membres, qui représentent plus de 85 % de la population et du territoire du Québec, sont regroupés en caucus d’affinité: municipalités locales, municipalités de centralité, cités régionales, grandes villes et municipalités de la Métropole.

16 octobre 2019

Clinique juridique téléphonique gratuite à travers le Québec Pour des conseils juridiques gratuits, appelez le Jeune Barreau!

Clinique juridique téléphonique gratuite à travers le Québec  Pour des conseils juridiques gratuits, appelez le Jeune Barreau!

La Clinique juridique téléphonique du Jeune Barreau de Montréal (JBM) est de retour pour répondre aux questions d'ordre juridique de la population du Québec! Les 26 et 27 octobre prochains, entre 9 h et 16 h, des avocats et des notaires bénévoles seront au bout de la ligne pour donner aux citoyens des conseils juridiques gratuits par téléphone. Le JBM offre ce service sans frais en partenariat avec le Barreau du Québec et le Centre d'accès à l'information juridique (CAIJ) dans le cadre de la 33e édition de sa Clinique juridique téléphonique. Cette initiative vise à améliorer l'accessibilité à la justice pour les citoyens québécois et enregistre un nombre croissant d'appels d'année en année. En avril dernier, plus de 3 500 appels ont été enregistrés, comparativement à un nombre total de 2 100 appels en avril 2018. Les questions les plus fréquemment posées regroupent les préoccupations reliées à la famille, au bon voisinage, à la consommation de biens, au travail et à la gestion des successions. Appelez pour vous informer sur vos droits et vos obligations. C'est gratuit et ça s'adresse à vous!

04 octobre 2019

GRAND RATTRAPAGE : PLUS DE 88M$ POUR RÉNOVER LES ÉCOLES SUR LE TERRITOIRE DU COMTÉ DE CHAMBLY

GRAND RATTRAPAGE : PLUS DE 88M$ POUR  RÉNOVER LES ÉCOLES SUR LE TERRITOIRE DU COMTÉ DE CHAMBLY

Le député de Chambly et ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, M. Jean-François Roberge, en compagnie du ministre responsable de l’Administration gouvernementale, président du Conseil du trésor et ministre responsable de la région de la Montérégie, M. Christian Dubé, a annoncé un investissement de 360 millions de dollars pour la rénovation des écoles de la Montérégie.   Le territoire du comté de Chambly regroupe deux commissions scolaires qui pourront bénéficier de ce montant alloué. La commission scolaire des Hautes-Rivières recevra un montant de 35 726 140 $ et la commission scolaire des Patriotes aura 52 714 443 $.   Cette annonce fait suite à l’investissement majeur de 1,7 milliard de dollars pour l’ajout d’espace au Québec dont l’agrandissement de l’école secondaire 4 et 5 de Chambly et la construction d’une nouvelle école primaire à Carignan. Pour l’année 2019-2020, le gouvernement du Québec porte à 2,3 milliards de dollars l’enveloppe consacrée au maintien des bâtiments et à la résorption du déficit de maintien pour l’ensemble du Québec.   Pour la Montérégie, il s’agit d’une augmentation de 166,7 % par rapport à l’année précédente. La liste complète des projets de rénovation, par écoles, sera connue au cours de l’automne.   « Il est de notoriété publique que plusieurs écoles nécessitent grandement que l’on prenne soin d’elles. Par ces investissements majeurs, votre gouvernement vient répondre à ce besoin. Ces travaux de rénovation rendront nos bâtiments scolaires plus agréables et plus sécuritaires. Je suis très heureuse pour les élèves, les enseignants et les membres du personnel des écoles de la région de la Montérégie. »   Christian Dubé, ministre responsable de l’Administration gouvernementale, président du Conseil du trésor et ministre responsable de la région de la Montérégie   « Toutes les études le prouvent : les milieux de vie dans lesquels évoluent nos élèves ont une incidence directe sur leur motivation scolaire, sur la qualité de leurs apprentissages et sur leur réussite. Tout gouvernement qui fait de l’éducation une vraie priorité devrait avoir à cœur le maintien des écoles en bon état. C’est notre cas. Nous lançons donc une opération grand rattrapage pour retaper nos écoles, qui ont tant manqué d’amour dans les dernières années. C’est une excellente nouvelle non seulement pour les élèves, mais également pour les enseignants et pour tout le personnel scolaire. »   Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur  

