logo tvr9 blanc

Facebook
Retrouvez-nous sur Facebook
Le Régional
Votre bulletin d’informations de la Vallée-du-Richelieu
Dans la Vallée
Un magazine qui traite de la vie culturelle et communautaire de la Vallée du Richelieu
Vallée des Arts
La Vallée des Arts vous fera découvrir des artistes en arts visuels
Nouveaux visages
Artistes ou de groupes d’artistes de la relève
Nos artisans se racontent
TVR9 trace pour vous les portraits des nouveaux artistes ou de groupes d’artisans de la région
Paroles d'auteurs
France Bergeron nous présente des auteurs de notre belle région

Affaires publiques

Règlementation assouplie pour le stationnement hivernal à Mont-Saint-Hilaire Une ligne téléphonique dédiée sera mise en place

Règlementation assouplie pour le stationnement hivernal à Mont-Saint-Hilaire  Une ligne téléphonique dédiée sera mise en place

(Mont-Saint-Hilaire) 15 novembre 2018 – La Ville de Mont-Saint-Hilaire a annoncé un assouplissement de la règlementation sur son territoire afin que les citoyens puissent se stationner sur rue la nuit en hiver, sauf lors d’opérations de déneigement, au cours de la période du 1er décembre 2018 au 31 mars 2019. Une ligne Info-Stationnement hivernal entrera en fonction à partir du 1er décembre.

Stationnement de nuit dès le 1er décembre : Beloeil lance sa ligne info-déneigement

Stationnement de nuit dès le 1er décembre : Beloeil lance sa ligne info-déneigement

Belœil, le 27 novembre 2018 — Lors de la séance du conseil du 26 novembre, la Ville de Beloeil a adopté officiellement son nouveau règlement sur le stationnement de nuit, qui stipule qu’il est interdit en tout temps de stationner dans la rue entre 2 h et 7 h, à moins d’une levée d’interdiction.
Comme la plupart des municipalités de la région, la Ville a mis en place pour communiquer les levées d’interdiction une ligne téléphonique INFO-DÉNEIGEMENT : 450 464-8263.

Budget du Canada 2019 La FQM salue les investissements de 5 à 6 G$ pour brancher les régions à Internet haute vitesse

Budget du Canada 2019 La FQM salue les investissements de 5 à 6 G$ pour brancher les régions à Internet haute vitesse

Budget du Canada 2019

La FQM salue les investissements de 5 à 6 G$ pour brancher les régions à Internet haute vitesse

Québec, le 19 mars 2019 – À titre de porte-parole des régions, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) salue les investissements de 5 à 6 milliards de dollars au cours des 10 prochaines années dans le Budget 2019 du ministre fédéral des Finances, M. Bill Morneau, afin de brancher 95 % des ménages et entreprises à Internet haute vitesse d’ici 2026, et la totalité d’ici 2030, peu importe où ils se trouvent au pays.   « C’est ahurissant qu’en 2019 la question du branchement des régions à Internet haute vitesse ne soit pas encore réglée. Les investissements importants annoncés aujourd’hui par le ministre Morneau pour remédier à la situation sont donc plus que bienvenus. Maintenant, il s’agit de s’assurer que tous les paliers de gouvernement, sous la responsabilité du gouvernement du Québec, travaillent de concert pour brancher rapidement l’ensemble des citoyens, peu importe où leur résidence est située sur le territoire », a déclaré le président de la FQM, M. Jacques Demers.   Pour la Fédération, la recette du succès pour brancher les régions passe par les MRC qui ont une connaissance fine de la réalité sur leur territoire. Tout nouveau projet devrait obtenir la collaboration et l’approbation des MRC pour obtenir son financement.   « Trop souvent, lorsque la MRC n’a pas été consultée dans les projets, la fibre optique est déployée par les grandes entreprises de télécommunications seulement dans les secteurs les plus rentables. Il faut impliquer les MRC, dès le début, dans l’élaboration et la conception des projets. Elles sont les mieux placées pour définir et répondre aux besoins des régions », a ajouté le président de la FQM.

