Affaires publiques

23 avril 2019

La mairesse de Sainte-Julie dénonce les attentats au Sri Lanka

La mairesse de Sainte-Julie dénonce les attentats au Sri Lanka

La mairesse de Sainte-Julie dénonce les attentats au Sri LankaSainte-Julie, le 22 avril 2019 – Bouleversée par la vague d’attaques qui a frappé le Sri Lanka dimanche, la mairesse de Sainte-Julie, Mme Suzanne Roy, condamne ces actes horribles et exprime toute la solidarité de la communauté julievilloise envers le peuple sri-lankais.« Il ne faut pas accepter ou banaliser ces actes odieux. Nous devons continuer de les dénoncer où qu’ils se produisent dans le monde. S’y habituer ou s’en détacher, c’est normaliser l’horreur. Nos réflexes d’indignation et de compassion doivent continuer de nous habiter pour préserver les valeurs humaines et la liberté qui nous sont si chères », affirme Mme Suzanne Roy.Pour manifester son soutien et sa solidarité, la Ville de Sainte-Julie mettra ses drapeaux en berne à compter de mardi matin jusqu’à nouvel ordre. « Au nom de la communauté julievilloise, nous offrons nos plus sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes, au peuple srilankais et à toutes les personnes touchées par ce drame », conclut la mairesse de Sainte-Julie.

18 avril 2019

Dépôt d’un projet de loi sur le rapport d’impôt unique: ce que le Québec veut, le Bloc agit pour l’obtenir !

Dépôt d’un projet de loi sur le rapport d’impôt unique: ce que le Québec veut, le Bloc agit pour l’obtenir !

Dépôt d’un projet de loi sur le rapport d’impôt unique: ce que le Québec veut, le Bloc agit pour l’obtenir !  Varennes, mercredi le 17 avril 2019 –Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois, Xavier Barsalou-Duval, porte-parole du parti en matière de revenu et Louis Plamondon, député de Bécancour—Nicolet—Saurel,ont annoncé le dépôt d’un projet de loi réclamant un rapport d’impôt unique administré par le gouvernement du Québec. « Les Québécoises et les Québécois en ont assez d’être les seuls à produire deux déclarations de revenus. L’Assemblée nationale du Québec a réclamé à l’unanimité un rapport d’impôt unique administré par Québec. Notre projet de loi fait sauter le verrou législatif canadien qui empêche sa mise en place. Le gouvernement Trudeau doit revenir sur son opposition à la volonté clairement exprimée du Québec. Les conservateurs, quant à eux, tiennent de beaux discours, mais n’ont strictement rien fait pendant leurs dix années au pouvoir. Ce que le Québec veut, le Bloc agit pour l’obtenir », a déclaré M. Blanchet. Le projet de loi C-442, déposé par M. Plamondon, a trois effets. D’abord, il permet au fédéral de s’entendre avec une province pour qu’elle perçoive elle-même les impôts fédéraux sur le revenu. C —442 oblige également le gouvernement canadien à entreprendre des négociations avec le gouvernement du Québec dans les 90 jours suivant son adoption. C—442 exige finalement qu’Ottawa renégocie ses conventions fiscales et ses accords d’échange de renseignements fiscaux afin que les pays étrangers puissent collaborer directement avec Québec. « Québec perçoit déjà la TPS pour Ottawa. Nous serions tout à fait capables de percevoir l’ensemble des taxes et impôts chez nous. Par ailleurs, en ayant directement accès aux renseignements fiscaux des pays étrangers, le Québec aurait tous les éléments en main pour mener la lutte aux paradis fiscaux, pour laquelle Ottawa n’a aucune crédibilité. Ce gain d’expertise majeur pour Revenu Québec permettrait une meilleure justice fiscale pour les contribuables québécois », a expliqué Louis Plamondon. « La meilleure façon d’éviter des dédoublements de coûts, c’est de se passer du fédéral par l’indépendance du Québec. Mais le rapport d’impôt unique est une bonne première étape. Seulement en travail qui s’exécute en double, les contribuables pourraient économiser 287 millions $, selon l’Institut de recherche sur l’autodétermination des peuples et les indépendances nationales (IRAI) et ses chercheurs Alain Therrien, Nicolas Marceau et Daniel Turp. Les particuliers paieraient 39 millions $ en moins en frais de comptabilité et les entreprises épargneraient 99 millions $. Tout le monde gagne à respecter la volonté du Québec », a conclu Xavier Barsalou-Duval. Pour consulter le rapport de l’IRAI :https://irai.quebec/publications/le-rapport-dimpot-unique-au-quebec/