22 octobre 2019

Le projet de centre-ville à Mont-Saint-Hilaire est suspendu

Le projet de centre-ville à Mont-Saint-Hilaire est suspendu

– Dans un jugement rendu le vendredi 18 octobre dernier, la CourSupérieure ordonne à la Ville de Mont-Saint-Hilaire de suspendre l’application de certains règlementsmunicipaux adoptés en 2019. La mise en application de cette décision a comme principal impact la suspensiondes travaux en lien avec le projet de développement du centre-ville, dont notamment le projet d’Odacité sur larue Saint-Georges.Dans son jugement, L’Honorable Serge Gaudet accueille en partie la demande d’injonction interlocutoiredéposée par le Supermarché Saint-Hilaire inc. la compagnie au numéro 9196-0294 Québec inc., Boulangerie LePain dans les Voiles inc. ainsi que Aliments Naturels l’Eau Vive inc. et déclare la suspension des effets desrèglements suivants pendant l’instance, soit les règlements suivants : numéro 1230-2 (modifiant le Plan d’urbanisme durable (PUD) de la Ville afin notamment d’y intégrer leprogramme particulier d’urbanisme pour son centre-ville); numéro 1235-4-1 (modifiant le Règlement de zonage numéro 1235, afin d’assurer la concordance auPUD modifié par le Programme particulier d’urbanisme (PPU) Centre-ville) numéro 1238-1 (modifiant le Règlement numéro 1238 sur les projets particuliers de construction, demodification ou d’occupation d’un immeuble (PPCMOI), afin d’assurer la concordance du PUD modifiépar le PPU Centre-ville).Cette suspension signifie que les règlements qui étaient en vigueur avant l’adoption des règlements précités enlien avec le PPU Centre-ville continueront de s’appliquer pendant toute la durée de l’instance dont le procès estfixé en novembre 2020.Rappelons que c’est l’entreprise Odacité qui a pris contact avec les représentants de la Ville afin de proposerson projet consistant en la construction d’un édifice à vocation mixte sur la rue Saint-Georges. Celui-ci se voulaiten lien avec l’orientation du plan d’urbanisme durable (PUD), adopté en 2017, qui consiste à développer uncentre-ville fort dynamique et animé, propre à Mont-Saint-Hilaire. Par la suite, la Ville a tenu plusieursconsultations publiques dans le cadre de l’élaboration de son programme particulier d’urbanisme pour soncentre-ville. C’est à partir de ce moment que le projet a fait l’objet de contestations.À propos de la Ville de Mont-Saint-HilaireMont-Saint-Hilaire est une ville de près de 19 000 citoyens. Ville de nature, d’art et de patrimoine, elle est fièrede ses valeurs de développement durable, qu’elle manifeste notamment en protégeant et en préservant sesmilieux naturels. Mont-Saint-Hilaire est aussi un lieu incontournable de l’activité artistique et touristique de laVallée-du-Richelieu et possède un riche patrimoine historique et culturel.

10 octobre 2019

Le Bloc complète sa plateforme pour les aînés

Le Bloc complète sa plateforme pour les aînés

Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois, en compagnie de Stéphane Bergeron, candidat du parti dans Montarville, a dévoilé le reste des mesures de sa plateforme pour les aînés. « Les aînés ont travaillé dur toute leur vie pour bâtir le Québec dans lequel nous vivons. C’est en bonne partie grâce à eux si la majorité d’entre nous profitons de conditions de vie somme toute fort respectables et nous devons leur rendre la pareille. Nous avons déjà annoncé vouloir bonifier la pension de vieillesse, mais ce n’est pas suffisant. Nous dévoilons aujourd’hui tout un train de mesures pour aider les 65 ans et plus à profiter pleinement de leur retraite », a déclaré Yves-François Blanchet. En plus des mesures déjà annoncées, soit une hausse annuelle de 1 300 $ de la pension de la Sécurité de vieillesse et une hausse de 50 $ mensuellement du Supplément de revenu garanti (SRG), le Bloc propose notamment de :• Faire preuve de compassion et verser durant trois mois les prestations complètes d’un défunt à son conjoint ou sa conjointe ;• Rechercher et inscrire automatiquement toutes les personnes de plus de 65 ans ayant droit au SRG, mais qui ne le reçoivent pas ;• Accorder une période de grâce de trois mois de versement de SRG pour les personnes en retard dans leur déclaration de revenus ; • Faire des caisses de retraite des créanciers prioritaires en cas de faillite d’une entreprise ;• Augmenter les transferts en santé de 6 % par année ajuster le calcul de ces transferts pour tenir compte du vieillissement de la population ;• Baisser les prix des médicaments en cessant de les fixer en se comparant aux États-Unis, où ils sont les plus chers au monde ;• Offrir des crédits d’impôt pour l’aménagement de logements intergénérationnels ;• Instaurer un crédit d’impôt pour soins à domicile, comme c’est le cas au Québec ;• Mettre en place un crédit d’impôt pour la condition physique, les activités artistiques et les loisirs des 65 ans et plus ;• Faciliter le maintien en emploi des aînés qui le désirent par des incitatifs fiscaux. « C’est une plateforme qui offre aux aînés toute la sécurité, mais aussi la flexibilité, dont ils ont besoin pour profiter de leur retraite, ainsi que pour rester en santé chez eux le plus longtemps possible. Plutôt qu’engloutir l’argent des contribuables dans le pétrole sale de l’Ouest, le Bloc Québécois suggère d’investir dans une vraie richesse : nos pères, nos mères, nos grands-parents. On leur en doit une », a conclu M. Blanchet.