Ensemble contre TELUS : Une pétition de plus de 2 000 signatures remise au député de Beloeil-Chambly

Ensemble contre TELUS : Une pétition de plus de 2 000 signatures remise au député de Beloeil-Chambly

Remise pétitionC’est aujourd’hui que le maire de la Ville d’Otterburn Park, M. Denis Parent, remettait la pétition initiée par le comité d’opposition citoyenne « Ensemble contre TELUS », demandant à Telus de retirer son projet de construction de tour à Otterburn Park, au député de Beloeil-Chambly, M. Matthew Dubé.

Signée par plus de 2 000 personnes, cette pétition s’oppose à la construction d’une tour de télécommunication de 40 m de hauteur sur un boisé protégé aux abords des Bosquets Albert-Hudon, autorisée par le ministre fédéral de l’Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE).

Des élèves du secondaire et du centre de formation professionnelle honorés à Sainte-Julie pour leur persévérance

Des élèves du secondaire et du centre de formation professionnelle honorés à Sainte-Julie pour leur persévérance

Des élèves du secondaire et du centre de formation professionnelle honorés à Sainte-Julie pour leur persévérance

Sainte-Julie, le 19 mars 2019 – Les membres du conseil municipal ont honoré hier soir 14 élèves de l’école secondaire du Grand-Coteau et du Centre de formation professionnelle des Patriotes qui se sont démarqués dans le cadre des Journées de la persévérance scolaire. Ces derniers ont été choisis par leur école respective lors d’une tournée à laquelle participaient les membres du conseil municipal et la Commission scolaire des Patriotes.

La cérémonie a eu lieu en présence de la présidente de la Commission scolaire des Patriotes, Hélène Roberge, de la commissaire scolaire Béatrice Ronveaux et du représentant du député fédéral de Montarville. « Chaque année, quand je participe à la tournée de vos écoles avec mes collègues du conseil municipal, je suis impressionnée et inspirée par ce que vous accomplissez chaque jour en vous dépassant. J’aimerais aussi souligner l’apport des directions d’école, l’énergie mise par vos professeurs et le soutien de vos parents et de vos familles dans votre cheminement scolaire », a précisé la mairesse Suzanne Roy lorsqu’elle s’est adressée aux élèves présents pour l’occasion.

Nouvelle classe de maternelle 4 ans temps plein à Saint-Jean-Baptiste

Nouvelle classe de maternelle 4 ans temps plein à Saint-Jean-Baptiste

La Commission scolaire des Patriotes (CSP) annonce l’ajout d’une nouvelle classe de maternelle 4 ans temps plein dans la municipalité de Saint-Jean-Baptiste à l’école de l'Amitié. La CSP comptait déjà trois classes de maternelle 4 ans temps plein sur son territoire, soit deux classes à l’école Mère-Marie-Rose à Contrecœur et une classe à l’école Le Rocher à Saint-Amable. Ces trois classes seront reconduites pour l’année scolaire 2019-2020.

La CSP invite les parents de la municipalité de Saint-Jean-Baptiste intéressés à inscrire leur enfant à communiquer avec l’école concernée au 450 467-3870 ou par courriel à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

La Commission scolaire des Patriotes assure des services éducatifs à la population de 21 municipalités situées en Montérégie en outillant et soutenant un réseau de 68 écoles et centres de formation accueillant 33 833 élèves. La CSP a également pour mission de promouvoir et valoriser l’éducation publique sur son territoire, de veiller à la qualité des services éducatifs et à la réussite des élèves en vue de l’atteinte d’un plus haut niveau de scolarisation et de qualification de la population et de contribuer, dans la mesure prévue par la Loi sur l’instruction publique, au développement social, culturel et économique de sa région.

La mairesse de Sainte-Julie dénonce l’attaque terroriste en Nouvelle-Zélande

La mairesse de Sainte-Julie dénonce l’attaque terroriste en Nouvelle-Zélande

La mairesse de Sainte-Julie dénonce l’attaque terroriste en Nouvelle-Zélande

Sainte-Julie, le 15 mars 2019 – Horrifiée par l’attentat terroriste survenu vendredi dans deux mosquées en Nouvelle-Zélande, la mairesse de Sainte-Julie, Mme Suzanne Roy, condamne cet acte horrible et annonce que la Ville exprimera sa solidarité par la mise en berne des drapeaux.