17 avril 2019

Rues Saint-Georges et du Centre-Civique« Nous sommes à réaliser le centre-ville d’ambiance défini par les citoyennes et citoyens de Mont-Saint-Hilaire »- Le maire Yves Corriveau(MONT-SAINT-HILAIRE)

Rues Saint-Georges et du Centre-Civique« Nous sommes à réaliser le centre-ville d’ambiance défini par les citoyennes et citoyens de Mont-Saint-Hilaire »- Le maire Yves Corriveau(MONT-SAINT-HILAIRE)

Rues Saint-Georges et du Centre-Civique« Nous sommes à réaliser le centre-ville d’ambiance défini par les citoyennes et citoyens de Mont-Saint-Hilaire »- Le maire Yves Corriveau(MONT-SAINT-HILAIRE) Le développement harmonieux de notre centre-ville est le résultat d’un travail soigneusement préparé et élaboré avec, par et pour la population afin d’y bâtir un milieu de vie de qualité, à l’échelle humaine et porteur d’avenir. C’est dans cet esprit que le Plan d’urbanisme durable (PUD) et le Programme particulier d’urbanisme (PPU) du centre-ville ont été élaborés depuis 2015, bonifiés à travers de nombreuses consultations (citoyennes et citoyens, organismes et gens de commerce), ateliers de travail, soirées de rencontres, d’audiences publiques, de forums d’échanges et de sondages auprès de la population.« Ce travail méticuleux et consciencieux a permis d’élaborer la vision d’un plan de développement harmonieux de notre territoire afin de satisfaire les besoins de notre population. Il reflète la vision des citoyennes et citoyens. Ce consensus populaire a créé l’acceptabilité sociale qui permet de réaliser ce changement porteur d’avenir pour Mont-Saint-Hilaire parce qu’il respecte ce que nous sommes et ce que nous voulons », explique le maire Yves Corriveau. Cette vision citoyenne est le fruit de près de quatre années de travail. Les paramètres du centre-ville ont été définis pour qu’il soit accessible, à l’échelle humaine, inspiré de la vie de quartier, offrant des services de qualité, nombreux, diversifiés, de proximité, axé vers les piétons, le transport actif et les déplacements sécuritaires.« Nous sommes maintenant en voie de concrétiser cette vision citoyenne. Il s’agit d’un travail à la fois stimulant et rigoureux dont les résultats seront au bénéfice de toutes et tous », mentionne avec fierté le maire Corriveau.La réalisation d’un projet structurant sur les rues Saint-Georges et du Centre-Civique permettra d’établir les bases de la vision citoyenne pour le renouveau du centre-ville à l’échelle humaine.… www.villemsh.caDepuis plusieurs mois, des tractations publiques sont menées par certains groupes sur les médias sociaux pour tenter de bloquer cette transformation de la rue Saint-Georges, en rue commerciale, au centre-ville.Une mise en demeure du propriétaire d’un supermarché d’un autre secteur du centre-ville a aussi été reçue à l’hôtel de ville vendredi et aussitôt rendue publique sur les médias sociaux. Si jamais cette démarche est soumise à la Cour, la Ville entend protéger la vision citoyenne développée par consensus social et à la suite de l’imposante participation populaire qui l’a créé, et continuera à le faire.Dans cette éventualité, l’administration municipale laissera, tel qu’il se doit et par respect pour le processus judiciaire, le Tribunal en disposer pour ensuite la commenter.

