logo tvr9 blanc

Facebook
Retrouvez-nous sur Facebook
Le Régional
Votre bulletin d’informations de la Vallée-du-Richelieu
Dans la Vallée
Un magazine qui traite de la vie culturelle et communautaire de la Vallée du Richelieu
Vallée des Arts
La Vallée des Arts vous fera découvrir des artistes en arts visuels
Rencontres
Une émission à l’image des gens de la Vallée du Richelieu.
Bébé Boom
Bébé Boom propose des solutions concrètes aux besoins des parents et des enfants de tout les âges.
Nouveaux Visages
TVR9 trace pour vous les portraits des nouveaux artistes ou de groupes d’artistes de la relève
Paroles d'auteurs
France Bergeron nous présente des auteurs de notre belle région

ÉDUCATION : CHRISTIAN PICARD PROPOSE LA CRÉATION D’UN CAMPUS COLLÉGIAL DANS CHAMBLY

ÉDUCATION : CHRISTIAN PICARD PROPOSE LA CRÉATION  D’UN CAMPUS COLLÉGIAL DANS CHAMBLY

Le candidat du Parti Québécois de la circonscription de Chambly, Christian Picard, a profité de son assemblée publique sur l’éducation et la famille, en compagnie de Véronique Hivon et Martine Desjardins, pour ajouter un engagement important à sa campagne électorale :la création d’un campus collégial dans la circonscription de Chambly, qui offrirait notamment deux spécialités très importantes pour la région et pour lesquelles il y a une forte demande au Québec, soient les techniques de production en microbrasserie et les techniques environnementales.

« En évaluant les services offerts aux jeunes de la circonscription et de ses cinq municipalités, j’ai constaté qu’il y avait un trou.Non seulement, notre région n’a pas sa part d’institutions gouvernementales mais, en plus, les services dans certains domaines sont carrément absents. Seulement pour le collégial, entre Saint-Jean-sur-Richelieu, Saint-Hyacinthe et Longueuil, c’est le désert », a déclaré Christian Picard.

Chambly : capitale de la microbrasserie
Le candidat du Parti Québécois dans Chambly souligne que les brasseries artisanales, réparties sur tout le territoire du Québec, jouent un rôle indéniable dans la vivacité économique des régions où elles sont implantées.

« À elle seule, l'industrie québécoise de la microbrasserie représente plus du tiers de l'industrie brassicole canadienne, expédiant chaque année pour 800 millions $ de produits fabriqués au Québec vers les autres provinces. Après Montréal, la Montérégie est la région qui compte le plus d’entreprises brassicoles. Le nombre de ces brasseries a doublé au cours des 5 dernières années », explique-t-il.

Christian Picard tient toutefois à faire remarquer que « notre région se démarque comme étant une pionnière dans ce domaine. Nous n’avons qu’à penser à Unibroue dans les années 90, le festival bières et saveurs et le Bedondaine & Bedons Ronds (Brasseur artisan - Musée de la bière). Plus récemment avec le Délires et Délices et La Croisée des Chemins. Avec ce programme, notre région deviendrait en quelque sorte la capitale de la microbrasserie au Québec ».
À noter que ce programme n’est offert qu’à un seul autre endroit au Québec, soit au Cégep de Jonquière, bien que ce secteur d’activité soit en forte croissance. Le secteur brassicole au Québec représente en effet :
• Plus de 1 milliard de dollars en retombées économiques annuelles
• 0,4 % du PIB de la province
• 14 % du PIB de la transformation alimentaire
• Plus de 39 000 emplois directs et indirects
• Salaire moyen des emplois directs : 75 450 $/an
Le propriétaire du restaurant de bières de microbrasseries québécoises La Croisée des Chemins, Louis Monty-Tremblay, salue l’initiative « Comme acteur important de la scène brassicole locale, il est certain que d’avoir une formation collégiale dans ce domaine viendrait soutenir les brasseurs de la Montérégie et du Québec. Avoir accès à du personnel avec une formation de qualité permettra d’être à l’avant-garde des nouvelles technologies, c’est très important pour les nouvelles brasseries. »

Les techniques environnementales
Comme Directeur de cabinet du ministre de l’environnement, Christian Picard a constaté à quel point les techniciens en environnement sont en demande et jouent un rôle primordial. « Le Richelieu est au cœur de la circonscription et sa protection est une préoccupation constante des citoyens. Il m’apparait donc tout à fait naturel de prévoir ce type de programme dans notre futur campus régional. Nous pourrions facilement penser aux programmes Assainissement de l’eau, Environnement, Hygiène et sécurité au travail, Bioécologie, Traitement des eaux et Technologie de l’eau », a-t-il affirmé.

« Ça sera l’occasion de relier la circonscription Chambly et le Métro Longueuil par le Corridor express puisque des étudiants de l’ensemble du Grand Montréal voudront profiter de ces formations spécialisées. Mon plan pour la mobilité de la circonscription devient essentiel dans ce contexte. »précise le candidat péquiste.

À l’important dossier de la mobilité, Christian Picard ajoute celui du campus collégial parmi ses principaux engagements. « Chambly et la Vallée du Richelieu ont connu un essor économique et démographique incomparable au cours des dernières années. Il est clair que l’offre collégiale dans la région devrait être grandement améliorée.C’est pourquoi, je prends aujourd’hui l’engagement, comme député, de mettre mes énergies et mes efforts afin de soutenir la création d’un Campus collégial dans la circonscription de Chambly », a conclu Christian Picard.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.