« Malgré le sentiment d’impuissance et le découragement qui peuvent parfois nous envahir devant de telles situations, il est essentiel de continuer de s’en indigner publiquement : c’est notre façon de dire haut et fort que nous n’accepterons jamais que la religion, la race et les autres caractéristiques individuelles soient des motifs de discrimination, de haine et de violence », commente Mme Roy. « C’est notre devoir de réagir et de chercher à prévenir ces incidents, mais aussi de ne pas céder à la peur et de préserver les valeurs humaines et la liberté qui nous sont si chères », ajoute-t-elle.

Pour manifester son soutien et sa solidarité, la Ville de Sainte-Julie mettra ses drapeaux en berne jusqu’à nouvel ordre. « Au nom de la communauté julievilloise, nous offrons nos plus sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes, aux Néo-Zélandais, à la communauté musulmane et à toutes les personnes touchées par ce drame, sachant que cela réveillera de douloureux souvenirs dans toutes les collectivités qui ont vécu de telles attaques aussi bien au Québec que partout dans le monde », conclut la mairesse de Sainte-Julie.

Les moules d’eau douce en très fort déclin

Les moules d’eau douce en très fort déclin

La rivière Richelieu, source d’eau potable des villes établies en bordure de ses rives, est un écosystème aquatique riche. Cependant, certaines espèces présentes dans la rivière sont menacées d’extinction. Le cas le plus connu est celui du chevalier cuivré, poisson que l’on retrouve uniquement dans la rivière Richelieu, une portion du fleuve Saint-Laurent et quelques-uns de ses tributaires. Et les mulettes…

Depuis deux ans, le Comité de concertation et de valorisation de la rivière Richelieu (COVABAR) se penche sur un autre groupe d’espèces aquatiques : les mulettes (moules d’eau douce). Un projet d’inventaire de ces mollusques, ciblé dans la rivière Richelieu, a ainsi été réalisé conjointement avec le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP).

En 2012, le MFFP a récolté un spécimen d’obovarie olivâtre, une espèce considérée en voie de disparition par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC).

Transition à la production biologique : de nouvelles formations offertes à l’ITA

Transition à la production biologique : de nouvelles formations offertes à l’ITA

L’Institut de technologie agroalimentaire (ITA) bonifie son offre de formation continue en proposant de nouveaux cours portant sur la transition à la production biologique. Ainsi, des formations adaptées aux productions bovine et porcine seront données dans les deux campus de l’établissement.

D’une durée de 6 heures et au prix de 80 dollars chacune, ces formations s’adressent principalement aux chefs d’entreprises agricoles et à leurs associés, ainsi qu’à leur relève et à leurs travailleurs.

Campus de La Pocatière

Jeudi 4 avril : Transition à la production porcine biologique

Campus de Saint-Hyacinthe

Mardi 12 février : Transition à la production bovine biologique Mardi 19 mars : Transition à la production porcine biologique

L’UMQ crée une bourse de recherche universitaire à l’occasion de son centenaire

L’UMQ crée une bourse de recherche universitaire à l’occasion de son centenaire

L’UMQ crée une bourse de recherche universitaire à l’occasion de son centenaire  

Montréal, le 13 mars 2019 – L’Union des municipalités du Québec (UMQ) a annoncé la création de la Bourse de recherche UMQ et a lancé du même coup l’appel de candidatures pour cette première édition, en invitant les étudiantes et étudiants à la maîtrise admissibles à soumettre leur dossier de candidature d’ici le 8 avril 2019. D’une valeur de 10 000 $, la Bourse de recherche UMQ vise à améliorer la connaissance sur les municipalités, en appuyant financièrement une étudiante ou un étudiant à la maîtrise dont le projet de recherche porte sur les municipalités québécoises et les questions liées à la gouvernance municipale, au territoire, aux infrastructures et à la fiscalité.

« À l’occasion de son centenaire de fondation, l’UMQ est fière de soutenir la relève et valoriser la recherche universitaire sur des questions au cœur de l’action municipale. Alors que les élues et élus locaux font face à de nouveaux défis et à des responsabilités croissantes, il est essentiel de développer des connaissances qui pourront guider les politiques publiques municipales afin que celles-ci contribuent encore davantage à améliorer la qualité de vie des citoyennes et des citoyens », a déclaré la présidente de la Commission des Assises 2019 et du 100e anniversaire et mairesse de Sainte-Julie, madame Suzanne Roy.