15 avril 2019

Collectes de résidus verts

Collectes de résidus verts

Une collecte de résidus verts aura lieu le jeudi 25 avril CARIGNAN, le lundi 15 avril 2019 –  La Ville de Carignan invite les citoyens à réduire leur empreinte sur l’environnement en participant aux collectes de résidus verts de l’année, organisées les jeudis 25 avril, 9 mai et 23 mai. Les résidus verts sont les résidus organiques qui proviennent des jardins, des cours ou des potagers. Au printemps, nous parlons entre autres de résidus organiques de nettoyage et d’ouverture des jardins, ainsi que des résidus de préparation des semis, de plantation, de déchaumage et de désherbage des terrains. Un coup de pouce à l’environnement Ces résidus verts font l’objet de collectes spéciales, car lorsqu’ils sont déposés dans les ordures ménagères, leur décomposition dans les sites d'enfouissement produit des gaz à effet de serre, nocifs pour la santé et responsables des changements climatiques. Grâce à ces collectes spéciales, les résidus verts sont transportés vers un site de compostage localisé. Contenants idéaux Les contenants recommandés par la Ville pour les collectes de résidus verts sont (dans l'ordre) : les sacs spécialement fabriqués à cet usage et que l'on trouve dans plusieurs commerces; les contenants rigides réutilisables munis de poignées et avec couvercle étanche, d'un volume similaire aux poubelles utilisées pour les ordures ménagères et d’un poids maximal de 25 kg/55 lbs; les boîtes de carton, bien qu’elles s'endommagent facilement sous la pluie; et finalement, les sacs de plastique biodégradable transparents ou orange. Prochaines collectes de résidus verts : 25 avril, 9 mai et 23 mai Tous les détails à villedecarignan.org 

23 avril 2019

OFFRE DE COPEAUX DE BOIS PAR LA MUNICIPALITÉ

OFFRE DE COPEAUX DE BOIS PAR LA MUNICIPALITÉ

OFFRE DE COPEAUX DE BOIS PAR LA MUNICIPALITÉ Saint-Basile-le-Grand, le 23 avril 2019 – À partir du mercredi 1er mai, la Ville de Saint-Basile-le-Grand invite ses résidants à se procurer du paillis (copeaux de bois) dans le stationnement de l’aréna Jean-Rougeau (10, rue Bella-Vista). Les citoyens intéressés doivent apporter leurs contenants ou faire l’usage d’une remorque. La quantité offerte est limitée; le principe de l’ordre d’arrivée s’applique. Le paillis permet d’embellir l’aménagement extérieur des résidences tout en réduisant de moitié les besoins en arrosage des plantes extérieures. De plus, il protège le terreau contre l’assèchement dû au soleil en conservant l’humidité du sol. La Municipalité adhère au principe de la gestion responsable des matières résiduelles générées par ses activités et elle pose, depuis quelques années, quelques gestes positifs selon le principe des 3RV E dont le déchiquetage des branches de différentes essences d’arbre obtenues à partir du travail en horticulture sur les propriétés municipales, des dépôts effectués par la population d’arbres de Noël dépouillés et de branches lors des rebuts encombrants et récupérables pour en faire des copeaux de bois utiles pour son personnel responsable de la réalisation des aménagements paysagers sur le territoire ainsi qu’aux citoyens. Information :            Services techniques (génie et travaux publics)              450 461-8000, poste 8300              voirie@villesblg.ca

15 avril 2019

Des services gouvernementaux sous un même toit

Des services gouvernementaux sous un même toit

Saint-Hyacinthe, le 15 avril 2019. – Le Centre local d’emploi de Saint-Hyacinthe, situé au 3100, boulevard Laframboise, à Saint-Hyacinthe, est désormais un bureau de Services Québec, proposant une gamme élargie de services aux citoyens et aux entreprises de la région. Sous un même toit, la population a maintenant accès, notamment, à des renseignements sur tous les programmes et services gouvernementaux, à un accompagnement dans ses démarches administratives, à des services de solidarité sociale, d'aide à l'emploi, d'aide aux entreprises et  d'assermentation  ainsi  qu’aux  services  liés  au  Registre  foncier du Québec. Ce nouveau  bureau offre aux citoyens et aux entreprises un  accueil personnalisé. Concrètement, le personnel les accueille, leur propose un accompagnement dans leurs recherches et leurs démarches, entre autres celles qui peuvent être effectuées dans Internet, et répond à leurs questions concernant les programmes et services gouvernementaux. Cette  approche  place  au  premier  plan  la  qualité  du  service  à la clientèle. Faits saillants La volonté du gouvernement du Québec est de favoriser, grâce à Services Québec, la mise en place de partenariats entre un maximum de ministères et d'organismes gouvernementaux responsables de la prestation de services aux citoyens ou aux entreprises. Ces partenariats permettront de faciliter et de simplifier l’accès aux services. Ce bureau comprend une salle libre-service où la clientèle peut utiliser des équipements (ordinateur, imprimante, téléphone) et, notamment, accéder à des services en ligne. Il s’agit du deuxième bureau de Services Québec dans la région de la Montérégie. En effet, le bureau de Granby est ouvert depuis mars 2017.