10 septembre 2019

Bonification importante du soutien financier octroyé aux organismes communautaires en Montérégie

Bonification importante du soutien financier octroyé aux organismes communautaires en Montérégie

Les organismes communautaires en santé et services sociaux de la région de la Montérégie bénéficieront d’une hausse historique du financement qui leur est accordé. La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, en a fait l’annonce aujourd’hui, accompagnée du ministre responsable de l’Administration gouvernementale, président du Conseil du trésor et ministre responsable de la région de la Montérégie, Christian Dubé.Ainsi, dès 2019-2020, le milieu communautaire de la région de la Montérégie se voit octroyer une aide financière récurrente supplémentaire de près de 4 M$, qui vient s’ajouter au montant de 66,6 M$ déjà alloué dans le cadre du Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC). Ce rehaussement permettra de répondre aux besoins prioritaires identifiés régionalement, en augmentant la capacité des organismes à faire face notamment aux demandes croissantes ou aux défis particuliers.Citations :« Le soutien aux personnes vulnérables de la communauté est un enjeu qui me touche particulièrement. Notre gouvernement est résolu à en faire davantage pour mieux soutenir les organismes communautaires qui sont engagés auprès de ces personnes. Le rehaussement important du financement du Programme de soutien aux organismes communautaires, du jamais vu, le démontre. Merci aux équipes dont le travail n’est rien de moins qu’exceptionnel. »Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux« L’annonce d’aujourd’hui vient réitérer notre reconnaissance et notre appréciation aux organismes qui œuvrent dans notre communauté. Notre gouvernement reconnait leur apport essentiel au maintien et à l’amélioration de la santé et du bien-être de la population. Nous sommes fiers d’appuyer concrètement leur mission et de les soutenir dans la poursuite de leurs efforts. »Christian Dubé, ministre responsable de l’Administration gouvernementale, président du Conseil du trésor et ministre responsable de la région de la Montérégie  

22 octobre 2019

Collecte des matières organiques aux deux semaines

Collecte des matières organiques aux deux semaines

– La Ville de Saint-Basile-le-Grand souhaite rappeler à sescitoyens que dès le jeudi 7 novembre, la collecte des matières organiques sera de retour aux deuxsemaines.Les matières acceptées peuvent être déposées directement dans le bac brun de 240 L ou préalablementdans un sac ou contenant fait de papier. Aucun sac de plastique, même identifié comme étantbiodégradable ou compostable, ne doit être utilisé pour cette collecte.Les bacs bruns doivent être placés en bordure de la propriété avant 7 h le jour de la collecte en respectantun dégagement d’un mètre avec tout autre élément en place (voiture, poteau, autre bac, etc.). En périodehivernale, pour ne pas nuire aux opérations de déneigement et à la circulation des automobilistes et despiétons, la Municipalité demande la collaboration des citoyens afin que les bacs demeurent accessiblespour les manœuvres des collectes automatisées sur leur propriété, en évitant de les placer sur lesinfrastructures publiques, dont les trottoirs. De plus, il est à noter que le bac roulant ne sera pas ramassés’il n’est pas dégagé de la neige.

10 octobre 2019

COLLECTE DE FEUILLES ET BRANCHES DE CONIFÈRES

COLLECTE DE FEUILLES ET BRANCHES DE CONIFÈRES

La Ville de Saint-Basile-le-Grand informe ses résidants que les collectes automnales de feuilles et branches de conifères sur le territoire auront lieu les mercredis du 23 octobre au 4 décembre. Consignes Les citoyens doivent déposer les matières dans des sacs en papier ou en plastique transparent en bordure de la propriété avant 7 h le jour de la collecte. Les feuilles et branches de conifères placées dans tout autre contenant ainsi que les résidus de jardinage, branches de feuillus et rognures de gazon ne seront pas ramassés. Les matières recueillies lors de ces collectes sont valorisées sous forme de compost, qui sera ensuite utilisé pour enrichir le sol des terres agricoles, selon les prescriptions du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. L’herbicyclage et le feuillicyclage : des techniques faciles, économiques et écologiques Dans le même esprit, la Municipalité encourage la population à pratiquer l'herbicyclage et le feuillicyclage en laissant les rognures de gazon ainsi que les feuilles mortes déchiquetées par la tondeuse au sol. Ces pratiques augmentent la résistance de la pelouse à la sècheresse et aux maladies et réduisent les besoins en arrosage. Pour en savoir plus sur les collectes et dépôts des matières résiduelles, consulter le villesblg.ca/tri. Information : Services techniques450 461-8000, poste 8300

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tous droits reservés © 2014 La télévision de la Vallée-du-Richelieu
Propulsé par 7Dfx