09 avril 2019

Rôle d’évaluation foncière 2019, 2020 et 2021 Date limite pour une demande de révision

Rôle d’évaluation foncière 2019, 2020 et 2021 Date limite pour une demande de révision

Rôle d’évaluation foncière 2019, 2020 et 2021 Date limite pour une demande de révision   Saint-Basile-le-Grand, le 8 avril 2019 – Le rôle d’évaluation pour les exercices financiers 2019, 2020 et 2021 a été déposé en octobre dernier à la Ville de Saint-Basile-le-Grand par la firme Évimbec ltée et est entré en vigueur le 1er janvier 2019. Demandes de révision Tel que stipulé à la Loi sur la fiscalité municipale, une personne qui a un intérêt à contester l'exactitude, la présence ou l'absence d'une inscription au rôle relative à un bien dont elle-même ou une autre personne est propriétaire peut déposer auprès de la Ville une demande de révision, et ce, jusqu’au 30 avril 2019 (inclusivement). Le formulaire à remplir, issu du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT), est disponible au Service des finances ou sur le site Web sous l’onglet « Vie citoyenne / Finances / Évaluation foncière et taxation ». Des frais s’appliquent en conformité avec le règlement annuel décrétant la tarification pour le financement des biens et services. En conformité avec l’article 138.3 de la Loi, l’évaluateur saisi d’une demande de révision doit vérifier le bien-fondé de la contestation. Il doit, au plus tard le 1er septembre, faire une proposition écrite au demandeur pour la modification au rôle ou l’informer par écrit, avec les motifs de sa décision, qu’il n’a aucune modification à proposer. Cette échéance peut être reportée par la Municipalité responsable de l’évaluation, avant le 15 aout de l’année qui suit l’entrée en vigueur du rôle. Rappelons que le rôle d’évaluation constitue la base pour l'imposition des taxes municipales et scolaires. Le rôle peut être consulté en personne au Service des finances dès maintenant ou par le biais du service en ligne du site Web municipal. Information :    Service des finances450 461-8000, poste 8200finances@villesblg.ca

02 avril 2019

Une jeune grandbasiloise participera à la Grande finale internationale de La Dictée P.G.L.

Une jeune grandbasiloise participera à la Grande finale internationale de La Dictée P.G.L.

Une jeune grandbasiloise participera à la Grande finale internationale de La Dictée P.G.L. Saint-Basile-le-Grand, le 29 mars 2019  – Le conseil municipal a appris avec grande fierté qu’une jeune Grandbasiloise, Océane Sarrazin, fait partie des gagnants de la finale régionale de la Montérégie qui participeront à la Grande Finale Internationale de La Dictée P.G.L. le 19 mai prochain, à Montréal. Cette élève de 6e année de l’école de la Mosaïque fait partie d’une dizaine de finalistes qui se sont démarqués parmi plus de 260 jeunes de 5e ou 6e année qui ont pris part à des finales régionales organisées partout au Canada et aux États-Unis dans le cadre de La Dictée P.G.L. « Toutes nos félicitations à Océane pour cette belle réussite! Je suis moi-même un amoureux de la langue française et je suis toujours impressionné de voir une jeune personne s’adonner avec autant d’intérêt à parfaire ses connaissances en français » s’est exprimé le maire Yves Lessard. Émile Henri, conseiller municipal responsable des dossiers liés à la famille, aux ainés et aux enfants, a également manifesté sa fierté en ajoutant : « Je suis très content pour Océane et sa victoire comme finaliste est un bel exemple de persévérance pour tous les écoliers! Je me joins à l’ensemble de la population grandbasiloise pour lui souhaiter la meilleure des chances lors de la Grand Finale! » À propos de La Dictée P.G.L. La Dictée P.G.L. est un projet éducatif majeur mis en place en 1991 au Canada et dans le monde par la Fondation Paul Gérin-Lajoie. Ce projet cherche à sensibiliser les jeunes de manière ludique aux enjeux du monde qui les entoure et à améliorer l’usage et la maitrise de la langue française. Le thème: « Des mots et des gestes pour l’avenir » vise à conscientiser les jeunes au développement durable afin de les amener à s’impliquer activement dans leur milieu en proposant des pistes de solution. Dans le cadre de La Dictée P.G.L., une Cueillette du partage est organisée où les enfants sont invités à solliciter des dons d’encouragement auprès de leur famille pour leur dictée. Chaque école participante peut garder jusqu’à la moitié des sommes ainsi recueillies pour ses propres projets scolaires. Le reste du montant amassé contribue grandement à réaliser les programmes de la Fondation Paul Gérin-Lajoie. Information : Service des communications et des relations avec les citoyens 450 461-8000, poste 8100 communications@villesblg.ca

08 janvier 2019

Ensemble contre TELUS : Une pétition de plus de 2 000 signatures remise au député de Beloeil-Chambly

Ensemble contre TELUS : Une pétition de plus de 2 000 signatures remise au député de Beloeil-Chambly

C’est aujourd’hui que le maire de la Ville d’Otterburn Park, M. Denis Parent, remettait la pétition initiée par le comité d’opposition citoyenne « Ensemble contre TELUS », demandant à Telus de retirer son projet de construction de tour à Otterburn Park, au député de Beloeil-Chambly, M. Matthew Dubé. Signée par plus de 2 000 personnes, cette pétition s’oppose à la construction d’une tour de télécommunication de 40 m de hauteur sur un boisé protégé aux abords des Bosquets Albert-Hudon, autorisée par le ministre fédéral de l’Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE). « Il faut rappeler que même si la Ville d’Otterburn Park a entrepris plusieurs démarches juridiques, l’appui des résidents est essentiel afin de préserver la dernière parcelle de forêt centenaire de la ville et un écosystème forestier exceptionnel, selon le ministère provincial des Forêts, de la Faune et des Parcs », a souligné M. Parent.  Dubé a ajouté : « Le gouvernement fédéral doit écouter la voix des citoyens. Cette pétition s’ajoute à plusieurs gestes citoyens déjà entrepris et démontre que le projet n’a pas l’acceptabilité sociale. Le Ministre a la responsabilité de revoir le dossier ». Rappelons que, compte tenu des procédures intentées par la Ville, TELUS n’entreprendra pas les travaux de construction de la tour au moins jusqu’en juin 2019. Pour plus d’information, les citoyens sont invités à suivre la page Facebook « Ensemble contre Telus » ou à écrire à ensemblecontretelus@gmail.com. Il est aussi toujours possible de signer la pétition en ligne au http://bit.ly/petitioncontretelus. 

23 avril 2019

Inondations printanières : la Ville de Sainte-Julie relaie l’appel à la générosité de la Croix-Rouge

Inondations printanières : la Ville de Sainte-Julie relaie l’appel à la générosité de la Croix-Rouge

Inondations printanières : la Ville de Sainte-Julie relaie l’appel à la générosité de la Croix-RougeSainte-Julie, le 22 avril 2019 – Devant l’ampleur des inondations printanières ayant forcé l’évacuation de plus d’un millier de personnes en Beauce, en Outaouais, en Estrie, dans le Centre-du-Québec et à Rigaud principalement, la Ville de Sainte-Julie relaie l’appel à la générosité lancé par la Croix-Rouge afin de soutenir les sinistrés.La Croix-Rouge recueille les dons par téléphone (1 800 418-1111) ou par le biais de son site Internet au www.croixrouge.ca. « Dans des moments tels que ceux-ci, la solidarité est importante. Chaque petit geste compte », souligne la mairesse de Sainte-Julie, Mme Suzanne Roy.« J’ai également une pensée toute particulière pour mes consoeurs et confrères du milieu municipal qui opèrent les mesures d’urgence dans leur communauté. C’est malheureusement une autre démonstration du fait que les changements climatiques représentent une menace bien réelle pour nos collectivités et qu’il est plus que temps de passer du discours aux actes pour contrer ce phénomène qui nous atteint jusque dans nos foyers », ajoute la mairesse.

17 avril 2019

LA VILLE DE SAINT-BASILE-LE-GRAND APPUIE LA SEMAINE NATIONALE DU DON D’ORGANES ET DE TISSUS

LA VILLE DE SAINT-BASILE-LE-GRAND APPUIE LA SEMAINE NATIONALE DU DON D’ORGANES ET DE TISSUS

LA VILLE DE SAINT-BASILE-LE-GRAND APPUIE LA SEMAINE NATIONALE DU DON D’ORGANES ET DE TISSUS Saint-Basile-le-Grand, le 16 avril 2019 – Afin de marquer son appui à Transplant Québec, le conseil municipal a proclamé, encore cette année, la Semaine nationale du don d’organes et de tissus à la séance ordinaire du 1er avril. De plus, la Municipalité hissera le drapeau du ruban vert, symbole officiel de cette campagne de sensibilisation, au mât de la mairie du 16 au 28 avril.Par ces gestes de solidarité, le conseil se joint à l’ensemble des villes et municipalités prenant part à ce mouvement et invite les Grandbasiloises et Grandbasilois à prendre conscience de l’importance du don d’organes et de tissus. Cette action peut sauver jusqu'à 8 vies et améliorer la qualité de vie de 15 autres personnes. Il est facile de donner son consentement, soit en :• signant le formulaire de la Régie de l’assurance maladie du Québec disponible au www.ramq.gouv.qc.ca;• signant l’autocollant à apposer au verso de leur carte d’assurance maladie;• faisant inscrire leur consentement au Registre des consentements au don d’organes et de tissus de la Chambre des notaires du Québec.Saviez-vous qu’au Québec, en date du 31 décembre 2018, 164 personnes ont fait un don d’organe, 451 personnes ont été transplantées, mais 805 personnes sont toujours en attente et gardent espoir?Pour en connaitre davantage sur le don d’organe, les citoyens peuvent visiter le www.signezdon.gouv.qc.ca.Information : Service des communications et des relations avec les citoyens 450 461-8000, poste 8100 communications@villesblg.ca

15 avril 2019

Marie Sylvestre agente de développement culturel numérique

Marie Sylvestre agente de développement culturel numérique

Culture Montérégie accueille madame Marie Sylvestre à titre d’agente de développement culturel numérique. « Sa grande expérience sera un atout majeur pour l’équipe de Culture Montérégie, et surtout pour les artistes et organismes culturels de la Montérégie. Elle contribuera à une meilleure connaissance des outils numériques par le milieu et élaborera des stratégies pour accélérer le virage numérique des organismes culturels », se réjouit Nancy Bélanger, directrice générale. Forte d’un parcours de gestionnaire culturelle depuis plus de 20 ans, Marie Sylvestre a notamment participé au développement de projets avec le Quartier de l’innovation, Art Souterrain, les Productions Feux Sacrés (art autochtone), les éditions Planète rebelle et Économonde à Sorel-Tracy. Elle a donné également des formations dans le réseau des conseils régionaux de la culture. Elle aura pour mandat de favoriser la concertation entre les acteurs de la culture, de l’univers numérique et des communications en Montérégie. Elle collaborera au développement d’initiatives structurantes et d’événements fédérateurs du milieu culturel. Elle fera également partie du réseau national d’agents de développement culturel numérique (ADN) créé par le ministère de la Culture et des Communications dans le cadre du Plan culturel numérique du Québec. Marie Sylvestre est entrée en fonction le 8 avril dernier. Vous pouvez la joindre à msylvestre@culturemonteregie.qc.ca. Culture Montérégie Fondé en 1977, Culture Montérégie a pour mission de regrouper et de mobiliser, dans un esprit de concertation, l’ensemble des personnes, physiques ou morales, établies en Montérégie qui exercent une activité professionnelle dans les domaines de la culture et des communications. L’organisme les représente et leur offre des services. Il fait la promotion de la culture et des communications et participe au développement culturel de la Montérégie.

28 mars 2019

Rien ne sert de courir, mieux vaut garder ses pneus d’hiver et attendre la date réaliste de CAA-Québec pour se chausser en été!  

Rien ne sert de courir, mieux vaut garder ses pneus d’hiver et attendre la date réaliste de CAA-Québec pour se chausser en été!  

Rien ne sert de courir, mieux vaut garder ses pneus d’hiver… …et attendre la date réaliste de CAA-Québec pour se chausser en été!   Québec, le 28 mars 2019 ― Vous avez tendance à tout remettre à plus tard? Vous êtes un indomptable procrastinateur? Bravo! Parce qu’en matière de pneus d’été, vous avez raison. Pourquoi remettre à demain ce qu’on pourrait faire aujourd’hui, légalement depuis le 16 mars? Simplement parce qu’il est beaucoup plus sécuritaire d’attendre la date réaliste de CAA-Québec avant de changer ses pneus d’hiver pour ceux d'été. On a vérifié auprès de MétéoMédia et il s’avère que l’installation précoce des pneus d’été n’a aucun effet sur l’arrivée précoce de la belle saison, même lorsque combinée aux meilleures techniques de pensée positive. La rumeur veut que dame Nature trouve ça plutôt comique, considérant sa tendance à nous envoyer une cinquantaine de centimètres par la tête en mars et avril et à garder le mercure au-dessous de zéro la nuit, au moins jusqu’à la mi-avril, explique le météorologue André Monette. Il ajoute que la métropole reçoit une bonne bordée passé la mi-avril une année sur 18, alors qu’à Gaspé, c’est une année sur trois! Ce n’est pas pour rien que la date réaliste, développée par CAA-Québec et MétéoMédia, varie autant. Elle va du 5 avril à mi-mai!   Des dates réalistes pour toutes les régions Cette année, CAA-Québec dévoile les dates réalistes pour l’ensemble des 17 régions du Québec avec un intervalle de 10 jours, pour tenir compte des variations à l’intérieur de chaque région, mais aussi du seuil de tolérance au risque. La première date représente un faible risque de faire face à des conditions hivernales, alors que le risque passe à très faible pour la dernière.  «On ne s'attend pas à des températures particulièrement froides au cours des prochaines semaines, indique M. Monette. On prévoit un mois d'avril typique, avec des températures en montagnes russes. Les dates réalistes devraient donc être un bon indicateur cette saison». Dates réalistes de CAA-Québec par région pour l’installation des pneus d’été 5 au 15 avril Montréal, Laval, Montérégie, Estrie, Outaouais 10 au 20 avril Lanaudière, Centre-du-Québec, Laurentides, Mauricie 15 au 25 avril Capitale-Nationale*, Chaudière-Appalaches, Bas-Saint-Laurent, Saguenay–Lac-Saint-Jean, Abitibi-Témiscamingue 20 au 30 avril Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine*  25 avril au 5 mai Côte-Nord*  Après le 15 mai Nord-du-Québec * Présence de régions montagneuses (Réserve faunique des Laurentides, Charlevoix, Chic-Chocs, etc.) où le gel et la neige se prolongent et où les pneus d’hiver sont requis plus longtemps.  C’est une date réaliste, pas une date parfaite Il faut cependant nuancer. On sait que la date légale du 16 mars pour le changement des pneus n’est pas idéale du point de vue de la sécurité routière. On sait aussi que la date réaliste n’est pas parfaite. «C’est une moyenne basée sur les données météo des dernières années, mais on ne sait jamais ce que le temps nous réserve. La preuve, c’est que l’hiver a commencé un mois d’avance! La date réaliste, ça aide à s’orienter, mais il faut aussi faire preuve de jugement. Si on roule souvent la nuit ou en région montagneuse, on a tout intérêt à retarder son changement de pneus», précise le vice-président des services automobiles de CAA-Québec, Pierre-Serge Labbé. Des nids-de-poule à profusion Au printemps, l’ouvrage ne manque pas dans les garages, et c’est particulièrement vrai cette année en raison de l’abondance de nids-de-poule. «Y’a plusieurs endroits où il y a eu des crevaisons à répétition, et où on a dû intervenir pour des remorquages ou pour poser des pneus de secours», témoigne le directeur du service d’assistance routière de CAA-Québec, François Pelchat. Ce qui presse, c’est de prendre rendez-vous! «Il y des nids-de-poule c’est effrayant, et les gens veulent remettre la voiture en ordre avant l’été et les vacances», raconte Richard Jalbert, propriétaire de Pneus Express de l’Estrie Icipneu, à Sherbrooke. «Et là, tout le monde va vouloir faire changer ses pneus, tout le monde en même temps, ça allume comme une switch sur le mur! Bref, ça ne presse pas de changer ses pneus, mais ça presse de prendre rendez le plus tôt possible.» En cas de doute, il n’y a pas de gêne à garder ses pneus d’hiver jusqu’à la fin d’avril ou même au début de mai. Les pneus d’hiver n’aiment pas trop avoir chaud, mais peuvent très bien tolérer les premières douceurs printanières, donc n’ayez crainte, vous ne les userez pas outre mesure.   À propos de CAA-Québec CAA-Québec, organisme à but non lucratif, assiste chacun de ses membres en offrant des avantages, des produits et des services dans les domaines de la mobilité, du voyage, de l’assurance et de l’habitation.

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tous droits reservés © 2014 La télévision de la Vallée-du-Richelieu
Propulsé par 7Dfx